le forum histoires de chez nous Forum Index
le forum histoires de chez nous
Forum d'échanges et de discussions consacré aux relations intra familiales entre adultes consentants
 
le forum histoires de chez nous Forum IndexFAQSearchMemberlistUsergroupsProfileRegisterLog in

Inceste
Goto page: 1, 2  >
 
Post new topic   Reply to topic    le forum histoires de chez nous Forum Index -> Forum, espace de discussion -> Confessions
Previous topic :: Next topic  
Author Message
angelabel


Offline

Joined: 01 Dec 2012
Posts: 4
Localisation: france

PostPosted: Sun 2 Dec - 00:27 (2012)    Post subject: Inceste Reply with quote

Avant de faire le long récit de l'une de mes plus étonnantes aventures, je vais dire un mot sur l'inceste.
Quand il est débarrassé de toute idée de pornographie, de pédophilie, de sadisme et de perversité, c'est le plus grand et le plus beau champ de l'expression amoureuse.
C'est du moins ainsi que je conçois la chose.
On n'en devient pas plus vicieux, plus pervers, mais on a perdu au contraire la pudibonderie et l'hypocrisie qui gâtent souvent la relation affective entre les proches.


Back to top
Publicité






PostPosted: Sun 2 Dec - 00:27 (2012)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
angelabel


Offline

Joined: 01 Dec 2012
Posts: 4
Localisation: france

PostPosted: Sun 2 Dec - 00:55 (2012)    Post subject: Inceste familial du quotidien Reply with quote

Voici le récit de la situation incroyable dans laquelle je ne suis trouvée avec mon fils pour avoir simplement été invitée par une amie franco-américaine avec laquelle j'ai cohabité 2 ans pendant notre vie d'étudiante. Pour aller vite : Nous nous écrivions de temps en temps, mais nous ne nous sommes pas rencontrées pendant de très longues années. ,
Mon amie Emma a divorcé ; son mari la trouvait trop proche de ses parents. Elle vit seule. Je suis également divorcée car j'ai laissé mon mari à sa secrétaire, je l'ai chassé de notre maison (celle de mes parents) et j'ai gardé mon fils avec une belle pension paternelle dont je n'ai pas vraiment besoin.
Je change quelques détails pour une petite dose d'anonymat. Les faits restent authentiques.
Je suis donc invitée pour 3 semaines par mon amie Emma dans une villa en Espagne.
A l'occasion des vacances, le père qui est ingénieur dans une grande entreprise en Espagne, veut réunir la famille comme chaque année. Il y aura cet été-là, sa femme, Emma sa fille aînée de 40 ans, sa cadette Judith de 18 ans, son fils Pierre de 22 ans. Avec mon fils et moi même, nous serons sept. Mon fils ne restera qu'une semaine avec nous car il a un stage d'entreprise pour ses études.
Mon amie est venue avec son père, que je connaissais à peine pour nous accueillir à l'aéroport.[/size][/font]
On s'embrasse, mais il me dit vous. Un bel homme grand et fort qui fait la fierté de sa fille plutôt menue.
C'est lui qui conduit et je suis à l'arrière avec mon amie. Nous sommes heureuses de nous retrouver avec tant de souvenirs communs et une amitié entretenue par la correspondance postale, puis Internet.
Dès nos premiers pas dans la grande villa cossue qui nous accueille, mon fils a compris ce que je savais déjà un peu, que ces gens pratiquaient la nudité, car la mère portait une longue chemise transparente avec rien dessous, et nous avons eu à faire la bise à la cadette de 18 ans qui étaient souriante mais entièrement nue.
Comme pour s'excuser de son habillement, la maman nous a dit qu'elle s'habillait ainsi pour faire la cuisine.
De fait, on s'est tous retrouvé dans une grande cuisine neuve mais à l'ancienne avec une grande table avec la bonne odeur d'une préparation qui mettait l'eau à la bouche. Le fils Pierre nous a rejoints tout nu et nous a fait une grosse bise qui sonnait bien. La mère en a profité pour enlever sa chasuble et découvrir un corps magnifiquement conservé et des seins qui se tenaient bien. Nous nous trouvions, mon fils et moi comme des intrus. Le père qui s'était retiré est revenu lui aussi nu. Je n'ai pas manqué de remarquer son gros sexe comme dans une demi érection.
Ils nous ont dit que nous pouvions garder nos vêtements, mais avec un ton de taquinerie moqueuse, ils ont fait le pari que nous serions bientôt nus comme tout le monde.

Emma maintenant nue, nous a fait visiter la grande villa. Chacun avait sa chambre et chaque chambre avait un cabinet de toilette. Je suis restée pour me doucher et changer mes vêtements de voyage. Pendant la toilette, je pensais au gros sexe du père et je crois que j'ai frôlé l'orgasme. Je me suis mis juste un haut fait de deux bandes croisées qui couvraient mes seins petits qui n'ont nul besoin de soutien, et fermées par un nœud au dos, et un short rose assez court sans rien dessous, car je ne porte pas de culotte.
On s'est retrouvé tous autour de la table et mon fils est entré torse nu avec un short très seyant. Mais à la grosseur qui gonflait l'entrejambe, j'ai compris qu'il avait une petite érection mal maîtrisée ; j'ai su plus tard qu'il s'était masturbé pour calmer ses ardeurs avant de se présenter).
Le repas était copieux on a eu droit à un petit verre de vin du pays, mais le père et moi étions seuls à en boire. Tout était parfait et il était bien 15 heures quand nous nous sommes retrouvés mon fils et moi dans ma chambre après le repas qui s'est déroulé dans une ambiance très bavarde. Ni lui, ni moi, n'avions jamais eu l'occasion de nous balader nus devant des inconnus. Mon amie ne m'avait pas dit que ses parents étaient à ce point des nudistes du quotidien.
Nous nous sommes retirés chacun pour faire la sieste et nous reposer du voyage. A six heures mon amie est venue un moment dans ma chambre et nous nous sommes chastement câlinées comme au bon vieux temps. Elle nue, moi les seins à l'air. C'était délicieux.
Elle est sotie pour revenir aussitôt me dire que nous allions tous dans l'appartement des parents pour le goûter, car le soir on dînera léger.

Cette vaste pièce avait un coin chambre, un coin bureau un coin salon avec fauteuils et divan tout cela sur une épaisse moquette rouge.

Mon fils est arrivé après tout le monde en compagnie de la cadette qui lui avait rendu visite dans sa chambre... J'étais installée dans un beau fauteuil anglais de cuir trop grand pour moi. Le père faisait passer les tasses, et son sexe heurta mon visage quand il s'est penché. Il s'est excusé en disant "mais si le cœur vous en dit .... cela fit rire tout le monde et m'a fait un coup de chaud dans mon sexe. L'ambiance était détendue et le père qui me disait maintenant « tu » m'expliquait les coutumes de la famille qu'il tenait de ses parents. Il s'étonnait que sa fille ne m'ait pas mise au courant de leurs pratiques. Après un moment j'ai vu la petite qui s'amusait avec le sexe de mon fils en glissant la main en haut de sa cuisse, tandis que le fils palpait distraitement les fesses de sa mère assise sur l'accoudoir de son fauteuil, tout en bavardant. Mon amie est venue s'asseoir auprès de moi à ma droite car il y avait place pour deux. Elle était penchée vers moi, sa main droite était posée sur ma cuisse et son pouce touchait habilement ma fente et mon clitoris comme distraitement. Les femmes présentes, la mère et ses deux filles étaient soigneusement rasée. Le petit triangle qui décorait ma vulve faisait contraste. La petite Judith avait un sexe d'adolescente et arrivait juste à l'épaule de mon fils. Le plus extraordinaire était le naturel de cette famille au milieu d'une situation si saugrenue et hors des normes courantes.

J'étais étonnée aussi de voir avec quelle facilité mon fils s'y adaptait alors que je connaissais sa petite expérience de l'inceste. J'étais comme étourdie, sans initiative mais décidée à supporter tous les outrages, le sexe en feu. Mon amie m'a dit tout doucement ; « Je viendrai dormir avec toi cette nuit. Nous ferons ce que nous n'avons pas osé faire étant jeunes. Tu verras que nous n'avons rien perdu pour avoir attendu » et elle détacha le nœud du chiffon qui cachait ma poitrine. Tout le monde s'est retourné vers nous et le père me fit compliment de mes seins qui faisaient il est vrai, bonne figure par leur fermeté. Le téton redressé par l'excitation, me faisait une douleur jusqu'à ce que son père vienne m'attraper pour me poser sur la table au milieu de la pièce et se mette à les dévorer de ses caresses de ses succions et de ses petites morsures. Son sexe redoutable était raide comme un sabre et je ne pus me retenir de le saisir. Il me prit la tête et engouffra son gland dans ma bouche instinctivement ouverte. Tout le monde applaudit à ce moment-là et mon fils faisait partie du lot ; cela ajouta à mon excitation. Malgré ma maladresse j'obtins en quelques minutes une grosse giclée au fond de ma gorge dont je n'ai pas perdu une seule goutte.
... Mais ce n'est que le début. Ce serait trop long de poursuivre. A bientôt donc pour la suite !


Back to top
redflag44


Offline

Joined: 28 May 2012
Posts: 1,340
Localisation: Suisse

PostPosted: Sun 2 Dec - 04:40 (2012)    Post subject: Inceste Reply with quote

Palpitant et très joliment dit, vivement la suite ! Okay
_________________
Je suis passionné de rapports incestueux mère-fille et j'aimerais correspondre à ce sujet !

Mon blog : redflag44.tumblr.com


Back to top
leplaisird'yves


Offline

Joined: 03 Aug 2012
Posts: 71
Localisation: wavre

PostPosted: Sun 2 Dec - 13:05 (2012)    Post subject: Inceste Reply with quote

que voila un superbe récit moi aussi j'applaudi....... mais d'une seule main car je suppose ce que l'autre est occupée à faire....

Back to top
leplaisird'yves


Offline

Joined: 03 Aug 2012
Posts: 71
Localisation: wavre

PostPosted: Sun 2 Dec - 13:14 (2012)    Post subject: Inceste Reply with quote

Désolé mais je suis tellement troublé que j'écris n'importe comment. Vous aurez compris que je voulais dire, " je suppose que vous savez ce que l'autre est occupée à faire"

Back to top
Darklord78


Offline

Joined: 02 Jun 2012
Posts: 175
Localisation: Québec

PostPosted: Sun 2 Dec - 16:18 (2012)    Post subject: Inceste Reply with quote

Bien d'accord avec toi. Il reste tout de même quelque chose de très spécial quand ça arrive et qu'on ne retrouve pas dans d'autres expériences sexuelles. Qu'on le veuille ou non, il reste toujours le côté du moralement interdit. Mais pour moi c'est ce qui rajoute le petit quelque chose qui fait de l'inceste une relation si spéciale. Qu'on ne s'y trompe pas, parfois il peut possiblement y avoir un véritable amour et parfois ce n'est qu'une attirance purement physique mais avec tout de même un grand respect. C'est cette situation qui est arrivée entre ma cousine et moi. Sur ce, j'ai bien hâte de connaître ton histoire.

Back to top
nadine


Offline

Joined: 27 Jul 2012
Posts: 21

PostPosted: Sun 2 Dec - 18:03 (2012)    Post subject: inceste Reply with quote

réponse à l'argument de la morale-
Le seul argument qu'on ose exprimer est justement l'argument moral. En fait il faudrait dire l'argument religieux. En général les gens ne montrent aucun respect particulier des prescriptions de la religion dans laquelle ils ont été éduqués, mais ils gardent encore l'argument moral.
Les enfants ne sont pas innocents de leur corps. C'est en leur faisant la toilette souvent très soignée que la mère (et le père) fait découvrir à la fille (c'est pareil sans doute pour le garçon) que certains contacts en particulier donnent du plaisir. Le simple doigt passé rapidement dans la petite fente pendant le bain dans le seul souci de la propreté et de l'hygiène, a été pour moi le big-bang du plaisir sexuel. L'enfant a vite fait d'explorer son corps et d'en apprendre toutes les ressources. Il voit parfois, il devine, il entend la relation sexuelle des parents. A l'adolescence la fille qui bouillonne d'émotions contenues, se trouve dans les bras de son père pour un simple câlin paternel... et vous voulez qu'elle reste inerte? . Vous pensez que le père qui tient dans ses bras une adolescente ardente une femme, restera de marbre ? Où est la morale dans tout cela? Ce qui les retiendra, c'est l'interdiction qui leur est édictée.
L'homosexualité qui était maudite a droit de cité et elle est même parfois maintenant devenue un argument de vanité dans certains milieux de la bonne société. Vous verrez qu'avant peu, l'inceste sera largement toléré et exposé dans la vie sociale ( cela commencera par la Suède ? ). On laisse cousins et cousines, sans surveillance ; et là pas d'inceste. L'oncle peut épouser sa nièce. Pourquoi le frère et la sœur ne peuvent-ils pas jouer ensemble à se faire plaisir?
J'aimerais avoir l'avis des femmes sur le sujet.


Back to top
redflag44


Offline

Joined: 28 May 2012
Posts: 1,340
Localisation: Suisse

PostPosted: Sun 2 Dec - 18:36 (2012)    Post subject: Inceste Reply with quote

Tout à fait, Nadine et tu as raison, les petites filles, comme les petits garçons découvrent leurs corps lors des ablutions nécessaires à l'apprentissage de la propreté et s'il n'y a pas d'intentions de la part de la mère ou du père, il n'en reste pas moins que cela contribue à l'exploration de soi-même !

Quant à dire ce que pense le parent à ce moment, les préceptes moraux en vigueur nous l'interdisent absolument ! À quoi peut bien penser une maman dans la forêt équatoriale de l'Amérique du Sud qui masturbe son enfant pour l'endormir ?

Je ne sais pas si un jour, l'inceste sera universellement toléré – dans mes rêves, je l'espère – mais ce serait la fin d'une grande hypocrisie !

_________________
Je suis passionné de rapports incestueux mère-fille et j'aimerais correspondre à ce sujet !

Mon blog : redflag44.tumblr.com


Back to top
nadine


Offline

Joined: 27 Jul 2012
Posts: 21

PostPosted: Mon 3 Dec - 21:14 (2012)    Post subject: statut de l'inceste Reply with quote

Redire que l'inceste n'est pas en France une affaire de droit. Tous les protagonistes d'une relation sexuelle peuvent la faire librement quel que soit le lien de parenté dès la majorité sexuelle (15ans). Le mariage reste interdit entre frère et sœur, adoptifs ou pas, enfants et parents, beau-père, belle-mère et gendre et bru. Si un enfant vient à naître, il a la filiation de la mère. Celle du père reste secrète et interdite de publication. Il ne reste en fait que l'assaut redoutable de la médisance malveillante.

Back to top
attender


Offline

Joined: 31 May 2012
Posts: 86
Localisation: france

PostPosted: Mon 3 Dec - 23:34 (2012)    Post subject: Inceste Reply with quote

j'ai une documentation historique sur la réglementation familiale sous l'ancien régime très intéressante pour le sujet de l'inceste
http://www.histoire-genealogie.com/spip.php?article1621


Back to top
denisio10


Offline

Joined: 01 Jun 2012
Posts: 14
Localisation: Est

PostPosted: Tue 4 Dec - 00:41 (2012)    Post subject: Inceste Reply with quote

bravo Nadine, en effet, la maman (ou le papa) qui donne un bain à son enfant peut par la tendresse lui prodiguer un début de plaisir, sans qu'aucun acte de malveillance n'y suive. Le file ou la fille apprendront ainsi le plaisir que peut leur procurer leur jeune corps
_________________
amateur de récits de tendresse


Back to top
mimi75


Offline

Joined: 28 Oct 2012
Posts: 25
Localisation: matuvu

PostPosted: Thu 13 Dec - 02:42 (2012)    Post subject: Inceste Reply with quote

angelabel, la suite !!

Back to top
Lovely Tune


Offline

Joined: 06 Aug 2012
Posts: 74
Localisation: Vexin

PostPosted: Thu 13 Dec - 15:27 (2012)    Post subject: Inceste Reply with quote

Désolée, je suis bien loin du récit d'angelabel, mais je viens juste donner mon sentiment sur des points situés après cette confession.
-----------------------------

Il y a en effet deux aspects distincts : la morale et la loi.

Certes la loi s'évertue en général à légiférer en tentant de rester en adéquation avec la morale.
Sauf que la morale, tout du moins la vision morale de la société sur des évènements, n'est pas fixe et évolue.

Prenons l'exemple de l'homosexualité, totalement immorale au début du XXème siècle, elle a été totalement légalisée dans un premier temps, puis maintenant accepté par le législateur puisqu'ils s’apprêtent à reconnaître le mariage voir même le droit à l'adoption.
Nous constatons donc même, et le cas de ;l'homosexualité n'est pas unique, que le législateur dans nos sociétés démocratiques a souvent une longueur d'avance sur la morale sociale.
Revenons à la situation des Homosexuels demandant le mariage... Nous voyons que les grands axes de contestations à cette demande de droit est purement morale en considérant que c'est une altération des valeurs de la famille.

En revanche lorsque l'on évoque le droit d'adoption, ce sont des arguments moins moraux qui sont mis en avant. C'est surtout une remise en cause de ce qui peut arriver à un enfant adopté!!!! Là, les esprits s'emballent... et immédiatement le spectre de l'inceste intervient... et lorsque c'est évoqué, on ne l'évoque pas entre des enfants ayant la majorité légale ou sexuelle, mais de petits enfants, ce qui relie l'inceste à la pédophilie.
Car là est le problème fondamental, je pense que nul ici ne contestera que les actes de pédophilies sont des actes barbares, car ils sont assimilables sans équivoques à des viols sur des êtres incapable de se défendre. Et il est difficile de dissocier dans l'esprit d plus grand nombre l'inceste et la pédophilie. En effet, sil l'on scrute la presse, les cas d'incestes sont très souvent lies à des cas de pédophilie. probablement pas parce que c'est le plus grand nombre, mais parce que c'est un crime au yeux de la justice, et que les forces de l'ordre et la justice ont pour devoir de traiter ces cas.

Dans ce contexte social, ou le plus grand nombre ne peut voir dans l'inceste qu'une conséquence du viol, en s’appuyant sur des faits avérés, il est difficile pour le législateur d'envisager un assouplissement de la loi.
En outre, si l'on prend le cas du bain évoqué précédemment et en oubliant le "plaisir" que pourrait avoir un enfant lavé (sérieusement, ils sont capables de se laver seul assez tôt quand même), comment pourrait ont faire pour que la loi fasse la différence entre le parent attentionné et le parent pervers à tendance pédophile (rien à voir avec l'inceste puisque c'est l’attirance pour l'age qui prédomine).

Enfin, il semble que beaucoup pense que l'inceste commence avec la sexualité, et que forcément, s'il y a amour, il y aura consentement voir demande de la part de l'enfant... Ce n'est pas certains(voir l'article que j'ai proposé à ce ici .

Là est la difficulté, et c'est, à mon sens, des raisons pour lesquelles le législateur ne cherchera pas à atténuer sa vision de l'inceste avant très longtemps, ce qui n'est peut-être pas plus mal.


Back to top
MSN
nadine


Offline

Joined: 27 Jul 2012
Posts: 21

PostPosted: Fri 14 Dec - 17:03 (2012)    Post subject: Inceste Reply with quote

Ce que nous dit Lovely est très beau. On ne peut rien dire contre même si on ne comprend pas toujours où elle veut en venir.
Lovely, nous pensons tous comme toi.
Mais l'inceste est un fait qui survient" naturellement" dans la relation ; il est bien plus fréquent qu'on ne fait semblant de croire.
J'ai longtemps pensé que les cousines étaient là pour les premiers exercices des cousins, et cette relation si naturelle a été longtemps considérée comme un crime (un péché mortel) dans la famille hypocrite qui facilite cette relation pourtant.
- Chaque fois que la sexualité non violente a provoqué un traumatisme cela a toujours été sous la pression des préjugés moralisateurs à fond religieux. On a vu de même qu'une infirmière s'est suicidée parce qu'elle pensait avoir commis un crime impardonnable de lèse-majesté contre le Reine Mère, la Vierge Marie et le futur petit Jésus de la monarchie.
On doit savoir que l'interdit de l'inceste est un trait particulier de la civilisation judéo-chrétienne ; une exception ! Il suffit de consulter ce texte très érudit:

http://www.marievictoirelouis.net/document.php?id=695&themeid=626


(faire un copie-coller du lien)


Mon avis : Le vrai crime est l'adultère qui détruit le lien familial, détruit le patrimoine, traumatise les enfants et pèse sur les budgets sociaux. On s'en remet difficilement.


Back to top
petitounet


Offline

Joined: 07 Jun 2012
Posts: 7

PostPosted: Sun 16 Dec - 15:39 (2012)    Post subject: Inceste Reply with quote

nadine wrote:
On a vu de même qu'une infirmière s'est suicidée parce qu'elle pensait avoir commis un crime impardonnable de lèse-majesté contre le Reine Mère, la Vierge Marie et le futur petit Jésus de la monarchie.


Il ne faut pas tout mélanger.
L'infirmière qui s'est suicidée est une femme issue de l'immigration, venue d'Inde.
Or, dans sa culture, l'honneur est très important.
Rien à voir avec une notion religieuse.


Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    le forum histoires de chez nous Forum Index -> Forum, espace de discussion -> Confessions All times are GMT + 2 Hours
Goto page: 1, 2  >
Page 1 of 2

 
Jump to:  

Portal | Index | Have own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group

Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom