le forum histoires de chez nous Index du Forum
le forum histoires de chez nous
Forum d'échanges et de discussions consacré aux relations intra familiales entre adultes consentants
 
le forum histoires de chez nous Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

ma soeur ,cet ete

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum histoires de chez nous Index du Forum -> Histoires à l'examen
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikoscar


Hors ligne

Inscrit le: 03 Sep 2012
Messages: 95
Localisation: Ningbo

MessagePosté le: Jeu 4 Oct - 23:53 (2012)    Sujet du message: ma soeur ,cet ete Répondre en citant

Au cours de la soirée, mes deux sœurs étaient assises a cote de moi mais  après que ma sœur Soraya nous ait servis des boissons, elles lui proposèrent de s’asseoir a cote de moi, malgré un refus gêné, elles insistèrent tellement que cela me surpris. Le corps de ma sœur était accole au mien et ma petite sœur Linda était assise juste devant nous, nous cachant  aux regards de nos parents .Soraya passa son bras autour de moi et me caressait, enhardi par elle je finis par faire de même. Cette nuit je l’attendais plus fébrile que les autres nuits .Chaque fois que ma main rencontrait le tube de vaseline cela m’excitait. Au point ou je bandais tellement fort que cela attira le regard de Soraya qui me fit un sourire ravageur et accentua la pression de sa main sur mon dos.
Vint l’heure d’aller dormir, apres quelques minutes je retrouvais mon lit, mais à peine installe que ma sœur  vint se blottir contre moi et me dit
-pourquoi as tu mis tant de temps à venir, j’ai failli m’endormir
-j’ai peur de venir avant qu’elles ne s’endorment…
Je la pris dans mes bras tout en cherchant ses lèvres que je trouvais suaves, humides avec le gout d’un fruit …ou était ce une illusion …
Elle n’attendait pas longtemps pour allait  chercher mon sexe qu’elle caressait tendrement avant de l’enserrer , je suçais un sein et je caressais un autre, lentement mes doigts partirent a l’assaut de son sexe dégoulinant et offert a mes caresses, je descendais récupérer de la cyprine entre les petites lèvres et je remontais exciter le clitoris ,je sentais son plaisir montait ,car sa respiration était plus rapide ,son bassin ondulait plus vite et venait a la rencontre de ma main et quand elle parvint a l’orgasme elle se cambra et enserra très fort mes doigts qui caressaient son clitoris turgescent et sensible, le râle qu’elle poussa a du être entendu par mes sœurs et cela me refroidit, je lui demandais de rejoindre son lit mais elle refusa :
-personne ne fait attention à nous, tu vois bien qu’elles dorment…
Un peu rassure, je lui demandais de se tourner, de sorte d’avoir mon sexe contre son anus ,ce qu’elle fit sans résistance .Je pris un peu de vaseline que je posais sur son petit trou et j’enduisis mon sexe ,tout en caressant un sein et en  l’embrassant dans le cou ,j’introduisais un doigt ,ses muscles étaient trop contractes ,je  lui demandais de se caresser ,un autre doigt rejoignit le premier, le passage était plus facile, je continuait a l’exciter avec ma bouche ;dans le creux de l’oreille je lui demander de m’aider
-oui mon amour, je ferai tout ce que tu me demanderas
C’est l’instant que je choisis pour présenter mon gland a son petit trou plein de vaseline et légèrement dilate par mes doigts, j’essayais de m’introduire, mais elle se contractait et m’empêchait de rentrer, je continuait mes caresses ,mon gland força le passage ,elle poussa un petit cris étouffé ,je continuais doucement ma progression puis je m’arrêtais, ses mains agrippaient le matelas et sa bouche mordait le drap
-je t’en supplie, jouis vite et sort je n’en peux plus…
J’entrai  en elle doucement, après quelques va et vient je sentis ma jouissance venir, quand mes premières giclées de foutre arrivèrent je la sentie pousser pour mieux se faire pénétrer, maintenant mon sexe était entièrement en elle et c’était elle qui ondulait, c’était l’explosion…je l’embrassai partout, elle cherchait mes lèvres et me serrait tres fort
-tu m’as fait mal, mais je t’ai donne ce que tu voulais…
Elle ne voulait pas me quitter, j’ai du la chasser au petit jour
Le lendemain nos proches voisins invitèrent les femmes a une veillée .Je demandais a Soraya qu’a vingt deux heure elle devait trouver une excuse pour les quitter et qu’elle devait me rejoindre au bout de la plage .L’attente était longue mais elle arriva a l’heure. Sans plus attendre elle me sauta littéralement au cou, ses lèvres avides cherchaient les miennes. Je desserrai l’étreinte et je lui demandai de s’asseoir et de m’écouter.
-tu sais que je t’aime, mais j’ai décidé de  mettre fin a notre relation...
-quoi ?! (Le cri était si fort que j’avais peur qu’on l’ait entendu à l’autre bout de la plage)
-tu es ma sœur, il n’y a aucun avenir pour notre relation…
-mais tu dis que tu m’aimes… nous irons vivre a l’étranger ou personne ne nous connait…
-c’est peut être une solution ….mais ca ne va pas être facile…
A peine terminées ces paroles que je l’entendais pleurer, elle me faisait trop de peine, je la pris dans mes bras et je l’embrassais tendrement sur ses lèvres mouillées de larmes, elle me dit :
- jure-moi que tu ne m’abandonneras jamais.
-je te le jure
 Sur ces paroles, elle vint se serrer à moi.
-tu sais bientôt je serai tienne, mais avant il faudrait qu’on prenne quelques précautions, ce n’est pas le moment de tomber enceinte. Tu comprends ?
-oui, (même si je n’avais pas tout compris a ce moment la)
-et hier soir je sentais que tu appréciais, non ? Elle me dit ca sur un ton moqueur
- que dois-je comprendre ?
-que tu vas te contenter de me prendre par derrière pendant quelques temps …et n’oublie pas c’est moi qui subit…
Je lui donnais une claque sur les fesses qui la fit couinée. On resta un bon moment serre l’un a l’autre avant de se quitter. Je regagnais le bungalow, un peu plus tard quand tout le monde était rentre. Je rejoignis mon lit qui était déjà occupe par ma sœur, je me déshabillais et la prit dans mes bras. On s’embrassait, on se caressait sans aucune retenue, on ne se préoccupait plus de savoir qu’on pouvait nous entendre, on se conduisait comme un couple légal. Je la déshabillais entièrement et je commençais a l’embrasser sur tout le corps, je m’attardais sur ses seins lourds et durs qui frémissaient, je descendais lentement vers son ventre qui tressaillit sous ma langue ma descente inoxérable s’arrêta sur son clitoris qui s’érigeait comme un petit pénis frémissant ,je le lapais ,l’aspirais avec mes lèvres ,ma langue ouverte léchait l’intérieur des lèvres d’où coulait un jus dont l’odeur était grave a jamais dans ma mémoire, ma sœur ondulait, gémissait ;ses jambes étaient toutes écartées ;quand son plaisir arrivait ,elle m’enfonçait la tête dans son sexe baveux et chaud .donnait quelques coups de rein et s’affaissait ,quelques minutes après elle attirait ma tète et m’embrassa tendrement. Je  continuais à l’embrasser et la caressais, je la mis sur le ventre ,je mis un peu de vaseline sur son petit trou ,avec mes deux doigts  je le pénétrais et quand mon troisième doigt entrait sans difficulté je présentais mon gland devant son anus  tout dilate qui acceptais mon pénis sans grande difficulté, mes va et vient étaient lent au début ,mais ne sentant plus de la résistance je me mettais a la pilonner comme un forcené ,au moment ou elle sentait que je venais ma sœur m’aidait a mieux la pénétrer et donnait des coups de reins ,j’eus la sensation d’avoir éjaculé des litres ,c’était merveilleux …Nous restions ainsi un bon moment …. Et nous recommençâmes jusqu’au levé du jour, on se séparait a contre cœur.
Ma mère vint me réveiller sans ménagement, elle me demandait de m’habiller rapidement et de venir, elle hurlait :
-ta sœur, ta sœur…Soraya…
Mon cœur s’est presqu’arrête de battre, je compris qu’une de mes sœurs a du nous entendre cette nuit et mit au courant ma mère. Je ne savais plus quoi faire quand tout à coup j’ai vu débouler mon autre sœur Yasmine qui me demandait de me presser, pour me hâter elle prit ma main et me tirait vers la chambre de mes parents ou je trouvais Soraya étalée sur le lit de mes parents, entourée par toute la famille anxieuse, même si je ne savais pas ce qu’elle avait, j’étais soulage.
Ma mère s’empressa de me demander de l’emmener de toute urgence chez un médecin. Je mis en route le fourgon pendant que les filles aidaient Soraya à s’habiller, elles l’emmenèrent chancelante .Ma mère refusât  aux filles de m’accompagner :
-Mon fils ne pourra pas s’occuper correctement de sa sœur et vous surveiller…
  Je démarrais en leur promettant des nouvelles. Mais qu’elle ne fut ma surprise quant je vis ma sœur sortir de sa torpeur et de m’envoyer un clin d’œil incendiaire, j’ai failli freiner.
-mais j’ai cru que tu étais malade ?!
-pas du tout, une copine a moi a réussi à m’avoir un rendez vous avec un gynécologue de sa connaissance, et je ne voulais pas rater ca, tu me vois demander a ma mère que je doive me faire prescrire la pilule…
- la quoi ? La pilule ?
-à moins que toi tu n’en veuilles pas, c’est autre chose…
-non, non je n’ai rien dis…
Elle se mit à rire aux éclats et vint se serrer à moi jusqu’a  l’approche de la ville.
La prescription en main, nous partîmes acheter les pilules contraceptives (au nom de ma mère) et d’après la quantité on en avait pour un bon bout de temps…
Je contactais ma famille pour les apaiser et leur expliquais que Soraya  avais  eu une intoxication alimentaire et que des  examens complémentaires étaient nécessaires pour enlever tous les doutes. On passa le reste de la journée la main dans la main en amoureux, à flâner, à manger des glaces et surtout à discuter de notre avenir…
On rejoignit la maison qu’en fin d’après midi, l’accueil fut bruyant, chacun constatait, palpait ou allait de sa théorie. Je m’éclipsai en attendant le repas du soir. Quelle journée…
Ma mère et mes sœurs passèrent la soirée avec les voisins de vacances, quand mon père partit dormir, je ne trouvais pas mieux que de faire de même.
Tard dans la nuit une main furetait dans mon caleçon à la recherche de mon sexe qui ne tardait pas à se mettre au garde à vous, ma sœur parcourrait ma poitrine, mon cou, de baisers tendres et affectueux, elle introduisait une langue dans mon oreille qui finit par me réveiller Apres lui avoir donne  son plaisir et déclenche  plusieurs orgasmes, je la retournais sur le ventre. M’introduire dans son trou de balle ne posait plus de difficultés et je compris qu’a ses gémissements et ses ondulations que le plaisir était partage, un soir c’était elle qui me demandait de recommencer. Je ne reconnaissais plus ma sœur d’il y a quelques jours a peine, timide, pudique… Quelle transformation radicale…Un vrai tempérament.
On ne séparait qu’au levé  du jour.
Les jours et les nuits s’égrenaient, avec ma sœur je vivais le grand amour  et un jour où l’on était tous réunis, Soraya annonça qu’elle devait s’absenter pour sa réinscription a l’université. Mon père pour qui les études étaient primordiales décida qu’elle ne partirait pas seule et que je devais plutôt l’accompagner avec le fourgon et que je devais rester avec elle le temps qu’il faudra : j’acquiesçais et je proposais même d’aller vérifier l’état des pneumatiques et autres  pour être prêt le lendemain aux aurores.
La nuit fut calme .Apres avoir ingurgite le petit déjeuner nous primes la route.
 

Bientôt la suite…
 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 4 Oct - 23:53 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Denis26740


Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2012
Messages: 167
Localisation: Montélimar

MessagePosté le: Jeu 11 Oct - 15:39 (2012)    Sujet du message: ma soeur ,cet ete Répondre en citant

Superbe récit, @+

Revenir en haut
Mikoscar


Hors ligne

Inscrit le: 03 Sep 2012
Messages: 95
Localisation: Ningbo

MessagePosté le: Jeu 11 Oct - 19:34 (2012)    Sujet du message: ma soeur ,cet ete Répondre en citant

J'attends toujours l'avis de Redflag 44 pour pouvoir donner une suite a ce deuxieme chapitre
et merci a Denis 26740 qui  apprecie


Revenir en haut
murmure


Hors ligne

Inscrit le: 21 Sep 2013
Messages: 78

MessagePosté le: Sam 5 Oct - 03:04 (2013)    Sujet du message: ma soeur ,cet ete Répondre en citant

tres belle histoire !
la suite avec imatience...


Revenir en haut
Skype
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum histoires de chez nous Index du Forum -> Histoires à l'examen Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom