le forum histoires de chez nous Index du Forum
le forum histoires de chez nous
Forum d'échanges et de discussions consacré aux relations intra familiales entre adultes consentants
 
le forum histoires de chez nous Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

inceste pere fille et candaulisme

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum histoires de chez nous Index du Forum -> Forum, espace de discussion -> Confessions
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
edmond


Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2016
Messages: 28
Localisation: 38

MessagePosté le: Ven 21 Juil - 10:01 (2017)    Sujet du message: inceste pere fille et candaulisme Répondre en citant

Inceste et candaulisme. 

J'ai vécu quelques années avec une petite bombe brune de 24 ans, 1.68 m, jolis seins en forme de poire, chatte rasée et de très belles cuisses Quand nous nous sommes connus, au début, nous étions assez sages et, petit à petit, à force de lui dire qu'elle était bandante et qu'elle plaisait aux hommes, elle en a pris conscience et nous avons pu en jouer : simulation de trio avec gode ventouse -à ma demande toujours habillé très sexy - la voir se faire peloter en dansant, se faire draguer au boulot ou encore se faire draguer par mes potes et tout me raconter le soir quand je la baise. 

Avant que l'on se mette ensemble, Véronique – c'est le prénom de ma petite bombe – habitait chez ses parents. Mais sa mère et son père se sont séparés. Véronique en a beaucoup souffert. Elle était très proche de son père et très câline avec lui. Nous parlions facilement de nos fantasmes et elle m'a avoué avoir remarqué le regard de son père dans son décolleté ou sur ses jambes. Lorsqu'elle se baladait à la maison en petite tenue, cette situation avait tendance à lui plaire, voire à l'exciter. 

Elle en voulut énormément à ses parents lorsqu'ils ont décidé de se séparer. Son père ayant quitté le domicile familial, véronique ne revit pas son père pendant quelque temps. Puis un jour, lors d'un appel téléphonique, son père lui proposa de la faire embaucher dans l'entreprise où il travaillait. Il l'avait fait rentrer dans le service dactylographique. Elle eut l'occasion de passer devant le bureau de son père. Il lui fit un signe de la main, lui demandant de venir discuter 5 minutes. Il lui expliqua les raisons de sa séparation avec sa mère et pour passer à autre chose, il lui proposa de l'inviter un soir au restaurant. 

Ils se mirent d'accord pour le mercredi suivant. En rentrant du boulot, Véronique m'a vite raconté la nouvelle. Nous en avons parlé ensemble et ça semblait lui faire très plaisir. 

Le lendemain, des tas de choses se passèrent dans ma tête et j'ai très rapidement imaginé que Véronique, qui avait fantasmé sur son père lors de son adolescence, pourrait peut être accepter de jouer le jeu en le provocant et pourquoi pas baiser avec lui. Cette idée ne me lâchait plus et m'excitait au plus haut point. J'imaginais Véronique au lit avec son père qui la prenait dans tous les sens. Il fallait vraiment que je la pousse dans ses bras et il ne me restait que quelques jours pour la convaincre. Je me rappelais qu’elle m’avait confié qu'elle s'était souvent masturbé en écoutant ses parents baiser, et qu'à une époque, elle aurait vraiment aimé être à la place de sa mère. 

Le soir, en rentrant du boulot, nous avons diné, puis nous nous sommes assis sur le canapé, devant la télé. J'ai commencé à la chauffer. Nous nous sommes vite retrouvés sur le lit de notre chambre : Véronique en string, allongée sur le dos, les cuisses légèrement remontées et moi à poil. J'ai commencé à lui caresser doucement les seins. Je lui susurrais à l'oreille : -" Si ton père était allongé à coté de toi à ma place, il te caresserait la poitrine, descendrait sa main sur ton ventre et passerait tout doucement sous ton string pour toucher ton clito et te faire jouir." Je reproduisais les gestes en même temps que je lui racontais ce que son père pouvait lui faire. Tous deux excités par ce fantasme, nous avions très envie de baiser. Sa chatte dégoulinait de plaisir. J'ajoutais : 
-" Imagine toi le nombre de fois qu'il a dû se masturber en pensant a toi. avec ton joli cul, tu as dû le faire bander plus d'une fois ! 
– Je ne sais pas !" Me répondit-elle, d’une petite voix." 

Je lui demandais alors si le fait de parler de son père l'excitait, elle me répondit : « Oui beaucoup, baise-moi maintenant ! ». J'acceptais volontiers mais je mis une condition : 
-" Je vais te baiser, mais tu dois fermer les yeux et penser très fort que tu es avec ton père." Elle me répondit qu'elle allait jouir rien qu'en repensant au nombre de fois où elle avait vu son géniteur en caleçon, avec la bosse formée par sa queue qui avait l'air très grosse. 

Nous fantasmions souvent tous deux sur les gens de notre entourage. Au moment où j'ai enfoncé ma queue, elle prit un pied d’enfer. Elle m'embrassait, tournoyant sa langue dans ma bouche en me disant à plusieurs reprises : " Papa, je t'aime. Baise moi fort. Papa, continue, n’arrête pas, tu me fais tellement de bien. " J'ai éjaculé sur son ventre. Cette baise avait été exceptionnelle et la fatigue nous gagna. 
Tous les soirs nous avons baisé en parlant de son père. Ca l'excitait énormément et elle en voulait encore. Elle m'a plusieurs fois dit à l’oreille, lorsque je lui fourrais la chatte : « je t'aime, papa ». 

Le jour J est arrivé et son père n'allait pas tarder à venir la chercher. Nous avions choisi ensemble ses vêtements : une jupe courte couleur kaki et un haut blanc avec de très fines bretelles, sans soutien-gorge. Nous avions convenu que, lorsqu'il la ramènerait, elle lui proposerait de prendre un verre à la maison. Pour ma part, je resterais dans la chambre du haut sans faire de bruit. L'attente fut très longue, puis, tard dans la nuit, je les ai entendus rentrer. Ils se sont assis sur le canapé. De là où je me trouvais, je pouvais les mater sans être vu. La petite lampe du salon était allumée et je pouvais voir Véronique assise en tailleur face à son père, la jupe complètement remontée. Il devait avoir une très jolie vue sur sa culotte et à mon avis, même si c'était sa fille, il devait bander très fort. 

Véronique parlait comme si elle avait un peu trop bu. Tout en causant, son père lui posa la main à l’intérieur du genou, puis il lui caressa doucement les cuisses, passa la main sur la joue, approcha son visage et l'embrassa sur la bouche longuement. Sa fille restant impassible, répondant même à son baiser, les mains de son père passèrent sous son chemisier et caressèrent ses seins aux tétons saillants et durcis par la jouissance. Elle se retrouva au bout d'un moment la tête sur ses genoux, les cuisses écartées avec la jupe remontée. Son père alors, porta la main dans son string et la doigta. De l'autre main, il lui arracha littéralement son haut. Véronique se trouva ainsi torse nu et son père lui malaxa les seins dont les tétons s'étiraient et se durcissaient de plus en plus. Ensuite, tout a été très vite : elle s'est mise à genoux, a sorti la queue de papa, et la masturba avant de la prendre en bouche pour la sucer. Je repensais à ce qu'elle m 'avait dit et effectivement, son père avait une queue de bonne taille et très grosse. Ils se déshabillèrent mutuellement. Véronique, entièrement nue tout comme son père, s'est allongée sur le dos. Son père lui lécha la chatte. Les orgasmes de sa fille étaient bruyants et à répétition. J'entendais Véronique dire à son père : " Baise-moi papa, prends-moi, j'ai envie de toi depuis tellement longtemps ! " 

Il s'est alors redressé, a relevé les superbes jambes de sa fille, a présenté son membre gonflé d'envie au bord du vagin et, très lentement, a enfoncé sa grosse queue jusqu'à ce que les pubis se touchent. Puis il la baisa de plus en plus fort, accélérant sa cadence en lui disant : « Je t'aime, ma chérie, tu es tellement belle. Moi aussi je t'ai souvent désirée». Les orgasmes de Véronique étaient mêlés à des sanglots. Ils ont baisé plus d'une heure. Il a terminé en la prenant en levrette, Véronique hurlait de plaisir. Accroché à ses hanches, il la fourragea sauvagement, faisant claquer ses fesses lorsque ses couilles touchaient son cul. Sa fille mouillait tellement que sa queue coulissait facilement dans le vagin incestueux, puis, n'en pouvant plus il éjacula sur les fesses de sa jeune maîtresse, sa fille. 

Cette aventure a pimenté nos soirées pendant de longs mois. Je me masturbe en y pensant encore aujourd’hui.

Edmond


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 21 Juil - 10:01 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Touchatout


Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2012
Messages: 366
Localisation: João Pessoa - BRASIL

MessagePosté le: Ven 21 Juil - 21:07 (2017)    Sujet du message: inceste pere fille et candaulisme Répondre en citant

Up

Revenir en haut
MSN
redflag44


Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2012
Messages: 2 459
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Sam 22 Juil - 08:21 (2017)    Sujet du message: inceste pere fille et candaulisme Répondre en citant

UP ?
_________________
Je suis passionné de rapports incestueux mère-fille et j'aimerais correspondre à ce sujet !

Mon blog : redflag44.tumblr.com


Revenir en haut
redflag44


Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2012
Messages: 2 459
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Sam 22 Juil - 13:14 (2017)    Sujet du message: inceste pere fille et candaulisme Répondre en citant

Jolie expérience, qu'elle en a été la suite ?
_________________
Je suis passionné de rapports incestueux mère-fille et j'aimerais correspondre à ce sujet !

Mon blog : redflag44.tumblr.com


Revenir en haut
Touchatout


Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2012
Messages: 366
Localisation: João Pessoa - BRASIL

MessagePosté le: Sam 22 Juil - 22:33 (2017)    Sujet du message: inceste pere fille et candaulisme Répondre en citant

Bravo Edmond, sujet très excitant !

Revenir en haut
MSN
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum histoires de chez nous Index du Forum -> Forum, espace de discussion -> Confessions Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom