le forum histoires de chez nous Index du Forum
le forum histoires de chez nous
Forum d'échanges et de discussions consacré aux relations intra familiales entre adultes consentants
 
le forum histoires de chez nous Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Entre femmes / Mecnu
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum histoires de chez nous Index du Forum -> Vos histoires -> Femmes, femmes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
redflag44


En ligne

Inscrit le: 28 Mai 2012
Messages: 2 194
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Ven 24 Mai - 09:26 (2013)    Sujet du message: Entre femmes / Mecnu Répondre en citant

On ne s'en lasse pas... !
_________________
Je suis passionné de rapports incestueux mère-fille et j'aimerais correspondre à ce sujet !

Mon blog : redflag44.tumblr.com


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 24 Mai - 09:26 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
mlle_helened


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 74
Localisation: Region Parisienne

MessagePosté le: Mar 25 Juin - 13:25 (2013)    Sujet du message: Entre femmes / Mecnu Répondre en citant

whaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa!! 
je viens de tout lire. 
D'ailleurs, je n'ai pas pu me retenir et j'ai jouit dans mon pantalon  Embarassed


Excellent récit. j'adore.


Revenir en haut
mecnu


Hors ligne

Inscrit le: 26 Juil 2012
Messages: 482
Localisation: St Etienne

MessagePosté le: Lun 8 Juil - 23:31 (2013)    Sujet du message: Entre femmes / Mecnu Répondre en citant

Razz  merci je vous prepare la suite bonne branlette !

Revenir en haut
MSN
mecnu


Hors ligne

Inscrit le: 26 Juil 2012
Messages: 482
Localisation: St Etienne

MessagePosté le: Lun 9 Déc - 00:59 (2013)    Sujet du message: Entre femmes / Mecnu Répondre en citant

Razz Bonjour, voici la suite, épisode 21, bonne lecture à vous !

Corrigé par Redflag

Entre femmes

Chapitre 21


Sa langue s'insinua doucement dans la fente humide de sa fille, puis elle glissa un doigt dans la moule de Justine qui poussa un gémissement de plaisir tout en dormant, elle se délecta de la mouille de sa fille qui, dans un geste d'amour, lui posa une main sur la tête et bredouilla :

« Hum salope, tu vas me tuer à me bouffer ainsi, ma chérie..., mais continue, surtout, ne t'arrête pas, tu vas me faire jouir, sale petite putain d'amour ! Dit Léa.

Emma souriait intérieurement, puis enfonça alors trois doigts dans la chatte de sa fille, elle insista avec son pouce sur le clito décapuchonné et tourna lentement, elle sentit frémir la peau de sa fille, puis elle se tendit, en appuyant sur sa tête collée sur son entrecuisse...

« Ah oui, Justine, petite salope, je jouis encore, tu es folle, mais je t'aime..., bouffe-moi, lèche ma jute, bouffe-moi encore, vilaine gouine, tu me rends dingue de toi... !
– Hum, maman aussi, t'aime beaucoup, ma chérie..., et j'aime bien aussi ta jute de petite fille !
– Maman ? (en ouvrant les yeux et en se redressant sur ses coudes), mais qu'est-ce tu fais ? Tu n'es pas avec papa ?
– Chut, pas si fort ! Je suis venue vous chercher, toi et Justine, pour sucer la bite à ton père..., tu sais, je me suis bien occupée de sa queue, j'en ai vidé par deux fois ses couilles, mais il en reste, si vous êtes prêtes, on peut y aller..., vous allez vous délecter de son foutre et je ne veux pas en voir gâché, tout doit être avalé mes petites salopes d'amour, ensuite, demain, on pourra passer à la pénétration, au dépucelage de vos orifices de gamines… ! »

Justine se réveilla aussi sous les caresses de Léa et le baiser fougueux sur sa bouche, Léa laissa un filet de salive couler sur les lèvres de Justine, puis vint lécher ses lèvres et avala :

« Je vois qu'on ne s'ennuie pas quand je dors, bande de salopes ! » Dit Justine.

Emma se positionna, elle aussi, au-dessus des deux ados, puis laissa un filet de salive épais couler sur le visage de Justine, Léa lécha, puis embrassa Justine en laissant couler la salive sur son menton, un peu comme du sperme... Emma se pencha et embrassa à pleine bouche les deux ados qui le lui rendirent avec envie, et posèrent même leur mains sur l'entrecuisse d'Emma qui se laissa doigter par les deux filles jusqu'à la jouissance. Ce fut Justine qui vint lui bouffer la motte afin de donner à Léa la mouille de sa propre mère à avaler, cette dernière ouvrit grand la bouche pour recevoir le filet de salive au fond de sa gorge, pendant que sa mère lui suçait les tétons. Puis Emma vint coller sa fente sur le visage de sa fille pour lui offrir un dernier filet de cyprine, elle se frotta sur la bouche de sa fille jusqu'à l'orgasme, tout en se pinçant les tétons et en se mordant les lèvres pour ne pas crier de plaisir, Justine, elle, avait glissé ses doigts dans sa motte en regardant la mère jouir sur la bouche de sa fille... Quand elles eurent fini de jouir, Emma descendit du lit et dit :

« Allez venez les filles, au travail et surtout, pas de bruit, OK, il ne doit pas savoir qui lui taille une pipe, par contre, débrouillez-vous pour savoir qui avale..., hi hi hi… ! »

Les trois vicieuses se dirigèrent à pas de louves vers la chambre conjugale où des ronflements se faisaient entendre et qui déclencha un fou-rire étouffé des deux ados. En arrivant dans la chambre, la veilleuse étant resté allumée, elles purent voir le membre ramolli posé sur la cuisse, avec une perle de sperme séché sur la cuisse. Emma saisit doucement le sexe de son mari, le décalotta, le branla un moment en regardant les deux gamines qui se caressaient les seins, puis le prit en bouche et commença une fellation qui eut pour action de faire redresser le membre et prendre une belle taille... Elle fit signe alors aux deux ados de faire pareil, elles ne firent pas prier et, toutes deux, prirent la bite en bouche, de chaque côté, afin de sucer en cadence, bouche contre bouche. Léa était totalement excitée à l'idée de pomper la pine paternelle devant sa propre mère avec qui elle avait découvert depuis peu son goût immodéré pour les femmes et les ados. Elles se le firent ensuite passer pour pouvoir le prendre entièrement en bouche et surtout pouvoir le branler, tout en décalottant bien cette pine qui gonflait de plaisir. Emma se délecta en passant d'une chatte à l'autre, tout en jetant un œil sur les deux gamines, puis Léa avala en entier le sexe de son papa jusqu'à s'en étouffer, comme elle avait vu sur Internet avec Justine quand elles mataient des films de cul, puis elle le passa à Justine qui en fit autant. Emma continuait à s'occuper des chattes dégoulinantes des deux gamines, visiblement excitées par cette pipe où elles y mettaient toute leur énergie, tant et si bien qu'au bout de vingt bonnes minutes d'un traitement pareil, le sexe du papounet balança sa purée sans prévenir et aspergea le visage des deux ados et Léa put même en avaler un peu avant de ressortir la queue de sa bouche, Justine elle aussi pu en avaler une giclée, mais Emma fit alors signe aux deux gamines de filer car, visiblement, il était en train de se réveiller, ce brave juteur et ainsi, la laisser finir le nettoyage au cas où il ouvrirait les yeux, mais il se contenta de grommeler et de ronfler à nouveau, peut-être que demain matin, il aura cru faire un rêve érotique où deux gamines lui auraient pompé le dard et avaler son jus... Pour le moment, Emma finit de nettoyer la queue, puis finit par s'endormir sur la cuisse de son époux.

Les deux ados, à peine arrivées dans leur chambre, jouèrent avec le sperme gardé en bouche, en se laissant couler le foutre de bouche en bouche, puis en passant sensuellement leurs doigts sur les fils poisseux qui pendaient entre leurs bouches. Elles se mirent les doigts dans la bouche pour avoir encore plus de salive pour jouer encore longuement, imaginant partager des flots de sperme chaud, elles avaient, toutes deux, hâte d'être à demain pour avaler totalement, chacune leur tour, la queue entière avec le contenu de ses couilles.

« Hum, quand je pense que je viens de sucer la bite de mon père, je suis vraiment une salope non ?
.. Et toi, tu as aimé le sucer, son gros machin qui jute de mon père… ?
.. Salope, tu as sucé le zob de mon père et devant ma mère, espèce de salope, je t'adore encore plus fort, ma gouine chérie !
– Hum, oui et quel morceau de bite, j'ai hâte de la sentir en moi, demain… !
.. Et toi, tu as envie que ton père te pine la chatte et le cul, puis te remplisse devant ta mère qui me godera comme une bonne salope incestueuse ?
– Oh oui, j'ai envie de sentir en moi cette bite qui m'a mise au monde, je me sens vraiment très salope, voir comme une jolie petite pute à son papa, sucer mon père devant ma mère, baiser avec eux et toi, c'est très excitant, tu ne trouves pas ma chérie ?
– Si, mon amour, mais viens me baiser, ma salope, j'ai encore envie de toi, envie de tes caresses de salope incestueuse, envie de tes doigts dans ma moule, de ta langue dans ma bouche et sur mon bouton, envie de baiser, de gouiner avec ma tendre salope, la petite salope à son papa… ! »

Justine ouvrit ses cuisses en grand pour que Léa vienne lui brouter le minou et lui enfoncer trois doigts dans sa chatte baveuse, ça sentait l'urine, le sexe, la mouille et ça la rendait folle de désir, elle tourna encore et encore sa langue autour du clito totalement décalotté pour le sucer entre ses lèvres, jusqu'à ce que Justine lui serre les cuisses autour de son visage lorsqu'elle fut prise de jouissance. Ensuite, ce fut Justine qui lutina l'anus de Léa et qui doigta, avec vigueur, la cramouille de sa copine ainsi avec trois doigts dans l'anus et deux dans la chatte, cette dernière ne mit pas longtemps pour jouir, en laissant échapper un petit cri étouffé de plaisir, donnant ses doigts à lécher, Léa, un à un, les goba avec amour avant de rejoindre la bouche de Justine pour lui laisser couler un long flot de salive épais dans sa bouche.

« J'aime partager ainsi notre jute de fille, je ferai de même, demain, avec le sperme de mon père et j'espère qu'il en donnera beaucoup qu'on puisse jouer comme des petites putes qui s'aiment... !
– Hum, j'aime quand tu es aussi salope, plus tu es excitée et plus je t'aime, tu deviens lubrique et j'adore quand tu es comme une chienne, prête à tout, embrasse-moi, salope et donne moi ta salive de gouine à boire que je me saoule de ta liqueur d'amour... ! »

Le spectacle était vraiment excitant et bandant, elles jouèrent pendant un bon quart d'heure, ensuite, elles se blottirent l'une contre l'autre et s'endormirent ainsi, nues et heureuses, surtout la petite Léa qui venait de goûter au foutre paternel, celui-là même qui avait envahit la chatte de sa mère dix huit plus tôt... « Quelle salope, je fais », pensa-t-elle…, puis elle sombra dans le sommeil.

La nuit sera courte et il y aura, sans doute, une longue journée de folie qui attendait toute cette petite famille incestueuse.





Mecnu


Revenir en haut
MSN
redflag44


En ligne

Inscrit le: 28 Mai 2012
Messages: 2 194
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Lun 9 Déc - 12:04 (2013)    Sujet du message: Entre femmes / Mecnu Répondre en citant

Humm, j'en veux encore... ! Okay
_________________
Je suis passionné de rapports incestueux mère-fille et j'aimerais correspondre à ce sujet !

Mon blog : redflag44.tumblr.com


Revenir en haut
mecnu


Hors ligne

Inscrit le: 26 Juil 2012
Messages: 482
Localisation: St Etienne

MessagePosté le: Mar 10 Déc - 00:46 (2013)    Sujet du message: Entre femmes / Mecnu Répondre en citant

Razz  j'aime faire du bien.................



Revenir en haut
MSN
mecnu


Hors ligne

Inscrit le: 26 Juil 2012
Messages: 482
Localisation: St Etienne

MessagePosté le: Ven 3 Jan - 00:08 (2014)    Sujet du message: Entre femmes / Mecnu Répondre en citant

Razz  BONNE ANNEE chers lecteurs et lectrices

Revenir en haut
MSN
yan75


Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2013
Messages: 74
Localisation: pas tres loin

MessagePosté le: Ven 3 Jan - 00:29 (2014)    Sujet du message: Entre femmes / Mecnu Répondre en citant

 a toi aussi et j adore lire tes histoires
_________________
la vie es belle


Revenir en haut
mecnu


Hors ligne

Inscrit le: 26 Juil 2012
Messages: 482
Localisation: St Etienne

MessagePosté le: Ven 3 Jan - 01:00 (2014)    Sujet du message: Entre femmes / Mecnu Répondre en citant

Cool  merci j'espere que ça t'excite autant que moi quand je les écris...........;

Revenir en haut
MSN
didi67


Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2014
Messages: 30

MessagePosté le: Ven 3 Jan - 16:53 (2014)    Sujet du message: Entre femmes / Mecnu Répondre en citant

j adore lire tes histoires
merci


Revenir en haut
yan75


Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2013
Messages: 74
Localisation: pas tres loin

MessagePosté le: Sam 4 Jan - 08:24 (2014)    Sujet du message: Entre femmes / Mecnu Répondre en citant

 oh oui elles sont tres excitantes
_________________
la vie es belle


Revenir en haut
mecnu


Hors ligne

Inscrit le: 26 Juil 2012
Messages: 482
Localisation: St Etienne

MessagePosté le: Lun 6 Jan - 23:17 (2014)    Sujet du message: Entre femmes / Mecnu Répondre en citant

Razz  Merci chers lecteurs, moi aussi, ça m'excite de les écrire, à bientôt !

Revenir en haut
MSN
mecnu


Hors ligne

Inscrit le: 26 Juil 2012
Messages: 482
Localisation: St Etienne

MessagePosté le: Lun 27 Jan - 23:17 (2014)    Sujet du message: Entre femmes / Mecnu Répondre en citant

Razz Voici la suite chers lecteurs,

Corrigé par Redflag

ENTRE FEMMES

Chapitre 22


Le jour avait déjà pointé son nez depuis un bon moment lorsque le mari ouvrit les yeux pour découvrir Emma endormie sur sa cuisse, la bite contre sa joue... Excitant spectacle, et aussi rêve étrange que celui de cette nuit de s'être fait pomper la bite par deux jeunes filles..., dont sa propre fille..., mais non, impossible, elle et sa copine étaient en boîte à danser toute la nuit… Il passa sa main dans les cheveux défaits de sa femme qui gémit, puis ouvrit un œil pour constater, elle aussi, que le jour était levé mais pas eux...

« Salut beau mâle, tu me mates, espèce de pervers..., hum et en plus, tu bandes… !
.. Qui t'excite ainsi, moi ou ta fille et sa petite copine ?
– Bonjour, arrête de dire des conneries, j'ai fait un putain de rêve érotique et je m'en souviens, c'est trop top... ! »

Il lui raconta son impression d'avoir été pompé par deux ados et d'avoir juté, le pire, l'une d'elles était sa fille... D'un seul coup, Emma bondit hors du lit, entièrement nue et partit vers la chambre de sa fille...

« Mon dieu, je ne les ai pas entendues rentrer, mon dieu, mon dieu, ma petite puce chérie... ! »

Simulant la surprise, elle était tout de même entrée en douceur et put admirer les deux ados nues, enlacées, en train de dormir... Lui arriva aussi à poil, la pine à moitié dressée pour admirer et aussitôt voir sa queue se mettre au garde à vous. Emma lui fit signe de ne pas faire de bruit et de contempler le spectacle, tout en lui masturbant la bite, lui il lui palpa doucement les seins en se collant derrière elle et lui murmura à l'oreille :

« Putain, elles sont excitantes et ma fille est vachement bandante, sa copine aussi, d'ailleurs, elle a bon goût, la coquine !
– Je vois qu'elles te font de l'effet, vieux salaud, tu veux que je te branle devant elles ou tu veux le faire, seul avec moi qui te doigte le cul et puis tu leur balanceras ta crème sur leurs douces frimousses endormies... ?
.. Moi aussi, ça m'excite à l'idée qu'on va tous baiser ensemble ce week-end et se boire nos jus d'amour... !
– Hum, je suis super excité, oui, astique-moi la queue- cochonne de gouine et fais-moi jouir sur ces deux petites salopes, surtout sur ma fille, ha !
.. Bordel, comme elle m'excite, ta fille..., oui, enfile ton doigt, oui encule-moi, salope !
.. Ah, ah, doucement, je veux encore en profiter, ne me fais pas juter tout de suite... !
.. Suce-moi juste un peu les couilles, salope... !
.. Oui, hum ! J'espère que ta fille suce aussi bien que toi, salope, c'est divin, mais tu dois le savoir puisqu'elle te suce le clito, ainsi que sa petite chérie, sale gouine ! »

À genoux, Emma aspirait avec avidité cette bite qu'elle trouvait énorme pour une fois, sa bouche avait du mal à la prendre entièrement, il était vraiment excité, ce salaud de voir ses deux gamines à poil dans le lit et lui avec sa bite tendue, s'apprêtant à leur envoyer son foutre, vraiment excité... !

« AH salope, recrache ma bite, laisse-moi juter et enfile-moi ton doigt dans le fion, je vais gicler au plafond, bordel, je suis excité à mort par nos deux salopes, oui, ouiiiiiiiiii…, ah… !
.. La vache, je gicle, ouiiiiiiiii, hummm, putain comme c'est bon, tenez, bande de salopes, prenez ça sur vos nichons… ! »

Il éjecta quatre longues traînées de foutre sur les seins des ados et sur leur visage, puis se retourna pour enfoncer son sexe dans la gorge d'Emma qui reçut encore quelques gouttes de ce précieux liquide. Il lui avait pris la tête entre ses mains et s'enfonça comme dans une chatte béante, collant ses couilles sur le menton de sa femme aux joues gonflées par cette énorme tige gluante. Il resta ainsi un moment avant qu'Emma ne lui fasse lâcher prise afin de reprendre son souffle. Elle recracha la bite, tout en étant sur le point d'étouffer, un filet de sperme coulait le long de sa bouche mélangé à une abondance de salive, sa chatte dégoulinait car elle avait eu un orgasme sans même avoir eu recours à ses doigts, elle se releva, chancelante, pour constater les traces de foutre sur les corps des deux ados, elle embrassa son homme et lui murmura :

« Hum, je vois que tu as copieusement aspergé nos deux salopes, je pense que tu vas en entendre parler quand elles vont se réveiller !
.. Elles sont vraiment super sexy, ces deux petites salopes, elles me rendent folles… !
.. Allez, viens, allons nous doucher, je sens la baise à un kilomètre, après, on va déjeuner car ça m'a donné faim, cette mise en bouche, hi hi hi ! »

Ils entrèrent ensemble dans la salle de bain et se jetèrent sous la douche, ensemble, l'eau était chaude et coulait sur leurs corps nus, ils se câlinèrent tout en se toilettant mutuellement, ainsi, au bout d'une demi-heure, ils purent, enfin, prendre le petit déjeuner, simplement vêtus d'un peignoir et nus dessous. Après tout, le week-end commençait et à quoi bon enfiler des vêtements si ce n'est que pour les éparpiller tout au long de la journée..., autant être à l'aise de suite.

Les yeux perdus dans son bol de café noir, le mari n'en revenait pas encore d'avoir autant désiré baiser avec sa propre fille, il avait déjà maculé leurs corps nus de son foutre, restait à savoir comment les deux ados allaient réagir à cette aspersion paternelle, aidée, bien sûr, par la maman.
Emma dévora six tartines beurre confiture, puis avala d'un trait son bol de café, puis se passant le revers de la main sur les lèvres, elle dit :

« Hum, maintenant, ça va mieux, mon petit ventre est rempli, cette nuit de folie m'avait drôlement mise en appétit !
– Je n'en reviens pas de mon rêve de cette nuit..., pompé par deux ados, c'est dingue, je te jure que je me revois me faire pomper, c'était tellement réel !
– Ne te fais pas de soucis, avant ce soir, ce sera vrai, mon chéri, elles te videront les couilles ensemble, nos deux petites salopes et plusieurs fois..., sans compter que je prendrai aussi ma part au festin ! »

Justine ouvrit un œil et constata que le jour était là, puis elle passa sa main dans ses cheveux et quelque chose de froid et gluant lui colla sur les doigts, elle porta les doigts à son nez pour sentir et reconnut l'odeur du foutre ! Nom d'un chien ! Elle vit qu'elle en avait aussi sur les seins et puis, aussi sur Léa qui dormait encore, aucun doute possible, le père de Léa était venu les mater à poil pendant leur sommeil..., avait-il souvenir de cette nuit ? Il était venu se masturber devant elles…, elle sentit ses tétons durcir et se caressa doucement les seins en fermant les yeux, pour se souvenir de cette nuit où elle avait sucé la bite du père de Léa et avec elle, à ses côtés…

« Eh ! Bébé ! Réveille-toi, mon cœur, il est l'heure !
– Hum, pas maintenant, je suis crevée..., lâche-moi, cochonnette... !
– Eh ! Ton père est venu nous mater et il s'est vidé les burnes sur nous, ce salaud... !
– Quoi, mon père..., merde, tu fantasmes sur lui, ma parole ! »

Léa ouvrit les yeux, puis se mit assise dans le lit et constata qu'elle avait du sperme sur le visage et les seins..., elle vit que Justine, aussi, en avait...

« La vache, t'as raison, il est venu nous mater..., tu crois qu'il se rappelle de cette nuit, il a peut être fait semblant de dormir…, la honte… !
– Ne t'inquiète pas, on verra quand on descendra prendre le p'tit déj’, moi j'ai une faim de loup et toi mon cœur, tu as faim de moi ? »

Justine colla sa bouche sur celle de Léa qui accepta la langue de sa compagne et lui rendit la pareille en jouant elle aussi avec sa langue, sa main glissa sur ses seins et palpa le sperme encore gluant sur les seins de Justine, elle ferma les yeux, l'instant l'excitait follement. Après cette brève étreinte, elles décidèrent d'une bonne douche pour se réveiller un peu mieux et, aussi, pour affronter ce week-end qui sentait bon la luxure, mais avant, elles devaient manger un petit quelque chose, baiser ça donne faim. Elles descendirent à la cuisine uniquement vêtues d'un long tee-shirt XXL, nue dessous, bien sûr, après tout, pourquoi perdre du temps si une envie de baiser se présentait... C'est en riant qu'elles arrivèrent à la cuisine ou Emma et son mari se resservaient un énième café…

« Salut les filles ! Bien dormi ? Alors, cette soirée… ?
– Salut m'man, salut p'pa, mouais, bof, trop courte... !
– Bonjour Emma, bonjour monsieur... !
– Bonjour ma fille, bonjour mademoiselle, déjà réveillées ? C'est dimanche, fallait faire la grasse mat’ !
.. Dis-moi, tu ne me présentes pas ta petite chérie ?
– Heu non, pas la peine, tu lui as déjà balancé ton sperme sur les miches, ainsi que sur les miennes, je pense que tu t'es bien rincé l'œil, vieux pervers… !
.. Et toi, maman, tu lui as tenu la queue ? »

Léa embrassa Justine sur la bouche et puis alla vers sa mère pour lui baiser la bouche aussi :

« Allez, faites pas la gueule, on ne vous en veut pas, justement, on aurait aimé participer !
– Euh, justement, je me suis demandé si j'avais rêvé cette nuit, votre mère ne veut pas confirmer mon hypothèse selon laquelle deux jeunes vicieuses m'auraient vidé les couilles pendant mon sommeil..., et justement, si j'avais fait semblant de dormir et que c'est vous, les trois salopes qui vous êtes partagé mon foutre cette nuit, la boîte de nuit, c'était du pipeau non ? »

Les deux ados, rougissantes, le nez dans leur bol de café noir, jetèrent un regard à Emma qui rougit, elle aussi...

« Hum, papa, t'es lourd là, tu prêches le faux pour savoir le vrai, mais tu crois que trois salopes comme nous, on pourrait faire un truc pareil, toi, par contre, pas de doute, aucune de nous possédons de bite, alors il n'y a que toi qui nous a aspergé les nibards avec ta crème, par contre, après le p'tit déj’, on va s'en occuper de ta bite, crois-moi, va vite à la pharmacie cherchez une boite de viagra car le week-end va être dur pour ta pauvre zézette !
.. Bon, je te présente Justine, ma copine, ma chérie, mon amour, bref, toute ma vie sexuelle de jeune ado… !
.. Mais bon, maman aussi se gouine avec sa vieille copine de fac, si t'es sage, Justine et moi, on t'offrira notre pucelage du cul, car c'est le seul côté dont nous sommes vierge, mon pauvre papounet, voilà tu sais tout, tu l'as vue à poil et elle est bien foutue, non ?
– En effet, elle est super sexy, comme toi, ma poulette, tu as bien changé ma petite, tu es une belle jeune fille et oui, je succombe à votre beauté et votre histoire d'amour aussi m'excite beaucoup, jamais je n'aurais pensé que ma propre fille me ferait autant bander à poil avec sa copine, bref tu as bon goût, je reconnais là un peu ta mère à ton âge, un peu timide, mais ensuite très, très entreprenante, voir surprenante, puisqu'incestueuse avec toi… !
.. Je pense, en effet, que ce week-end sera très agréable et que la prochaine semaine de travail va ma paraître longue... ! »

Léa posa son bol dans le lave vaisselle ainsi que celui de Justine, en prenant soin de bien montrer le début de sa raie du cul, puis elle se dirigea vers son père, posa sa main sur son sexe, il était dur, elle écarta le boxer pour libérer la queue de son père, puis se mit à genoux entre ses cuisses pour entreprendre une fellation..., le père rougit, puis posa sa main sur la tête de sa fille en soupirant...

« Ah mon Dieu, Léa, arrête ma chérie, je t'en prie, ne me suce pas ainsi devant ta mère, tu m'excites, petite salope... ! »

Justine s'approcha d'Emma, puis l'embrassa à pleine bouche, puis glissa sa main sous le tee-shirt de celle ci pour lui peloter les seins. Emma, elle, glissa sa main sur les fesses de Justine, puis remonta le tee-shirt pour exhiber son joli petit cul à son mari.

« Ah, quel beau petit cul elle a, ta copine, ma fille, tu suces aussi bien que ta mère, j'adore, bande de sales gouines, je vais vous piner toute la journée tellement vous êtes bandantes… !
.. Viens Justine ! Viens partager la sucette de ta copine, sinon elle va avaler toute la crème, cette gourmande, viens ma belle, viens… ! »

Emma laissa partir, à regret, Justine qui vint aussitôt s'agenouiller avec Léa pour, elle aussi, goûter à cette queue magnifique, dure, bien droite et palpitante et surtout, parfumée par la salive de sa petite amante. Elle saisit avec douceur le membre luisant, puis sans aucune hésitation, l'avala jusqu'aux couilles, Léa se releva pour aller embrasser sa mère et retirer son tee-shirt, elle était nue et approcha sa chatte au niveau du visage de son père, elle lui prit la tête entre ses mains et colla ainsi sa moule gluante sur la bouche de son père...

« Lèche-moi, salaud, lèche-moi, goûte à ma jute de fille, lèche-moi la cramouille, lèche ta fille, fais-moi jouir, papa, après, je te donnerai mon cul, j'te pomperai la pine, je serai ta petite pute et je boufferai ta jute avec Justine, on partagera ta jute comme deux bonnes petites catins gouines..., tu aimes les petites putes gouines, mon papa chéri..., elle suce bien, ma chérie ? »

Emma se glissa sous les fesses de Justine et entreprit de lui lécher la fente qu'elle avait trempée comme une chienne excitée, elle lui gicla, une fois de plus, sur la langue dès que celle-ci pénétra son intimité...
La matinée, décidément, commençait très bien..., il faudrait pourtant garder de l'énergie pour aller jusqu'au soir.

« Oui, oui, elle suce trop bien, ta copine, ma chérie, tu dois être aux anges avec elle quand elle te lèche la foufoune, ma petite fille… !
.. Oui, j'aime les jeunettes, les petites salopes qui se gougnottent, surtout si c'est avec sa propre mère, ah, salope, ralentis, je vais tout envoyer dans ta bouche divine, petite chienne, ahhhhh…, oui doucement, ma douce, doucement... ! »

Léa quitta sa position pour rejoindre Justine et continuer la fellation de la bite de son père, avec deux bouches et deux langues il ne tarderait pas à leur offrir une bonne dose de vitamines pour la journée, les deux ados se roulèrent une pelle avant de reprendre la fellation bouche contre bouche.

« Hum, oui, oui, comme c'est bon, ma chérie, d'avoir deux gamines qui me sucent la bite, ah oui, oui, doucement, bande de gourmandes, je vais vous donner de quoi vous remplir la bouche, de vous gargariser à la jute…, c'est bien meilleur que du café ! »

Emma quitta la chatte et le trou du cul de Justine pour prendre la place debout devant la bouche de son mari, lui prit la tête entre ses mains, le plaqua sur sa chatte dégoulinante et elle lui ordonna de la lécher…

« Lèche, salaud, lèche-moi, fais-moi jouir en même temps que toi, mon gros salaud, c'est trop bon de baiser en famille..., quel pied, mon dieu !
.. Enfonce-moi ta langue dans la moule et branle-moi de tes doigts, sale pervers, baise-moi..., baise-nous ! Fais-moi jouir à mort ! »

Quand le flot de sperme commença à arriver, les deux ados offrirent leur bouche face à la bite dressée, puis, main dans la main, branlèrent avec vigueur le membre et, en quelques secondes, un flot épais, en saccades, aspergea le visage et la langue des deux ados, qui n'en perdirent pas une goutte.
Puis quand les dernières gouttes perlèrent, Léa avala la queue de son père et celle-ci sentit sa chatte couler en abondance, elle jouissait sans même se tripoter le clito, tellement cette première pipe la rendait heureuse, surtout la bite de son papa chéri, la divine sucette paternelle... Justine passa son doigt sur le visage de Léa pour récolter les dernières gouttes de foutre et sucer avec délice, finalement, ce n'était pas trop mauvais le goût de foutre et puis, ça change de la mouille... Emma colla sa chatte sur le visage de son mari pour étouffer le cri de ce dernier quand il jouit sur les bouches des deux gamines, puis elle se pencha pour lui rouler une pelle avide en lui murmurant à l'oreille :

« Alors salaud, c'est bon une pipe faite par sa propre gamine ? Moi, j'adore quand ces deux petites putes me bouffent la chatte et le cul, on va bien baiser ce week-end !
.. Mon amour, crois-moi, j'ai hâte de te voir les prendre avec ta grosse bite, leur défoncer leur joli petit trou du cul... !
.. En attendant, on s'habille, on va faire quelques courses pour tenir le siège et on revient, mes petites chattes, soyez sages, surtout pas de folie, gardez vos forces pour la jolie bite à papounet ! »

Léa et Justine restèrent à poil dans la cuisine, puis commencèrent leur petit déjeuner, main dans la main, elles étaient heureuses et tellement complices.

À suivre...

Pour le plaisir des yeux, un trio lesbien...

http://xhamster.com/movies/2526680/trio..html

Mecnu


Revenir en haut
MSN
redflag44


En ligne

Inscrit le: 28 Mai 2012
Messages: 2 194
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Mar 28 Jan - 01:03 (2014)    Sujet du message: Entre femmes / Mecnu Répondre en citant

Non seulement, ce dernier chapitre est super, mais le film qui l'accompagne et superbement bien choisi !
_________________
Je suis passionné de rapports incestueux mère-fille et j'aimerais correspondre à ce sujet !

Mon blog : redflag44.tumblr.com


Revenir en haut
hombiwan


Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2012
Messages: 31
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Ven 31 Jan - 01:16 (2014)    Sujet du message: Entre femmes / Mecnu Répondre en citant

j'ai adoré le recit.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum histoires de chez nous Index du Forum -> Vos histoires -> Femmes, femmes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 4 sur 6

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom