le forum histoires de chez nous Index du Forum
le forum histoires de chez nous
Forum d'échanges et de discussions consacré aux relations intra familiales entre adultes consentants
 
le forum histoires de chez nous Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Étrange conversation entre une mère et sa fille / magikfantasmes
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum histoires de chez nous Index du Forum -> Vos histoires -> Femmes, femmes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
magikfantasmes


Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2015
Messages: 34
Localisation: fantasmagorie

MessagePosté le: Ven 27 Nov - 11:18 (2015)    Sujet du message: Étrange conversation entre une mère et sa fille / magikfantasmes Répondre en citant

Corrigé par Redflag

Étrange conversation entre une mère et sa fille

Chapitre 1


Les personnages :
    – Liliane, la mère, 50 ans.
    – Isabelle, la fille aînée, 25 ans.
    – Emma, la deuxième fille, 20 ans.

Liliane est une femme sensuelle, avec un petit côté hippie qui lui vient de sa mère, ardente militante de ce mouvement jusque dans les années 80.
Divorcée depuis cinq ans, elle réside dans un petit appartement cosy, les murs ornés de tableaux psychédéliques.

Être célibataire ne lui pose aucun problème, les dernières années avec son mari ne se sont pas bien passées. Elle n'a pas eu envie, jusqu' à présent, de se remettre en couple, ni même d'avoir de relations sexuelles avec un autre homme.
Mais ses fantasmes sont multiples et elle passe souvent son temps libre à parcourir internet à la recherche d'histoires qu'elle savoure sans retenue.

Ce soir-là, Liliane se masturbe en lisant une histoire de lesbiennes. Elle est vêtue d'une nuisette noire qu'elle à retroussée, jambes écartées presque à s'en faire mal, se caressant le clitoris avec ardeur, les yeux soudés à l' écran.
La jouissance s'annonce lorsque le téléphone sonne...

Isabelle est une jeune femme au tempérament presque bipolaire. Elle est parfois comme sa maman, joyeuse, pétillante, surprenante, un peu délurée – sa mère et elle ont souvent parlé de sexualité, traitant de la masturbation de façon complètement décomplexée. Et parfois, comme son père, froide, intériorisée, mal à l'aise socialement.
Célibataire depuis quelques mois, il lui arrive de se remémorer plus souvent ses quelques aventures saphiques que ses expériences avec la gente masculine...
Son dernier amant l'avait convaincue de vivre des relations à trois, avec une autre femme et, à sa grande surprise, Isabelle avait vraiment apprécié les sensations vécues avec leur amante.

Ce soir-là, vêtue d'un jeans délavé et d’une chemise trop grande, appartenant à son ex, elle rumine des pensées moroses.
Depuis quelques semaines, une obsession hante ses jours et ses nuits.
Elle a mis un album de Marvin Gaye, bu quelques verres de rosé. Presque inconsciemment, sa main caresse depuis quelques minutes son ventre, ses cuisses. Son obsession prend le dessus, le cœur bat plus fort.
Elle s'arrête brusquement, ouvre les yeux.

« Je vais devenir folle ! » Pense-t-elle, la gorge serrée.

Ses yeux se posent sur le téléphone posé sur la table basse.

« Et merde, il faut que je parle à quelqu'un ! »

Elle saisit l'appareil et appelle sa mère :

Lilianne, voyant le numéro de sa fille apparaître sur le portable, arrête sa masturbation, à quelques pas de la jouissance.

« Bonsoir ma chérie, comment vas-tu ? Dit-elle, d'une voix enrouée.
– Bonsoir maman, comme un lundi…, je ne te dérange pas ?
– Pas du tout, je naviguais sur internet ! » Répond Liliane, en se mordant les lèvres.

Son bas-ventre irradie encore de plaisir.

« Tu as une drôle de voix ma chérie, que se passe-t-il ?
– Rien de grave, je n'ai pas trop le moral, en ce moment... »

Liliane s'installe confortablement sur le fauteuil, les cuisses toujours bien écartées, le souffle du ventilateur caresse son intimité exposée.

« Je n'aime pas te savoir dans cet état, Isa ! Répond sa mère, d'une voix inquiète.
.. Dis-moi, qu'est-ce qui ne va pas ?
– C'est compliqué, je n'ai pas envie d'en parler maintenant !
– Allons, tu sais bien que tu peux tout me dire !
.. Je suis sûre que tu as entamé une bouteille de rosé, ressers-toi un verre, détends-toi et tu vas me dire tranquillement ce qui ne va pas ! » Dit Liliane, en allumant un joint déjà préparé – vieille habitude héritée de sa hippie de mère.

Isabelle, comme dans un état second, remplit son verre de vin. Elle est perdue dans un maelstrom de sensations, de pensées.
Elle boit une longue gorgée, s'éclaircit la gorge.

« Il y a des choses qui trottent dans ma tête depuis quelque temps, je n'arrive pas à m'en débarrasser !
– Hé bien, tu sais que d'en parler va te faire du bien, vas-y, lâche-toi mon cœur ! Répond Liliane, en tirant une bouffée de fumée.
– C'est embarrassant, maman...
– Depuis toujours, nous nous sommes tout dit, tu commences à me faire flipper, chérie ! »

Un silence s' installe, Liliane entend sa fille prendre une autre gorgée de rosé.

« C'est au sujet d'Emma...
– Que se passe-t-il avec ta sœur, elle a des problèmes ? Répond Liliane, d'une voix intriguée.
– Non, tout va bien pour elle..., c'est moi qui ai un problème ! »

Liliane tire une longue bouffée du joint, la fumée commence à caresser agréablement ses pensées.
Isabelle finit son verre de vin, une barrière en elle s'effondre.

« J'ai des pensées inappropriées sur ma sœur ! » S'exclame Isabelle, dans un souffle.

La mère sent un éclair ébranler son bas-ventre, son cœur s'accélère. L'excitation de sa dernière masturbation revient démultipliée.
Parmi les nombreux récits érotiques parcourus, l'inceste revenait régulièrement.
Elle rigole fébrilement.

« Détends-toi ma chérie, ça va, ce ne sont que des pensées, si tu savais celles que je peux avoir parfois... ! Répond finalement Liliane, en posant son doigt sur son clitoris érigé.
– Quoi ? Tu as encore trop fumé la moquette, ou quoi ?
.. Je viens de te dire que j' avais de drôles de pensées sur Emma et c'est tout ce que tu trouves à dire ?
– Calme-toi, Isa, respire un coup, combien de fois t'ai-je dit que les fantasmes n'avaient pas à être jugés, pire ils vont te prendre la tête si tu ne les écoutes-pas ! »

Depuis toujours, la voix calme de sa mère a toujours eu un effet apaisant sur Isabelle.

« Ok, ok, mais là, c'est abusif ! C'est ma sœur... ! » Répond Isabelle d'un ton penaud.

Le fait que sa mère prenne son aveu avec une telle décontraction ouvre les vannes de l'excitation, elle sent son sexe s'humidifier, malgré elle.
Liliane se masturbe plus vite en écoutant sa fille, l'imaginer excitée par sa petite sœur la transporte dans un nirvana de plaisir.

« Tout est permis dans les fantasmes, ma chérie, laisse-toi aller, ce ne sont que des pensées !
.. Si elles te donnent du plaisir, profites-en, au lieu de les subir...
.. Moi-même, je me suis souvent caressée en imaginant des scénarios avec ta tante ! »

En disant cela, Liliane fait glisser deux doigts dans son sexe trempé.
Isabelle n'en croit pas ses oreilles, elle savait sa mère très ouverte sexuellement, en esprit, mais de là à l'imaginer fantasmer sur des relations incestueuses...

« Tu es complètement folle, maman ! » Répond Isabelle, profondément émue, étrangement soulagée par la tournure de la discussion.

Elle entend le souffle accéléré de sa mère, perçoit même un bruit qu'elle connaît bien: celui de doigts jouant avec une chatte gorgée de mouille.
L'ivresse de la bouteille de vin consommée emporte isabelle.

« Maman, ne me dis pas que tu es en train de te.... Questionne Isabelle, en rigolant.
– Me masturber, ma chérie, bien sûr que si !
.. C'est si bon de t'entendre me dire ça, je n'osais plus croire qu'un jour nous pourrions avoir ce genre de conversation... ! »

Liliane jouit bruyamment ! Une vague de bonheur la submerge.
Isabelle est complètement déstabilisée, des ondes de plaisir parcourent son sexe tandis qu'une partie d'elle est presque choquée par la situation.

« Maman ?
– Oui, pardon, mon amour, c'était..., trop fort ! » Répond Liliane, d'une voix apaisée.

Nouveau silence. La musique de Marvin gaye accompagne ce moment.

« Je vais aller me coucher, je ne sais plus où j'en suis ! » Dit finalement Isabelle, en résistant à l'envie de glisser la main sous le pantalon.

Liliane est encore pantelante des sensations vécues.

« Mon cœur, viens manger à la maison demain à midi, on discutera de tout ça, tranquillement, d'accord ?
– Je ne sais pas trop, je t'appelle demain matin pour confirmer, bisous maman ! Répond Isabelle, dans un subtil sourire se dessinant sur le cœur.
– Bisous, ma chérie, fais de beaux rêves ! » Dit Liliane, d'une douce voix.

magikfantasmes
_________________
Homme rêveur aux fantasmes débridés.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 27 Nov - 11:18 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Sven


Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 896
Localisation: Isère

MessagePosté le: Ven 27 Nov - 17:48 (2015)    Sujet du message: Étrange conversation entre une mère et sa fille / magikfantasmes Répondre en citant

mmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm magnifique !! Voilà un récit qui commence très très bien.

Mille mercis !!
_________________
Il n'y a rien de sale entre 2 adultes, propres et consentants (euh.. 2 ou plus ;-)


Revenir en haut
Yahoo Messenger
redflag44


Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2012
Messages: 2 196
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Ven 27 Nov - 18:20 (2015)    Sujet du message: Étrange conversation entre une mère et sa fille / magikfantasmes Répondre en citant

Très beau fantasme et très bien décrit ! Cette liberté de langage entre mère et fille va certainement les rapprocher et les inciter à se confier davantage. La mère parlera de sa sœur, Isabelle reparlera d'Emma, puis, petit à petit, pour la mère, l'image de la sœur sera remplacée par celle de sa fille et Isabelle en sera troublée !
J'ai beaucoup aimé et j'espère qu'il y aura une suite !
_________________
Je suis passionné de rapports incestueux mère-fille et j'aimerais correspondre à ce sujet !

Mon blog : redflag44.tumblr.com


Revenir en haut
magikfantasmes


Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2015
Messages: 34
Localisation: fantasmagorie

MessagePosté le: Sam 28 Nov - 12:52 (2015)    Sujet du message: Étrange conversation entre une mère et sa fille / magikfantasmes Répondre en citant

Merci sven et redflag, la suite arrive très bientôt (je fais durer le suspense) Smile
_________________
Homme rêveur aux fantasmes débridés.


Revenir en haut
Sven


Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 896
Localisation: Isère

MessagePosté le: Sam 28 Nov - 20:26 (2015)    Sujet du message: Étrange conversation entre une mère et sa fille / magikfantasmes Répondre en citant

Je suis vraiment impatient de lire la suite magikfantasmes!!

Allez, allez, au boulot ;-)
_________________
Il n'y a rien de sale entre 2 adultes, propres et consentants (euh.. 2 ou plus ;-)


Revenir en haut
Yahoo Messenger
sterco


Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2012
Messages: 355
Localisation: toulouse

MessagePosté le: Dim 29 Nov - 17:57 (2015)    Sujet du message: Étrange conversation entre une mère et sa fille / magikfantasmes Répondre en citant

Une conversation très bien transcrite : elle respire le réalisme et laisse supposer une suite torride Merci

Revenir en haut
magikfantasmes


Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2015
Messages: 34
Localisation: fantasmagorie

MessagePosté le: Lun 30 Nov - 12:13 (2015)    Sujet du message: Étrange conversation entre une mère et sa fille / magikfantasmes Répondre en citant

Merci sterco, il va y avoir plusieurs épisodes, oui  Smile
_________________
Homme rêveur aux fantasmes débridés.


Revenir en haut
denis76410


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2012
Messages: 62

MessagePosté le: Lun 30 Nov - 12:24 (2015)    Sujet du message: Étrange conversation entre une mère et sa fille / magikfantasmes Répondre en citant

Okay Okay Embarassed  excellent le début !!!

Revenir en haut
magikfantasmes


Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2015
Messages: 34
Localisation: fantasmagorie

MessagePosté le: Mar 1 Déc - 18:40 (2015)    Sujet du message: Étrange conversation entre une mère et sa fille / magikfantasmes Répondre en citant

Corrigé par Redflag

Étrange conversation entre une mère et sa fille

Chapitre 2


Isabelle reste assise durant de longues minutes silencieuses, mais son esprit est envahi de pensées cacophoniques et contradictoires.
L'album de Marvin Gaye finit par s'arrêter.
Elle ferme les yeux, voit sur l'écran de son imagination des scènes tendrement érotiques.
Emma et elle s'embrassant passionnément, nues, se caressant mutuellement.
Comme une somnambule, elle dégrafe son jeans avant de le baisser jusqu'aux chevilles. Sa main droite glisse doucement le long du bas-ventre avant de s'infiltrer dans le string.
Son ventre se contracte presque douloureusement lorsque ses doigts commencent à jouer avec le clitoris.

« Putain, ma mère à raison, ce ne sont que des fantasmes ! » Dit-elle à haute voix.

Comme une incantation, ces mots dissolvent ses dernières hésitations.
Le string rejoint le pantalon. Un doigt de la main gauche caresse les lèvres intimes avant de pénétrer le sexe.

« Bon sang, c'est dingue comme je suis mouillée ! » Pense-t-elle, en contractant son vagin.

Elle caresse plus rapidement le clitoris, un deuxième doigt entre en elle. Tout son corps tremble légèrement.
Isabelle se voit entre les cuisses de sa sœur, lapant son intimité comme une chatte. Elle imagine la timide Emma, les yeux fermés, comme une poupée absorbée par ces nouvelles sensations.
Le désir, l'acceptation de ce désir tabou, fait perler une larme.
La jouissance approche comme un ouragan.
Et une nouvelle sensation apparaît... Comme si elle regardait deux chaînes de télé en même temps, l'image de sa mère se masturbant durant leur conversation téléphonique se superpose au film dédié à Emma.
L'orgasme arrive en un éclair. Le corps foudroyé de plaisir se tétanise.
Un observateur, qui aurait pu croire notre Isabelle terrassée par une crise cardiaque, se serait précipité pour lui faire du bouche à bouche..., mais assise, Isabelle s'endort comme un bébé.

C'est au milieu de la nuit qu'elle est réveillée par sa chatte, Patsy, qui vient de sauter sur le canapé.
Isabelle grommelle quelques mots, se débarrasse complètement du pantalon et du string qui était resté sur les chevilles.
Trop ensommeillée pour rejoindre le lit, elle s'allonge sur le divan et s'endort rapidement, dans une position fœtale.

Liliane ressent une vague de bonheur après avoir raccroché.
Finalement, il s'avère que sa fille lui ressemble plus qu'elle ne le pensait. Elle aussi, fantasme sur sa sœur – bien qu'en fait, malgré ce que Liliane a prétendu, sa relation avec la tante d'Isabelle avait été plus loin que de simples rêveries érotiques.
Elle met un album de Janis Joplin, ouvre le frigo orné de fleurs psychédéliques pour se servir un verre de jus d'orange..., dans lequel elle rajoute une longue larme de rhum.
Elle lève son verre.

« À toi, ma petite Isa ! » Pense-t-elle, comme une gentille sorcière lançant une invocation d' amour.

Liliane boit une longue gorgée et, assise sur le banc de bois de la cuisine, se roule un autre joint. La sensation de sa chatte humide sur le siège électrise tout son corps.
La petite confession de sa fille tourne en boucle dans son esprit échauffé.
Un mélange d'appréhension et d'impatience divise son cœur.
Comment va se passer leur rencontre, demain, dégrisées ?
Elle finit d'une traite le rhum-orange. La pièce commence à tourner.

« Oups, j' ai franchi la frontière ! » Dit-elle à son verre, avant de le poser un peu trop fort sur la table de bois.

Elle pose le joint à peine entamé dans le cendrier plein de mégots avant de rejoindre, en titubant, l'accueillant lit orné de coussins multicolores.
Trouvant enfin une position qui stabilise la pièce en mouvement, Liliane s'endort, une main entre les cuisses apaisées.

Vers dix heure du matin, elle est réveillée par le son d' un texto envoyé par sa fille:

< Désolé maman, trop de boulot, je ne pourrais pas passer à midi. >

En lisant le message, le cœur de Liliane subit une secousse. Elle émerge complètement du sommeil, une vague d'angoisse la submerge.

« Je suis allé trop loin hier soir ! » Pense-t-elle, alors que les souvenirs ressurgissent.

Elle saute du lit et se précipite sous la douche, comme pour se nettoyer des peurs qui l'assaillent.
Après le réconfort d'un thé à la menthe, Liliane se décide à prendre le téléphone pour envoyer un texto à sa fille :

< Ma chérie, passe ce soir stp, il faut qu' on discute. >

Une longue heure se passe avant que le téléphone daigne répondre :

< Ok, à ce soir. >

Isabelle, dans une de ses facettes bipolaires, a souvent été laconique, mais là, sans smilies, cette phrase replonge Liliane dans une spirale d'angoisses.

La journée passe terriblement lentement.

Liliane fait de multiples méditations pour se calmer, en vain. Finalement, un joint en milieu d'après-midi la détend.

« Je vais nous préparer un super apéro ! » Pense-t-elle, en écrasant le joint consommé jusqu'au filtre.

Rassurée, elle commence à préparer une série de feuilletés aux multiples saveurs.
Elle a toujours adoré cuisiner. Tenter de nouvelles expériences, oser les associations culinaires improbables.
Vers dix-huit heures, un petit verre de rosé...
Dix-neuf heures quarante-cinq, après un autre verre de rosé, un deuxième joint, la sonnerie de la porte retentit comme le gong d'un ring de boxe.
Le cœur de Liliane semble s'arrêter.

La journée d'Isabelle a également été longue...
Du lever jusqu'au moment où son doigt se pose sur la sonnette de la porte d'entrée, la facette héritée de son père a pris le dessus.
Une froide efficacité totalement investie dans son travail lui a permis de ne pas écouter les réminiscences de cette nuit partagée entre le plaisir et la honte.
Mais la pause déjeuner a été dure, elle s'est isolée avec son sandwich, en proie aux multiples scénarios de la future discussion entre elle et sa mère.
C'est un doigt fragile qui se pose sur la sonnette.

Liliane ouvre la porte en s'efforçant de sourire le plus naturellement possible. Elle embrasse chaleureusement sa fille en disant :

« Bonjour ma chérie, viens, je nous ai préparé un petit apéro comme tu les aimes ! »

Elle prend Isabelle par la main pour l'emmener dans le salon.

« Je vois que tu ne m'as pas attendu pour commencer l'apéritif ! » S'exclame Isa, en souriant.

Elle a toujours apprécié de voir sa mère gentiment "défoncée", comme une petite fille survivant dans les rides causées par les années.
Liliane réchauffe les feuilletés, rapidement, une odeur chargée de souvenirs d'enfance envahit la cuisine.

« Sers-toi un verre de rosé, ma chérie, j'ai pris celui qui te plaît tant ! » Dit la mère, en se servant un martini.

Isabelle, tout en s'exécutant, observe sa maman vêtue simplement d'une longue chemise, une des préférées de son père que Liliane avait gardé.
Elle se surprend à regarder les jambes et les pieds nus de Liliane, sur le sol en damier, comme jamais auparavant.
Comme si elle redécouvrait sa mère.
S'ensuit un flot de conversation tournant autour du travail, des amis, de la famille.
Le rosé coule à flot, Liliane enchaîne joints et cigarettes.
Isabelle vient à douter que la conversation d'hier soir ait eu lieu.
Finalement, la conversation glisse sur Emma.

Pour la première fois depuis le début de la soirée, le silence s' installe.

« Mon cœur, au sujet d' hier..., il faut qu'on en parle… ! » Dit Liliane, en ouvrant une deuxième bouteille de rosé.

Isabelle a conscience de sa personnalité bipolaire, elle sent que la facette liée à sa mère est là.
Le vin aidant, elle répond :

« Oui, j'ai besoin d'en parler, maman…, il s'est passé quelque chose, hier...
– Je ne t'ai pas choquée, ma chérie ? » Interrompt Liliane, en remplissant le verre de sa fille.

Leurs yeux se croisent, s'attardent.

« Non..., si ! »

Isabelle boit une longue gorgée.

« Je ne sais pas, c'est tellement étrange, mes désirs, toi qui accueilles tout ça avec tant de désinvolture ! »

L'ivresse est là, libératrice.

« Tu veux que je te dise, je suis excitée, excitée par ma sœur, excitée par tout ça, en parler comme ça, avec toi, c'est dingue ! C'est complètement barré ! »

Liliane tente de parler, mais sa fille continue comme un barrage balayé.

« Tu veux que je te dise, voilà ! Je me suis branlée après mon appel, je me suis masturbée en pensant à Emma, j'ai fait comme tu m'as dit !
.. Merde, ce n'est qu'un fantasme, et j'ai joui, j'ai joui comme jamais ! » S'écrie Isa.

Isabelle veut se resservir un verre de vin, sa mère se lève et repose la bouteille.
Elle s'assied à côté de sa fille et l'enlace tendrement.

« Calme-toi, ma chérie, calme-toi ! »

Comme d'habitude, la douce voix de sa mère agit comme un baume apaisant.
Isabelle se laisse aller dans les bras réconfortants. Elle susurre :

« J'ai aimé ça, maman..., j'ai vraiment aimé ça !
– Je sais, mon cœur, ça va, tout va bien ! »

Elles restent de longues minutes, dans les bras l'une de l'autre.
Le visage d'Isabelle "coule" doucement le long du cou, des épaules... Des seins.

« Attends, mon cœur, tu as trop bu ! »

Liliane a l'impression de vivre un rêve, l'excitation de voir sa fille déclamer ainsi ses désirs acceptés pourrait presque la faire jouir, sans même se toucher.
Elle repousse délicatement les lèvres de sa fille qui essayait de s'emparer de son sein gauche largement découvert par la chemise trop large.

« Viens, ce soir, tu dors dans mon lit, je prendrai le canapé ! »

Liliane prend sa fille par la main et l'emmène dans la chambre.

« Attends maman, je veux encore parler ! S'exclame Isabelle, d'une voix embrumée.
– Demain, ma chérie, là, tu vas faire un gros dodo !
– Bon, ok..., mais tu me déshabilles avant de me mettre au lit ! » Répond sa fille, dans un rire excessif.

Liliane ne répond pas, son sexe oui. Des pensées insensées la submergent, parcourir le corps de sa fille de baisers, humer la chair jusque dans sa plus profonde intimité.

Elle fait s'asseoir Isabelle sur le lit, enlève le chemisier, dégrafe le soutien-gorge.
Son souffle s'arrête devant les seins libérés de sa fille.
Isabelle, les yeux engloutis par l'ivresse, regarde sa mère opérer. Elle est parcourue de vagues de plaisirs inconnus.
Lorsque Liliane fait descendre le pantalon et une partie du string de sa fille, la terre semble s'arrêter de tourner !
L'envie de fondre entre les cuisses d'Isa menace toute raison.

« Maman..., je t'aime ! Murmure Isabelle, les yeux clos.
– Moi aussi, amour ! »

Liliane ne sait plus où elle en est, l'instinct maternel et sexuel se battent pour influencer sa décision.

Elle observe sa fille, entièrement nue, offerte.

Finalement, elle couche Isa entre les draps riches de ses effluves. Embrasse sa fille à la commissure des lèvres, le regard plein d'amour.
Isabelle s'endort déjà.

« Bonne nuit ma chérie ! » Dit doucement Liliane, en sortant de la chambre.

magikfantasmes
_________________
Homme rêveur aux fantasmes débridés.


Revenir en haut
get bet


Hors ligne

Inscrit le: 01 Juin 2012
Messages: 4
Localisation: 33

MessagePosté le: Mer 2 Déc - 11:06 (2015)    Sujet du message: Étrange conversation entre une mère et sa fille / magikfantasmes Répondre en citant

Magnifique!!!
C'est doux tendre intense, plein de désir de tendresse.
C'est beau excitant.
On voudrait y être...
Elles sont belles...Magnifiques
Merci...


Revenir en haut
magikfantasmes


Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2015
Messages: 34
Localisation: fantasmagorie

MessagePosté le: Mer 2 Déc - 19:22 (2015)    Sujet du message: Étrange conversation entre une mère et sa fille / magikfantasmes Répondre en citant

Merci get bet  Smile
_________________
Homme rêveur aux fantasmes débridés.


Revenir en haut
mecnu


Hors ligne

Inscrit le: 26 Juil 2012
Messages: 482
Localisation: St Etienne

MessagePosté le: Mer 2 Déc - 22:36 (2015)    Sujet du message: Étrange conversation entre une mère et sa fille / magikfantasmes Répondre en citant

Razz  J'aimerais être petite souris pour mater la suite hi hi hih iiiiii merci

Revenir en haut
MSN
Sven


Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 896
Localisation: Isère

MessagePosté le: Jeu 3 Déc - 08:50 (2015)    Sujet du message: Étrange conversation entre une mère et sa fille / magikfantasmes Répondre en citant

WAOWAOW Magikfantasmes, que c'est beau !m!m
Tellement plein d'amour, de tendresse et de désirs !!
Merci !!
_________________
Il n'y a rien de sale entre 2 adultes, propres et consentants (euh.. 2 ou plus ;-)


Revenir en haut
Yahoo Messenger
magikfantasmes


Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2015
Messages: 34
Localisation: fantasmagorie

MessagePosté le: Jeu 3 Déc - 13:08 (2015)    Sujet du message: Étrange conversation entre une mère et sa fille / magikfantasmes Répondre en citant

Merci mecnu et sven, la suite dans quelques jours  Cool
_________________
Homme rêveur aux fantasmes débridés.


Revenir en haut
Sven


Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 896
Localisation: Isère

MessagePosté le: Jeu 3 Déc - 17:32 (2015)    Sujet du message: Étrange conversation entre une mère et sa fille / magikfantasmes Répondre en citant

super !! j'ai hâte  Embarassed Shocked
_________________
Il n'y a rien de sale entre 2 adultes, propres et consentants (euh.. 2 ou plus ;-)


Revenir en haut
Yahoo Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum histoires de chez nous Index du Forum -> Vos histoires -> Femmes, femmes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom