le forum histoires de chez nous Index du Forum
le forum histoires de chez nous
Forum d'échanges et de discussions consacré aux relations intra familiales entre adultes consentants
 
le forum histoires de chez nous Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Lettre à Charline / Mecnu
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum histoires de chez nous Index du Forum -> Vos histoires -> Femmes, femmes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
redflag44


Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2012
Messages: 2 185
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Ven 4 Mar - 11:43 (2016)    Sujet du message: Lettre à Charline / Mecnu Répondre en citant

Superbe épisode, je suis impatient de lire la suite où ces quatre femelles se prendront à quatre, où la jeune Charline offrira le pucelage anal de sa dulcinée à sa maman d'amour et que Laura se repaîtra de l'anus maternel !
_________________
Je suis passionné de rapports incestueux mère-fille et j'aimerais correspondre à ce sujet !

Mon blog : redflag44.tumblr.com


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 4 Mar - 11:43 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Sven


Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 892
Localisation: Isère

MessagePosté le: Ven 4 Mar - 13:08 (2016)    Sujet du message: Lettre à Charline / Mecnu Répondre en citant

Toujours aussi magnifique mecnu, mille mercis !!
_________________
Il n'y a rien de sale entre 2 adultes, propres et consentants (euh.. 2 ou plus ;-)


Revenir en haut
Yahoo Messenger
mecnu


Hors ligne

Inscrit le: 26 Juil 2012
Messages: 482
Localisation: St Etienne

MessagePosté le: Ven 4 Mar - 22:44 (2016)    Sujet du message: Lettre à Charline / Mecnu Répondre en citant

Razz  Hum merci de vos encouragements bandes de cokins
A bientôt


Revenir en haut
MSN
capi


Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 32
Localisation: toulouse

MessagePosté le: Sam 5 Mar - 13:21 (2016)    Sujet du message: Lettre à Charline / Mecnu Répondre en citant

Magnifique superbe merci de ne pas nous abandonner en chemin rien que penser à la suite je bande

Revenir en haut
mecnu


Hors ligne

Inscrit le: 26 Juil 2012
Messages: 482
Localisation: St Etienne

MessagePosté le: Lun 7 Mar - 00:14 (2016)    Sujet du message: Lettre à Charline / Mecnu Répondre en citant

Okay  super moi aussi je bande de me relire hi hi parfois je suis oblige de me branler ............. Embarassed

Revenir en haut
MSN
Sven


Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 892
Localisation: Isère

MessagePosté le: Lun 7 Mar - 08:25 (2016)    Sujet du message: Lettre à Charline / Mecnu Répondre en citant

Okay ecrire d'un main et se branler de l'autre.... Very Happy
_________________
Il n'y a rien de sale entre 2 adultes, propres et consentants (euh.. 2 ou plus ;-)


Revenir en haut
Yahoo Messenger
mecnu


Hors ligne

Inscrit le: 26 Juil 2012
Messages: 482
Localisation: St Etienne

MessagePosté le: Lun 7 Mar - 22:53 (2016)    Sujet du message: Lettre à Charline / Mecnu Répondre en citant

Razz  Ouais c'est dur le boulot d'écrivain hi hi !!!

Revenir en haut
MSN
Sven


Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 892
Localisation: Isère

MessagePosté le: Mar 8 Mar - 08:32 (2016)    Sujet du message: Lettre à Charline / Mecnu Répondre en citant

on attrape des crampes aux mains.... aux deux  Very Happy Razz
_________________
Il n'y a rien de sale entre 2 adultes, propres et consentants (euh.. 2 ou plus ;-)


Revenir en haut
Yahoo Messenger
mecnu


Hors ligne

Inscrit le: 26 Juil 2012
Messages: 482
Localisation: St Etienne

MessagePosté le: Jeu 5 Mai - 21:48 (2016)    Sujet du message: Lettre à Charline / Mecnu Répondre en citant

Razz  Voici l'épisode 12, je prépare le 13, j'espère que cela vous plaira et que cette lecture vous excitera... !


Corrigé par Redflag

Lettres à Charline

Chapitre 12


L'ambiance dans cette maison était plutôt sensuelle, les deux adolescentes étaient sous la douche et les rires joyeux qu'elles émettaient, montraient que l'ambiance était plutôt bon enfant. L’une et l'autre se lavaient le dos, tout en profitant pour passer les mains là où le désir les guidait. Le jeu se prolongea par des éclaboussures d'eau digne d'un dégât des eaux, puis ce fut le bruit du sèche-cheveux qui sortit de son rêve la belle Agnès sous les yeux gourmand de Murielle.

Le sourire d'Agnès ravit le cœur de Murielle qui lui donna un baiser sur la bouche et en profita pour y glisser sa langue qui portait encore le parfum de sa mouille puisqu'elle avait passé son temps à se doigter et à se sucer les doigts comme une chienne contemplant sa belle coquine alanguie dans ses rêves érotiques.

« Tu as bien dormi ma chatte, tu étais si belle dans ton sommeil que je n'ai pas osé te réveiller, alors je me suis masturbée en te regardant te tripoter, toi aussi et j'avoue t'avoir tété les seins, tu bandais si fort de tes bouts, salope, je n'ai pas résisté, tu devais faire des galipettes incestueuses avec ta petite femelle d'amour… ! Demanda Murielle.
– Hum, salope, va ! Tu as dû profité pour me tripoter aussi, car j'avais une telle envie de baiser que ça m'a réveillé et, en effet, j'avais mal aux bouts des seins, ma chère et adorable entraîneuse sexuelle... ! Répondit Agnès.
– Mais non, ce sont nos deux gamines qui ont joué avec le sèche-cheveux qui t'ont fait quitter ton joli rêve de petite garce, tu devais penser à ta nuit d'inceste avec ta fille, ma belle salope, non... ?
.. Alors, je n'avais pas raison ? N'est-ce pas le pied de gouiner en famille, de lécher la petite moule de sa fille qui mouille quand tu lui enfiles ta langue dans le fond de sa crevette bien chaude...., et ses jolis nichons, tu les as sucés, dis-moi, salope, tu as tété ses petits bouts aussi et tu lui as foutu ta langue dans la bouche pour partager ta salive de maman salope, de mère indigne, mais ô combien sensuelle… ?
.. Chut, ne dis rien, j'ai ressenti ça aussi, ma chérie !
– Hum, si mon amour, si, tu avais mille fois raison, je regrette même de ne pas avoir osé le faire plus tôt, crois-moi, je me rends compte que j'ai raté pas mal de nuits, de jouissance, de moments câlins !
.. Quand elle était petite, j'aurais pu lui goûter sa chatte et lui sucer son petit abricot d'ado en chaleur, faire la maman salope dans ses bras, elle est super douée !
.. Je devrais certainement remercier Charline pour l'éducation qu'elle a prodiguée à ma fille !
.. En fait, elle m'a foutu la chatte en chaleur, j'avais envie de baiser encore plus qu'avec toi !
.. Peut-être parce que c'était ma fille et aussi, la première fois entre elle et moi…, ou l'interdit, les us et coutumes… !
.. Quand je pense que je me suis branlée des nuits entières en rêvant de saloperies entre femmes, ou en chattant sur des forums, je n'ai même pas pensé à ma fille qui souffrait, elle aussi, d'envie de baiser !
– Chuttttt, ma chatte, tu pourras, bien sûr, lui dire merci, mais plus encore, tu pourras baiser avec et moi je goûterai au bel abricot de ta jolie petite poupée d'amour !
.. On va partouser comme des salopes, toute la journée, ma belle, n'oublie pas qu'on a vos pucelages à prendre à toutes les deux… !
.. Un peu de souffrance pour beaucoup de plaisir, ensuite, tu verras tout ira bien pour vous deux, mon amour… !
.. Je suis si bien avec toi, tu sais, j'aurais voulu te connaître, moi aussi, plus tôt, j'ai souffert de solitude, mais Charline a su, un soir, me faire passer le cap et me joindre à elle dans une étreinte interdite, enfin, c'est ce qu'on nous a inculqué depuis notre enfance !
.. Elle a su me prouver qu'on se trompait et qu'on pouvait prendre ensemble du plaisir, du vrai, du sincère, maintenant, toi aussi, tu sais que c'est bon l'inceste et qu’on regrette de n'avoir jamais succombé à la tentation avant… !
.. Elle m'a donné le courage d'affronter ma nouvelle vie de femme seule, alors je suis sortie de nouveau en club lesbien et échangistes, puis sur Internet !
.. Moi aussi, j'ai chatté avec des nanas sur des forums de rencontre sexe !
.. Imagine, peut-être même, qu'on a parlé ensemble sans le savoir !
.. Puis ensuite, Charline m'a proposé un plan cul !
.. Tu sais, parfois, je me demande de qui elle tient ça, cette petite garce, sûrement de son père, moi je n'ai que des qualités, hi-hi-hi !
.. Bref, son plan était de se faire des copines au bahut, enfin des copines, des nanas qui voulaient baiser entre filles ou des curieuses de l'expérience !
.. Mais, quoi qu'il en soit, on avait convenu d'un code elle et moi, un simple verre posé sur la table de la cuisine..., là, je savais qu'elle avait amené une copine à la maison... !
.. Chut, je sais ce que tu vas me dire : « et pour Laura... ? »
.. Ben, tu ne vas sans doute pas me croire, mais pour ta fille, il n'y avait jamais eu de verre sur la table, elle la voulait pour elle toute seule depuis le début !
.. Sans doute, à cause des lettres que ta fille lui écrivait et qu'elle lui adressait par la poste !
.. J'ai trouvé ça, curieux, car Charline ne recevait jamais de courrier et là, chaque semaine, une lettre parfumée avec un baiser de rouge à lèvres.au dos... !
.. Elle s'enfermait dans sa chambre pour la lire..., avec leur satané portable collé à l'oreille du matin au soir et Internet !
..Je t'avoue que je ne comprenais pas, mais bon, revenons à nos moutons…, plutôt nos brebis..., donc quand le verre était posé sur la table, je devais surprendre ma fille et sa copine au lit à poil ou enlacée ou bien en train de se rouler des pelles avec la langue, me mettre en colère, la choper par le bras lui foutre une fessée, voir une gifle ensuite en larmes, je la consolais, sa copine se cacherait sous les draps pour chercher sa culotte ou celle de ma fille, puis ma fille se mettrait à genoux pour que je lui pardonne, alors lui caressant la tête amoureusement je lui dirais : « petite salope, va, je te pardonne mais à une condition que tu recommences de suite et que je puisse vous voir toutes les deux et pourquoi pas, participer ?
.. Sinon, j'appelle la maman de ta pétasse pour lui dire les pratiques sexuelles de sa fille et, en général, ça fonctionnait plutôt pas mal, enfin, jusqu'à ce qu'arrive Laura !
.. Pas de verre, porte de chambre fermée à clé..., mais je savais qu'elle finirait par m'en parler !
.. Ma fille et moi, on ne se cache rien, côté cul, alors c'est elle et ta fille qui m'ont proposé de t'inviter un soir, car Laura te sentait triste et malheureuse depuis un moment !
.. Et elle s'en voulait d'avoir trouvé l'amour avec ma fille et pas toi, mais ça c'est notre secret, on doit les laisser faire leur chemin toutes seules tout en gardant un œil bienveillant de maman poule, on ne se refait pas… !
– En effet, ta fille est très mature et crois-moi, je la remercierai bien évidemment !
.. Ensuite, la mienne me surprend, j'ai l'impression de pas la connaître, déjà ses goûts sexuels, je pensais qu'un jour, un petit con me l'enlèverait, mais de là à penser qu'une gamine s'en chargerait franchement je suis sur le cul... !
.. Mais trêve de bavardages, je crève de faim, mon amour, baiser, moi, ça me donne faim, pas toi, jolie branleuse ? »

Elle lui déposa un baiser furtif sur la bouche en lui caressant les seins....

« Hum, tu ne perds rien pour attendre, allez amène-toi, salope, je vais te nourrir, te gaver comme une oie et après…, je vais te faire l'amour ou peut-être bien pendant, comme ça, tu seras toute à moi et sans défense, puisque "manger" passe avant moi…, petite salop… ! » Dit Murielle.

Agnès recolla sa bouche sur celle de Murielle pour la faire taire, puis ensuite, pour aller manger, la tête lui tournait, elle avait vraiment puisé dans toutes ses ressources depuis hier soir à 19 heures. Elle avait juste passé sur elle un débardeur trop large qui laissait voir sa poitrine sans soutif et, assise, elle dévoilait sa petite toison en ticket de métro que Murielle ne pouvait quitter des yeux comme un aimant.
Agnès se prépara trois énormes tartines avec du beurre et de la confiture, elle trempa le tout dans son bol de café fumant et de la confiture. Fatalement, glissa entre ses seins nus. Murielle était sous la table et, écartant les cuisses d'Agnès, glissa ses doigts dans sa petite fente luisante de jus d'amour. Elle lui empoigna les hanches pour, dorénavant, coller sa bouche cette fois sur la moule, en ayant pris soin d'écarter ses lèvres avec les doigts pour aspirer le clito sensible de son amante qui esquissa un léger recul pour la forme, cette langue enflammait déjà son ventre et le plaisir ne fit qu'augmenter au fur et à mesure de l'audace buccale de Murielle, qui força la belle à avancer un peu sur sa chaise afin d'offrir plus d'accès vers son petit orifice anal, aujourd'hui l'endroit allait être véritablement un lieu de passage fréquenté...
Agnès trempa son doigt dans le pot de confiture et se l'essuya sur sa chatte humide en insistant sur son bouton, elle se branla sous les yeux ébahis de Murielle qui attendit sagement l'orgasme de son amie pour venir faire la toilette et se délecter du nectar sucré salé de sa douce salope.
Cette dernière, engloutissant sa dernière tartine, tout en enfilant son doigt à l'entrée de sa figue luisante, se fit reluire en ouvrant encore plus ses cuisses et, aussitôt, Murielle enfila sa langue avec le doigt de son amante , le nectar ruisselait entre les lèvres intimes d'Agnès, la langue vicieuse chassa le doigt pour prendre toute la place et se délecter du jus d'amour de la branleuse sans pudeur, après une dernière gorgée de café Agnès saisit la tête de sa bouffeuse pour la forcer à venir lui rouler une pelle pleine de sa bonne mouille fortement parfumée de désir... Murielle s'assit alors sur les cuisses de sa copine, lui collant ses gros seins sous le menton, puis s'avança pour l'embrasser…. elle lui arracha son tee-shirt et colla ses seins sur les siens, c'était chaud et doux, leurs tétons bandèrent en se frottant l'un à l'autre, c'était excitant à souhait, leurs langues se mêlèrent dans leur bouche, elles étaient dans cette position quand les deux ados, complètement à poil, firent leur apparition dans la cuisine pour boire un café bien fort afin de tenir sexuellement le coup jusqu'au soir...

« Hummm, c'est chaud entre vous, les mamans salopes, on ne peut pas jouer avec vous ? Demanda Charline.
– Tu parles de l'exemple qu'on a ! Comment veux-tu, ma chérie, qu'on ne soit pas des salopes, vu les traînées de mères qu'on a ! Continua Laura.
.. Regarde-les se rouler des pelles, on dirait qu'elles se dévorent la bouche comme des sangsues, ah putain, ça me donne envie quand je vois ça !
– Ne t’inquiète pas, ma chérie, toi et ta mère, allez avoir un peu de mal à poser votre cul sur une chaise pendant quelques jours car on vous a préparé, avec maman, un programme jouissif pour vos jolis fions de chiennes en chaleur ! Assura Charline.
.. Allez, approche, sale catin et embrasse-moi que je me délecte de ta langue et renifle mes odeurs de chatte sur ton visage de petite lécheuse d'amour !
– Hum, je ferai ce que tu veux, salope, tu sais que je suis devenue accro à toi, à tes caresses et à tes baisers, que je suis ta femelle, ta meuf, ta chose d'amour, ta salope ! Acquiesça Laura.
– Eh bien, vous pouvez bien nous critiquer, bande de petites pétasses, vous n'avez pas encore 20 ans et vous êtes déjà de pires salopes que nous, vos mères, des pauvres mères abandonnées par des maris volages...., on a dû galérer pour devenir comme vous…, deux gouinasses en manque…, hi-hi, finalement, on ne devait pas être faite pour les mecs, ma chérie, quand je pense aux nuits qu'on a manquées, toi et moi, enfin, toutes les quatre, on va devoir rattraper le temps perdu, enfin, si vous êtes toutes d'accord… ? Proposa Murielle.

La journée promettait d'être chargée en événements, les projets les plus fous, voire les plus hard, avaient germés dans la tête de Murielle et Charline.

Mecnu


Revenir en haut
MSN
Sven


Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 892
Localisation: Isère

MessagePosté le: Sam 7 Mai - 11:15 (2016)    Sujet du message: Lettre à Charline / Mecnu Répondre en citant

toujours aussi génial, mecnu, merci
_________________
Il n'y a rien de sale entre 2 adultes, propres et consentants (euh.. 2 ou plus ;-)


Revenir en haut
Yahoo Messenger
mecnu


Hors ligne

Inscrit le: 26 Juil 2012
Messages: 482
Localisation: St Etienne

MessagePosté le: Sam 7 Mai - 22:13 (2016)    Sujet du message: Lettre à Charline / Mecnu Répondre en citant

Razz  Merci pour tes encouragement Sven " toujours aussi génial, mecnu, merci "  

Revenir en haut
MSN
mecnu


Hors ligne

Inscrit le: 26 Juil 2012
Messages: 482
Localisation: St Etienne

MessagePosté le: Sam 9 Juil - 22:27 (2016)    Sujet du message: Lettre à Charline / Mecnu Répondre en citant

Bonsoir voici la suite...

Corrigé par Redflag

Lettres à Charline

Chapitre 13


À peine sortie de la douche, Murielle attrapa son amie Agnès, lui passa un bâillon autour de la bouche, puis la menotta sans ménagement. Agnès se laissa faire croyant à un nouveau jeu de la part de la mère de Charline, elle fut donc attachée, à genoux, aux pieds du lit défait de Charline, la tête posée sur un oreiller et les fesses offertes à la vue de Murielle qui laissa échapper un long filet de salive dans la raie culière de cette dernière, puis joua un peu avec en dirigeant doucement son doigt vers l'anus de sa chienne en chaleur.
Elle ouvrit le tiroir de la table de nuit pour en sortir un tube de crème anale afin de dilater et faciliter la prochaine sodomie de sa chienne au cul tendu, elle s'en mit sur les doigts, puis commença doucement à graisser généreusement ce joli petit œillet serré, Agnès sursauta et commença à imaginer le pire pour son petit trou, mais les doigts de Murielle lui donnaient des frissons et elle sentit sa chatte devenir humide sous les caresses et les intrusions furtives des doigts de sa violeuse. Jamais, son cul ne lui avait donné autant l'envie de jouir, elle n'avait même pas un soupçon de honte, juste une envie de se laisser violer...

Pendant ce temps-là, Charline, elle, avait déjà préparé sexuellement les orifices de la petite Laura en lui bouffant la chatte, puis en lui attachant aussi les mains dans le dos et en la bâillonnant, le piège se refermait peu à peu sur les deux invitées...

Elle prit alors Laura par le bras et l'emmena vers sa chambre, elle y retrouva ainsi sa mère, les doigts plantés dans le cul d'Agnès et y jeta la pauvre Laura afin qu'elle se mette dans la même position que sa mère, mais en face. Elles pouvaient, avec un petit effort, se toucher de la bouche, mère et fille dans la même galère. Charline enduit, elle aussi, ses doigts pour commencer à préparer l'orifice de sa petite chérie. Avec délicatesse, elle enfonça un à un ses doigts, jusqu'à en enfoncer trois ensemble, le petit trou de Laura semblait bien prendre la chose ce qui augurait une belle journée.

Ainsi dilatées, elles reçurent un plug dans l'anus, histoire de garder l'orifice anal ouvert, le temps pour les deux violeuses d'intimité de passer leurs godes ceintures, un noir pour Charline et un rose pour Murielle, puis mère et fille s'embrassèrent goulûment en se caressant cette bite provisoire d'un geste sûr de bonne branleuse, puis Charline cracha sur le gode de sa mère, puis commença une fellation comme une pro .
Agnès et Laura se regardaient avec un regard qui en disait long sur leur stress, elles imaginaient déjà la suite de cette aventure, mais malheureusement, elles ne soupçonnaient pas la perversité qui liait mère et fille devant deux créatures offertes, le cul maintenu ouvert par un plug.

« Maman on fait comme on a dit, ok, tu prends le cul de ma femelle et moi, je me fais le cul de ta meuf, ensuite on échangera ! Proposa Charline
.. Je veux voir ma chérie avec les larmes aux yeux quand tu feras d'elle une vraie et bonne salope et toi, tu profiteras de voir ta chérie te supplier du regard pour que j'arrête de lui déchirer son cul vierge !
– D'accord mon cœur on fait comme ça, ensuite elle me prendra à son tour, car il n'y a pas de raison que je ne déguste pas, moi aussi, hi hi…, sauf que nous, nos culs sont déjà un boulevard pour nos godes, ma petite salope de fille ! » Acquiesça Murielle.

Charline se releva et roula une longue pelle à sa mère en lui touchant les seins aux pointes tendues, puis elle fit relever Agnès afin qu'elle puisse retirer le plug et, aussitôt, enfourner l'énorme gode rose dans sa rondelle restée ouverte, elle lui claqua les fesses en riant, puis s'empala à fond dans le cul béant de sa proie, Agnès poussa un cri de douleur, Laura lui prit la main, mais elle aussi, reçut une claque sur les fesses et sentit, elle aussi, la douleur lui déchirer le ventre, Murielle s’était enfoncée dans son boyau culier, d'un coup. Les larmes coulaient sur les joues, la douleur commençait doucement à se faire moins lancinante, les enculeuses ne bougeaient pas, laissant les godes prendre leur place dans cet endroit étroit et jusqu'àlors, inexploré. Enfin, inexploré, pas tout à fait, elles avaient toutes les deux déjà eu l'occasion d'y entrer au moins un doigt, mais jamais une chose aussi grosse et aussi violemment.

Les mains des deux violeuses caressaient avec tendresse le dos, puis les épaules pour aller sur les seins de leurs amantes, puis vinrent jusqu'aux bouches pour qu'elles sucent leurs doigts qui sentaient bon l'odeur de leurs anus et chattes respectifs. Doucement, elles se redressèrent pour reculer un peu, libérant ainsi un peu la pression des godes dans leurs orifices malmenés. Charline recula un peu, avant de glisser sa main pour jouer avec le clito de la maman de Laura, puis se retira totalement laissant un trou béant à la place du gode. Elle se glissa sous elle, puis lécha, avec délice, la mouille qui suintait entre les lèvres de sa fente pulpeuse... Un bien joli abricot bien mûr et gouleyant à souhait. Murielle, quant à elle, avait déjà pris la place de sa fille dans le cul de son amante, lui laissant échapper un cri de surprise.

« Humm, ça rentre tout seul, ma chérie, tu as un cul superbe et très accueillant ! Lui confia Murielle.
.. Tu vas voir, tu vas devenir accro ma salope et tu en redemanderas comme ta chienne de fille se fera perforer le fion par sa femelle !
.. Croyez-moi, bande de salopes, vous allez devenir des obsédées du fion, hahaha !
.. Des gourmandes de coups de godes !
– Maman arrête, elles souffrent assez comme ça, nos petites chéries, alors n'en rajoute pas ! Objecta Charline.
.. Maintenant qu'on a eu leur pucelage, elles sont de vraies femelles et on va leur donner du plaisir, afin qu'elles jouissent toute la journée, qu'elles mouillent comme des bonnes chiennes et on va bien lécher cette bave de mouille à pleine langue !
.. Maman, on va s'enivrer de leurs jus et se rouler des galoches gluantes entre nous... ! »
– Tu as raison, ma petite putain, on va leur donner du plaisir et attendre qu'elles nous supplient d'arrêter de les baiser comme des chiennes !
.. Tu as vu ta petite garce comme elle mouille quand on la défonce par le cul ?
.. Imagine que sa mère lui gode la chatte en même temps que toi… !
.. Merde, je jouis rien qu'à l'idée, on va jouir comme jamais avec ces deux garces, ma chérie, on a vraiment trouvé des jolies gouinasses, ma belle… !
– Maman, approche avec ta femelle que la mère puisse lécher la sauce de chatte de sa progéniture !
.. Je suis certaine que ça va les faire encore plus suinter du fion, nos enculées d'amour !
.. Hummm, cette situation me fait mouiller comme une salope, moi aussi , je sens que ça coule le long de mes cuisses de chienne !
.. Vivement mon tour de gode que je me vide comme une truie sur cette grosse queue de silicone… ! »

Agnès, la mère, pouvait à présent déguster comme une fruit délicieux, la chatte de sa propre fille, elle avait aussi sous ses yeux le gode qui entrait et sortait de son cul, elle voyait aussi la sangle du gode-ceinture dégouliner de la mouille de Charline et ses lèvres qui pendaient de chaque côté, en appuyant au passage sous chaque impulsion sur son clito si sensible et si acidulé quand on en aspirait le jus de jouissance, cette petite salope prenait son pied rien que d'enculer sa copine, ça promettait une délicieuse journée. Son cul, à elle aussi, était rempli et elle sentait les mains chaudes de Murielle sur ses hanches, elle aussi, devait suinter, dégouliner sur la sangle du gode, elle aurait voulu pouvoir lécher toutes ces chattes et s'enivrer du jus de leurs abricots. Quand Laura eut son orgasme, elle reçut un flot de mouille sur le visage et un peu d'urine, la chienne tremblait de tous ses membres sous la violence du plaisir et puis, ce cri qu'elle poussa en jouissant, un déchirement et un long râle de bête blessée, mais tellement heureuse d'avoir joui comme jamais, enculée par sa copine et dégustée par sa propre mère ! Oui, jouir sur la langue de sa propre mère, comme une bonne petite salope qu'elle se sentait devenir, elle aimait cette sensation d'être une salope maintenant, une vraie salope incestueuse, échangiste, jouisseuse et avide de sensations de plus en plus fortes sexuellement, elle se sentait devenir une obsédée, elle aimait le sexe comme jamais...

Charline fit changer de position Laura qui, maintenant, pouvait boire le jus de moule de sa propre mère, elle découvrit aussi le gode énorme qui défonçait le cul de sa génitrice et profitait pour lécher ce jus qui pendait en long filet entre ses lèvres gonflées, sa langue jouait allant jusqu'au clito pour le mordiller et faire pousser des cris de plaisir à sa mère, Charline elle aussi avait changé d'orifice pour empaler sa propre mère lui défoncer le cul en cadence…, il ne manquait plus que la belle Laura empale à son tour Charline…

La pièce se remplit doucement d'une odeur forte de sexualité et de mouille ainsi que de sueurs, jouissances après jouissances l'une excitant l'autre et, ainsi de suite, la journée pris fin vers 19 heures, sans qu'aucune d'elles, ne voulut s'avouer vaincue, le vice les unissaient toutes les quatre dans le même lit.
C'est Murielle qui prit l'initiative d'arrêter pour prendre une douche et préparer aussi un apéritif dînatoire. Bien sûr, aucune d'elle ne passa un vêtement et c'est nues qu'elles trinquèrent à nouveau à leurs amours, tout en picorant de ci, de là en dévorant des yeux entre mères et filles, échangeant des baisers avec de la nourriture, ou bien en suçant un téton bien dur, doigtant une chatte, puis léchant ce même doigt, bref la nuit n'allait pas être de tout repos, tant la luxure guidait les mains et les langues un peu partout sur les corps dénudés. L'alcool aidant, les deux ados offrirent une séance de broute-minou très audacieuse, allongée sur la table de la cuisine, la tête enfouie entre les cuisses de leur partenaire, on pouvait entendre et voir combien les petites coquines se faisaient du bien à grand coup de lèche sur leurs chattes baveuses, vraiment un spectacle digne du plus grand film porno du moment.

Mecnu


Revenir en haut
MSN
redflag44


Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2012
Messages: 2 185
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Dim 10 Juil - 15:45 (2016)    Sujet du message: Lettre à Charline / Mecnu Répondre en citant

Joli déroulement d'une soirée entre femmes !

Certaines scènes peuvent vous paraître irréalistes, mais je peux vous assurer que ces soirées se déroulent, parfois, ainsi, certaines vont même plus loin !
_________________
Je suis passionné de rapports incestueux mère-fille et j'aimerais correspondre à ce sujet !

Mon blog : redflag44.tumblr.com


Revenir en haut
Sven


Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 892
Localisation: Isère

MessagePosté le: Lun 11 Juil - 07:12 (2016)    Sujet du message: Lettre à Charline / Mecnu Répondre en citant

Toujours aussi excellent Mecnu, ça valait vraiment le coup d'attendre !! Very Happy Smile
_________________
Il n'y a rien de sale entre 2 adultes, propres et consentants (euh.. 2 ou plus ;-)


Revenir en haut
Yahoo Messenger
mecnu


Hors ligne

Inscrit le: 26 Juil 2012
Messages: 482
Localisation: St Etienne

MessagePosté le: Ven 15 Juil - 21:42 (2016)    Sujet du message: lettre à Charline Répondre en citant

Sven a écrit:
Toujours aussi excellent Mecnu, ça valait vraiment le coup d'attendre !! Very Happy Smile


Wink  merci sven je vais rougir


Revenir en haut
MSN
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum histoires de chez nous Index du Forum -> Vos histoires -> Femmes, femmes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Page 4 sur 5

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom