le forum histoires de chez nous Index du Forum
le forum histoires de chez nous
Forum d'échanges et de discussions consacré aux relations intra familiales entre adultes consentants
 
le forum histoires de chez nous Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Témoignage d'Amélie
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum histoires de chez nous Index du Forum -> Forum, espace de discussion -> Confessions
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
amelie87


Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2015
Messages: 7

MessagePosté le: Lun 23 Mar - 10:31 (2015)    Sujet du message: Témoignage d'Amélie Répondre en citant

Bonjour à tous,
 
J'ai lu quelques confessions ici et j'ai décidé moi aussi de vous livrer mon témoignage.
Ca risque d'être assez long donc je vais le faire en plusieurs posts et probablement plusieurs jours, et je vais commencer par vous présenter les différents acteurs de ma vie.
N'hésitez pas à poser vos questions, je ne manquerai pas d'y répondre.
 
Présentations:
 
Moi: Je m'appelle Amélie, je viens d'avoir 24 ans, je suis mécanicienne en maroquinerie (autrement dit couturière), je vis dans le centre de la France chez mon père. Enfin pas tout à fait, mon père a remis à neuf une vieille longère, dans laquelle je dispose d’un 3 pièces de 75m² complétement indépendant.
 
Mon père, mon amour : Mon père s’appelle Eric, il a 46 ans, il est consultant informatique en indépendant. C’est un métier libéral qui paye bien si on a des missions, mais la contrepartie est qu’il est souvent dans les grandes villes la semaine et ne rentre chez lui que les WE. Il est plutôt sportif et bricoleur, il passe ses WE entre le bricolage, la mécanique et l’escalade. Il est divorcé de ma mère depuis mes 10 ans, et n’a pas connu de relations sérieuses depuis.
 
Ma mère : Nathalie, 44 ans, secrétaire médicale elle vit très proche de chez nous et je la vois régulièrement, nous avons de très bonne relations.
 
Mon frère : Cédric 27 ans, militaire, je suis très complice mais je le vois pas très souvent, il vit assez loin de notre maison.
 
Marie, ma confidente, ma fidèle conseillère : 44 ans, celle sans qui j’en suis certaine ma vie serait différente. Marie est une suissesse que j’ai rencontrée en ligne lorsque j’avais 15 ans (j’y reviendrais plus tard), elle a pris le risque de se mettre à dos toute sa famille et ses amis, pour s’en aller loin d’eux vivre un amour interdit avec son frère lorsqu’elle avait 25 ans. Risque payant, puisqu’elle file toujours le grand amour avec lui aujourd’hui encore.


Voilà je vais arrêter ici pour aujourd'hui, je suis malade et taper ce petit texte m'a donné mal à la tête, j'essaierai de reprendre demain.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 23 Mar - 10:31 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Christ in love


Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2013
Messages: 125
Localisation: var

MessagePosté le: Lun 23 Mar - 11:12 (2015)    Sujet du message: Témoignage d'Amélie Répondre en citant

Bonjour Amelie, c'est avec grand plaisir que nous suivrons ton histoire... KISSS
_________________
Maman incestueuse et heureuse....


Revenir en haut
redflag44


Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2012
Messages: 2 185
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Lun 23 Mar - 12:51 (2015)    Sujet du message: Témoignage d'Amélie Répondre en citant

@ Amélie87, bienvenue parmi nous, j'espère que trouveras chez nous ce que tu recherches, écoute, compréhension et encouragements ! N'hésite pas à parler en toute franchise de tes attentes et de tes désirs, nous sommes là pour t'écouter !
_________________
Je suis passionné de rapports incestueux mère-fille et j'aimerais correspondre à ce sujet !

Mon blog : redflag44.tumblr.com


Revenir en haut
amelie87


Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2015
Messages: 7

MessagePosté le: Lun 23 Mar - 13:12 (2015)    Sujet du message: Témoignage d'Amélie Répondre en citant

Merci pour votre accueil, je ne sais pas trop ce que je recherche, peut être un besoin de partager une histoire avec des personnes ayant un esprit ouvert, enfin bref voici la suite:
 
Premiers désirs :
 
Mes parents ont divorcés lorsque j’avais 10 ans, mon père a laissé la maison à ma mère, et avec mon frère nous vivions avec elle. J’apprendrai plus tard que la raison du divorce était l’infidélité de ma mère.
 
Mon père a alors acheté une longère non loin d’ici qu’il a totalement refaite. Ma mère a rapidement trouvé un compagnon, environ 1 an après, ce père célibataire venait s’installer avec nous avec ses 2 filles de 2 et 5 ans de plus que moi.
 
Ça a été une période très difficile pour moi, mon beau-père était très attentionné et avenant, mais je ne m’entendais pas du tout avec ses filles, je me suis sentie exclue de la famille. J’ai pris sur moi pendant près de 2 ans, avant d’en parler à mes parents (malgré le divorce ils ont de bonnes relations).
 
Mon père a alors proposé de prendre ma garde tous les WE (à quelques exceptions près), puisqu’il n’était pas la semaine et j’ai accepté, ainsi que ma mère.
 
J’allais donc sur mes 13 ans, mon père faisait beaucoup d’activités avec moi et mon frère, on ne s’ennuyait jamais, il a toujours était très présent pour nous. Mes sentiments ont doucement commencé à évoluer envers mon père, quand je le voyais je sentais des papillons dans mon ventre. L’année de mes 15 ans, il a trouvé une mission dans une grande ville à 1/2H de chez nous, il rentrait alors tous les soirs, en accord avec mes parents je me suis définitivement installé chez lui.
 
C’est aussi à cet âge que j’ai sentie monter en moi, mes premiers désirs sexuels. J’ai découvert les plaisirs solitaire et il m’arrivait de me faire plaisir en pensant à mon père.
 
Voilà pour l’instant, je vais essayer de manger, n’hésitez pas à poser vos questions, ou à me faire part de vos retours.


Revenir en haut
sophie lestradet


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2014
Messages: 48
Localisation: marcac

MessagePosté le: Lun 23 Mar - 14:40 (2015)    Sujet du message: Témoignage d'Amélie Répondre en citant

amelier bonjour, j'ai lu avec attention ti n petit mot avec attention , cette attirance que tuas eue ou , plutôt que tuas , je l' aie ressentie a ton nage , si tu veux que nous en parl0uons , je suis a ta dispostion je t'embrasse sophie

Revenir en haut
amelie87


Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2015
Messages: 7

MessagePosté le: Lun 23 Mar - 15:06 (2015)    Sujet du message: Témoignage d'Amélie Répondre en citant

La fièvre me reprend, je vais aller faire une sieste, je ne me sens pas bien, je partage ce dernier chapitre avant, en espérant qu’il vous plaira.
 
Ma confidente :
Mes sentiments étaient très contradictoires à l’époque, mon cœur battait pour mon père, mais ma tête me disait c’était interdit. Je suis très sociable et j’avais beaucoup d’amie, mais aucune avec qui j’aurais pu oser me confier.
Je me suis donc tournée vers internet et les forums. J’ai eu plusieurs contacts (sur MSN à l’époque) qui m’ont plus ou moins donné des conseils, certains complétement inutiles, comme par exemple, suce le sous la douche, ou baise le quand il dort, d’autre m’ont énormément aidés.
Marie (voir mon premier post) a été d’un grand secours, elle a vite compris que c’était un problème de sentiments bien plus que de sexe. Nous avons beaucoup échangé par mail et sur MSN, pour résumer voilà ce qui en est ressorti.
Mes sentiments pour mon père étaient des sentiments amoureux, au-delà de ceux qu’éprouve habituellement une fille pour son père. J’avais du désir sexuel pour lui, mais c’était assez courant d’après Marie. Finalement elle m’a convaincu, de ne pas en parler avec mon père et de ne rien tenter pour l’instant. Elle m’a conseillé de m’intéresser à des garçons de mon âge pour découvrir ce que je souhaitais vraiment.
Nous avons continué à nous parler par mail ou chat pendant longtemps, soit pour qu’elle partage son histoire, soit pour me donner des conseils, j’ai d’ailleurs toujours des nouvelles de temps à autre aujourd’hui.
J’ai commencé à « espionner » mon père lorsqu’il était nu, Marie m’a dit que je pouvais satisfaire ma curiosité tant que je n’allais pas plus loin. La salle de bain est à un bout du couloir et sa chambre à l’opposé, il doit passer devant ma chambre (de l’époque) pour se rendre dans son dressing.
J’avais donc pris l’habitude de l’attendre dans le noir de ma chambre pour essayer d’apercevoir son corps, évidemment il passait très vite et très souvent avec une serviette sur les hanches.
Puis j’ai trouvé un moyen de l’espionner, nous avons des toilettes à côté de la salle de bain, au fond desquelles il y a une petit lucarne donnant sur toute la salle d’eau. J’ai donc plusieurs fois observé mon père prendre sa douche, debout sur les toilettes. Voir son corps musclé, son petit ventre rond, et son sexe me faisait beaucoup d’effet. Il m’arrivait souvent de m’adonner à des plaisirs solitaires dans ma chambre en me remémorant ces visions excitantes.
 
Comme toujours n’hésitez pas à poser vos questions, ou à me faire part de vos retours.
Merci beaucoup Sophie, as-tu partagé ton histoire sur le forum pour que je puisse la lire ? Je n’éprouve pas spécialement le besoin d’en parler en privé pour l’instant mais je peux répondre à tes questions sur le topic sans problème Wink


Revenir en haut
Sven


Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 889
Localisation: Isère

MessagePosté le: Lun 23 Mar - 18:34 (2015)    Sujet du message: Témoignage d'Amélie Répondre en citant

Bonjour Amélie,

Merci de partager avec nous ces confidences et bienvenue ici. J'espère que tu y trouveras ce que tu recherches (une voire des oreilles attentives et des gens qui ne te jugent pas mais qui t'écoutent avec bienveillance)
J'espère aussi que tu iras vite mieux pour pouvoir t'exprimer  ici
Bises

Sven
_________________
Il n'y a rien de sale entre 2 adultes, propres et consentants (euh.. 2 ou plus ;-)


Revenir en haut
Yahoo Messenger
amelie87


Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2015
Messages: 7

MessagePosté le: Mar 24 Mar - 09:36 (2015)    Sujet du message: Témoignage d'Amélie Répondre en citant

Bonjour à tous,
Je me sens un peu mieux ce matin, voici la suite de mon histoire

Première fois:

Je n’ai jamais été plus loin que ça jusqu’à mes 16 ans ½, c’est à cette époque que j’ai eu mon premier petit copain Julien. Nous nous sommes mis ensemble lors des grandes vacances, on s’en tenait au bisous et roulage de pelle d’adolescent. Puis arriva le réveillon du 31 décembre, 2 mois avant mes 17 ans.
Nous avions loué un grand chalet à la montagne avec plusieurs amis, dont quelques couples. Nous nous sommes bien amusés, avions bien bu et sommes partis nous coucher au petit matin. Je dormais avec Julien sur un lit superposé dans une chambre en contenant 3. Ils étaient tous occupés.
Ca n’a pas dérangée mon petit ami, qui a commencé à passer sa main sous mon t-shirt tout en m’embrassant, il m’a ensuite malaxé les seins sous mon soutien-gorge, c’était la première fois que nous allions si loin. Il m’en ensuite enlevé mon t-shirt, j’ai retiré mon soutien-gorge. Il a alors passé sa main sous ma jupe et ma culotte, et a commencé à me doigter, il faut avouer qu’il n’était pas très doué, et il ne m’a pas doigté longtemps, il s’est ensuite déshabiller et a présenté son sexe raide devant ma bouche.
Il m’a pris la tête et l’a plaqué contre celui-ci, prise au dépourvu je l’ai donc sucé, ma première fellation, j’étais complétement perdue et ne savait pas m’y prendre du tout. Cette fellation n’a pas duré très longtemps, il m’a ensuite enlevé ma culotte et a recommencé à me doigter toujours aussi maladroitement. Et très rapidement après avoir enfilé une capote a entreprit de me pénétrer.
Il a eu beaucoup de mal, et moi j’ai ressenti beaucoup de douleur, j’étais à peine humide, alors que je mouille beaucoup habituellement, et son sexe est le plus gros que j’ai connu. Il a finalement réussi à me pénétrer et a entamé des vas et vient tous aussi douloureux les uns que les autres. Le lit bougeait énormément en faisant un vacarme incroyable, il est impossible que ça n’ait pas réveillé les autres occupants de la chambre. Il a fini par jouir, et nous nous sommes endormis.

Evidemment ce rapport douloureux ne m’a donné aucun plaisir, c’est courant d’après Marie, mais j’étais déçue. Je suis restée 4 mois de plus avec Julien avant de rompre (ma décision), nous avons fait l’amour environ 10 fois, c’était mieux que la première fois mais rien d’extraordinaire. Mais c’est avec lui que j’ai eu mon premier orgasme non solitaire. Avec le recul je m’aperçois que je n’aimais pas ce garçon, en tout cas pas d’amour.
Pendant cette relation, je continuais d’espionner mon père et de penser à lui lors de mes plaisirs solitaires

Comme toujours n’hésitez pas à poser vos questions, ou à me faire part de vos retours.


Revenir en haut
Sven


Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 889
Localisation: Isère

MessagePosté le: Mer 25 Mar - 16:44 (2015)    Sujet du message: Témoignage d'Amélie Répondre en citant

Raconte nous la suite Amélie... pour le moment, on ne voit pas trop d'inceste ... à part dans tes rêves sans doute ?
_________________
Il n'y a rien de sale entre 2 adultes, propres et consentants (euh.. 2 ou plus ;-)


Revenir en haut
Yahoo Messenger
amelie87


Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2015
Messages: 7

MessagePosté le: Ven 27 Mar - 09:42 (2015)    Sujet du message: Témoignage d'Amélie Répondre en citant

Bonjour à tous,

Avant de vous faire partager la suite, je voudrais éclaircir 2 points.
Bien que toujours malade j’ai repris le travail, donc en rentrant chez moi je ne pensais qu’à me reposer.

Ensuite, je comprends votre impatience, mais on a tous une vision différente de l’inceste. Pour beaucoup le passage à l’acte est le plus important, bien que ça soit aussi important à mes yeux, ce n’a finalement pas été le plus dur pour moi.
Il me parait important d’aborder mes premières relations amoureuses et sexuelles parce que ce sont elles qui m’ont façonné et m’ont attiré dans le lit mon papa. Pour moi ce n’a pas été aussi simple que me glisser dans le douche avec mon père pour me retrouver dans son lit l’instant d’après. J’ai d’ailleurs du mal à croire que ça soit aussi évident tant le combat entre les désirs et la morale a été violent pour moi mais aussi pour mon père.
Ce qui m’a le plus travailler dans mon histoire c’est de confronter mon désir sexuel pour mon papa, à la morale qui nous dit que c’est anormal. Et une fois ma décision prise ça a aussi été difficile de trouver une solution pour arriver à mes fins.
Je ne vais donc pas passer directement aux actes, mais continuer mon histoire telle que je l’ai vécue. Ne vous inquiétez pas, je parlerai évidemment des relations sexuelles, mais nous n’y sommes pas encore.

Bref voici la suite :


Premier amour, gros chagrin:

Mes 18 ans sont arrivés, mon père m’a offert mon 3 pièces indépendant que j’occupe toujours, ainsi qu’une voiture, ma mère m’a payé mon permis et je me sentais enfin indépendante. J’ai quand même regretté de ne plus vivre sous le toit de mon père, je ne pouvais plus l’espionner, mais je mangeais tous les soirs avec lui et on passait tous nos WE ensemble.

A cette époque je sortais beaucoup en boite avec mes amies, et c’est là que j’ai eu mon premier coup de foudre, pour un barman d’une boite dans laquelle on allait chaque WE, il s’appelait Lionel et il avait 27 ans. Grace à l’aide de mes amies j’ai pu conclure avec lui. Les choses sont allées très vites entre nous, il venait souvent dans mon 3 pièces.

Le sexe était rugueux avec lui et il savait s’y prendre en préliminaire pour mon plus grand plaisir. J’ai vite pris goût à être dominée. Cependant du fait de nos horaires décalées on ne se voyait que trop peu à mon goût, mais je suis vite tombée très amoureuse de lui.

Au fil du temps nos ébats sont devenus de plus en plus brutaux, notamment quand il avait bu, en plus de la brutalité physique il y avait la violence des mots, il m’appelait sa pute, sa salope, sa cuve à foutre, sa chienne… Ca ne me plaisait pas forcément mais j’étais totalement sous son emprise parce que je l’aimais. Au fil du temps je suis devenue sont esclave sexuelle, j’acceptais presque tout, je le suçais quand il m’en donnait l’ordre, je l’ai laissé filmer certains de nos ébats, prendre des photos de mon visage recouvert de son sperme, me prendre violemment quand bon lui semblait, le faire presque toujours sans capote…

Cette relation a duré 6 mois, jusqu’à ce que j’apprenne qu’il sautait tout ce qui bougeait notamment sa patronne, j’ai voulu lui pardonner mais rien n’a changé et j’ai mis fin à notre relation, sans faire de vagues, j’avais trop peur qu’il divulgue des vidéos et photos de moi. C’était la première fois depuis mes 15 ans que je ne pensais plus à mon père.

J’ai très mal vécu cette rupture, j’étais anéantie et mon père l’a remarqué, je restais plus souvent dans mon 3 pièces, passait moins de temps avec lui. A force de me travailler au corps, j’ai fini par lui avouer mon chagrin d’amour sans rentrer dans les détails, et au fil du temps la cicatrice s’est refermée.

J’ai décidé d’arrêter mes études à la fac qui ne me plaisent pas, et je décide qu’il est temps de trouver un boulot.


Revenir en haut
Sven


Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 889
Localisation: Isère

MessagePosté le: Ven 27 Mar - 11:07 (2015)    Sujet du message: Témoignage d'Amélie Répondre en citant

Merci de ce début de confession Amélie.. je comprends que ce que tu as vécu avec ce barman n'a pas dû être drôle... certains hommes ne sont effectivement pas délicats avec les femmes... (c'est un euphémisme) mais je dois avouer que je comprends pas ce... "plaisir" (c'est bien de plaisir qu'il s'agit, non ?) qu'une femme peut ressentir quand un homme lui manque de respect à ce point (comme tu dis en la traitant de salope, pute, chienne ou même cuve à foutre...)

Cela dit, je ne veux pas couper ton élan dans ta confession, Amélie.. continue stp
_________________
Il n'y a rien de sale entre 2 adultes, propres et consentants (euh.. 2 ou plus ;-)


Revenir en haut
Yahoo Messenger
amelie87


Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2015
Messages: 7

MessagePosté le: Ven 27 Mar - 13:54 (2015)    Sujet du message: Témoignage d'Amélie Répondre en citant

Je profite de ma pause pour vous poster une dernière toute petite partie de la semaine, je pars en WE en amoureux ce soir Very Happy

 
La prise de conscience de l’évidence:
 
Je vais avoir 20 ans, j’ai décroché un job de couturière, et chaque soir et WE je passe toujours autant de temps avec mon père. Je me suis remise de mon chagrin et je ressens de nouveau de l’attirance pour lui. Je n’ose pas lui en parler de peur de tout gâcher, je reprends contact régulièrement avec Marie afin de lui demander conseils, elle est déjà au courant de mes histoires précédentes. Au fils des longues discussions, l’évidence apparaît enfin, ce sentiment que j’éprouve pour mon père depuis mes 15 ans (à l’exception des 6 mois avec Lionel), c’est de l’amour. J’aime mon père, et au-delà de cet amour j’éprouve une forte attirance sexuelle pour lui.
 
Mais je ne sais pas comment faire face à ce désir interdit. J’ai peur de gâcher cette relation privilégiée avec lui, mais j’ai l’impression que je serais malheureuse si je ne tente rien. Finalement je décide de tout faire pour lui faire connaitre mes sentiments, mais très subtilement, tout doucement, afin de pouvoir m’arrêter à temps si je sens que ce n’est pas réciproque. Tout cela grâce aux conseils de ma confidente de toujours.
 
Bon WE à tous Very Happy


Revenir en haut
Sven


Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 889
Localisation: Isère

MessagePosté le: Ven 27 Mar - 17:55 (2015)    Sujet du message: Témoignage d'Amélie Répondre en citant

Bon week-end Amélie

Profites en bien ;-)

Sven
_________________
Il n'y a rien de sale entre 2 adultes, propres et consentants (euh.. 2 ou plus ;-)


Revenir en haut
Yahoo Messenger
Red dragon


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juin 2012
Messages: 104

MessagePosté le: Sam 28 Mar - 03:06 (2015)    Sujet du message: Témoignage d'Amélie Répondre en citant

De mon point de vue même si le passage à l'acte entre deux membres d'une même famille est importante, ce n'est pas le plus important pour moi.
La séduction de l'un des membres de la famille envers un autre, la séduction et le charme qu'il faut pour séduire l'un des membres de sa famille sont tout autant important à mes yeux que le passage à l'acte.
J'espère avoir était clair dans mes propos. Car quand je me relis, je ne trouve pas cela très clair pour moi. Smile Smile


Revenir en haut
redflag44


Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2012
Messages: 2 185
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Sam 28 Mar - 09:25 (2015)    Sujet du message: Témoignage d'Amélie Répondre en citant

Au contraire, Red dragon, la période précédant le passage à l'acte, est toujours plus exaltante, plus émotionnelle, elle est chargée d'envies, d'amour et de désirs !

Du reste, dans les amours conventionnelles, nombre d'hommes ne concrétisent jamais leurs fantasmes, se contentant de séduire de nouvelles conquêtes, ou de savoir qu'ils peuvent encore plaire.
_________________
Je suis passionné de rapports incestueux mère-fille et j'aimerais correspondre à ce sujet !

Mon blog : redflag44.tumblr.com


Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum histoires de chez nous Index du Forum -> Forum, espace de discussion -> Confessions Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom