le forum histoires de chez nous Index du Forum
le forum histoires de chez nous
Forum d'échanges et de discussions consacré aux relations intra familiales entre adultes consentants
 
le forum histoires de chez nous Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

JEUX FAMILIAUX / Mecnu

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum histoires de chez nous Index du Forum -> Histoires à l'examen -> Vos récits, vos essais
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
mecnu


Hors ligne

Inscrit le: 26 Juil 2012
Messages: 482
Localisation: St Etienne

MessagePosté le: Lun 28 Juil - 21:52 (2014)    Sujet du message: JEUX FAMILIAUX / Mecnu Répondre en citant

Voici une nouvelle histoire, mais "Entre femmes" continue, rassurez vous !


Corrigé par Redflag

Jeux familiaux

Chapitre 1


Je m'appelle Julien, j'ai aujourd'hui un certain âge et depuis tout petit, enfin depuis le temps ou je me souviens, bref le jour où j'ai découvert que de jouer avec sa zézette ça faisait tout drôle et un bien fou, alors chaque nuit, je me faisais plaisir en me masturbant.

Puis vint le jour ou ma sœur est arrivée, moi j'avais 5 ans déjà et encore plus le loisir de me tripoter dans ma chambre, les parents étant occupés avec les changes et les biberons. Dès que je rentrais dans mon lit, je baissais mon short pyjama et imaginais des trucs, des jeux avec mes copains, même qu'une fois, j'avais invité un copain à venir jouer et je lui ai parlé de ma passion pour ma zézette, lui il m'a regardé avec de grands yeux en me disant que lui ça l'intéressait pas de parler de zizi, mais il avait déjà entendu ses parents baiser, sans oser aller voir ce qu'ils faisaient.

Du coup, je me suis demandé si mes parents baisaient eux aussi..., alors parfois, j'écoutais..., et ce que j'entendais, c'était ma sœur couiner...

Un après midi, me croyant seul à la maison, puisque maman était chez le médecin pour ma sœur et mon père, au travail, je m'étais mis tout nu dans ma chambre pour jouer avec ma belle zézette, c'est vrai qu'elle était belle ma queue, même très sensible et là, en plein délire, je n'ai pas entendu mon père rentrer, la porte de ma chambre étant entrouverte, il a pu découvrir ce à quoi je jouais. Sans rien dire, il m'observa ainsi plusieurs minutes le temps que j'ai fini de me soulager, j'avais alors 8 ans...

Il se racla la gorge et quand je me retournai, le visage empourpré par la honte d'être surpris, il me sourit et me dit qu'il ne dirait rien à maman à la condition que je recommence devant lui... Un peu gêné, je pris de nouveau mon zizi en main, mais sans conviction et me masturbai lentement. Il me fixait dans les yeux, en souriant, puis passait curieusement sa main sur une bosse au niveau de sa braguette, je compris que lui aussi avait son zizi qui le démangeait... Il me demanda à voix basse si lui aussi pouvait sortir son zizi pour jouer avec moi, rouge de honte je dis oui de la tête, n'ayant aucune idée sur la taille de son engin... J'imaginais sans plus...

Il se leva et dégrafa sa ceinture et son jeans, puis baissa le tout avec son slip et je vis son énorme queue dressée vers le plafond avec le bout décalotté. Il me fit signe de m'approcher, puis prit ma main pour la poser sur sa bite qui palpitait. Lorsque ma petite main en fit le tour, c'était chaud et doux, c'était très gros et je me pris à rêver qu'un jour, moi aussi, j'en aurai une grosse comme lui et, doucement, ma main se mit à branler cette tige, alors que lui même avait pris ma zézette entre ses doigts et me masturbait avec vigueur.

« Hum, oui mon chéri, serre bien ma queue dans ta main, oui tu aimes que papa joue avec toi au zizi, c'est un secret entre hommes, OK, on jouera encore, si tu veux, dès qu'on sera entre nous, j'adore te tripoter la zézette, mon fils, elle est déjà bien grosse pour ton âge et tu sais, plus tu joues avec, plus elle sera grosse et vigoureuse !
– Oh papa, j'aime bien jouer avec ma quéquette, tu sais, mon copain l'autre jour, il a pas voulu qu'on y joue, mais avec toi c'est trop bon, car la tienne est drôlement grosse et elle crache du jus, je le sais, j'ai entendu des grands à l'école dire que c'est avec ça qu'on fais des enfants !
– Oui j'ai du bon jus, mon chéri et ta maman aime bien prendre mon sexe dans sa bouche pour le boire quand on est au lit pendant que toi, petit salaud, tu branles ton zizi dans ton lit !
.. Hum, un jour bientôt même, car tu es grand, toi aussi, tu auras du sperme et il te faudra faire attention de ne pas salir tes draps, car maman va voir et comprendre que tu te branles, alors tu devras prendre des mouchoirs en papier pour le cracher dedans, ou sur ton ventre que tu nettoieras après, mais avant, branle-moi chéri, branle-moi bien, serre bien ta main sur ma bite, je vais jouir bébé, oui je vais jouir sur toi sur ton ventre, laisse-toi faire, mon chéri, ne t'arrête pas, je viens, bordel, oui je viens... ! »

Je sentis alors dans ma main la palpitation de sa bite, puis le passage du sperme et j'assistai, abasourdi, aux giclées de foutre sur mon corps de gamin, c'était chaud, gluant et je laissai alors mon père prendre sa queue pour en faire sortir les dernières gouttes qui perlaient du bout de son gland. Il posa son doigt sur les taches de foutre, puis étala sur mon corps son jus encore chaud, il se pencha, puis lécha avec plaisir son propre sperme avant de prendre ma zézette dans sa bouche pour me sucer comme le faisait certainement maman avec lui le soir au lit, avec son sperme encore dans sa bouche. J’avais l'impression que, moi aussi, j'avais juté lorsque j'eus, moi aussi, mon orgasme, c'était ma première pipe et c'est à mon père que je la devais.

Nous allâmes sous la douche pour nous laver avec le plus grand plaisir de sentir autre chose que le sexe. Quand ma mère rentra enfin avec ma sœur, mon père avait préparé le dîner et moi, j'avais mis la table. Elle nous fit à chacun un gros baiser sur le front pour nous remercier, moi le soir, je recommençai plusieurs fois cette première fois avec mon père, me demandant quand la seconde fois aurait lieu et imaginant ma mère avalant la grosse bite de mon père avec en prime la dose de foutre pour laquelle elle était récompensée de ses efforts.

Cette nuit là, je m'endormis très tard et totalement nu, pas comme d'habitude, après tout, mon père aurait très bien pu me rejoindre, j'en rêvais même en me masturbant comme un dingue.

Mecnu


Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Lun 28 Juil - 21:52 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
redflag44


Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2012
Messages: 2 194
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Mar 29 Juil - 08:37 (2014)    Sujet du message: JEUX FAMILIAUX / Mecnu Répondre en citant

Écriture agréable, situation intéressante, mais un peu court pour un premier chapitre !

Je suggère de rajouter deux à trois pages A4 pour chlore ce premier chapitre qui nous laisse sur notre faim !
_________________
Je suis passionné de rapports incestueux mère-fille et j'aimerais correspondre à ce sujet !

Mon blog : redflag44.tumblr.com


Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum histoires de chez nous Index du Forum -> Histoires à l'examen -> Vos récits, vos essais Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom