le forum histoires de chez nous Index du Forum
le forum histoires de chez nous
Forum d'échanges et de discussions consacré aux relations intra familiales entre adultes consentants
 
le forum histoires de chez nous Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

moi et virginie
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum histoires de chez nous Index du Forum -> Forum, espace de discussion -> Confessions
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
redflag44


En ligne

Inscrit le: 28 Mai 2012
Messages: 2 185
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Mar 22 Avr - 08:57 (2014)    Sujet du message: moi et virginie Répondre en citant

De plus en plus intéressant ! Okay
_________________
Je suis passionné de rapports incestueux mère-fille et j'aimerais correspondre à ce sujet !

Mon blog : redflag44.tumblr.com


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 22 Avr - 08:57 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Hanauer


Hors ligne

Inscrit le: 01 Juin 2012
Messages: 247
Localisation: Allemagne

MessagePosté le: Mar 22 Avr - 12:29 (2014)    Sujet du message: moi et virginie Répondre en citant

Comme tu dis redflag44 de plus en plus intéressant  Okay Okay
Grand merci sophie 25 Very Happy


Revenir en haut
sophie25


Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2014
Messages: 114
Localisation: gaillac

MessagePosté le: Mar 22 Avr - 16:44 (2014)    Sujet du message: moi et virginie Répondre en citant

Je te remercie aussi et tu vois, j'ai longtemps gardé cela secret, et maintenant, je me sens libérée !

Revenir en haut
sophie25


Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2014
Messages: 114
Localisation: gaillac

MessagePosté le: Jeu 24 Avr - 21:42 (2014)    Sujet du message: moi et virginie Répondre en citant

Sophie raconte !!!

L’arrivée d’Anne et Nelly a bouleversé un peu la vie de la maison, et la libido de ma fille chérie augmente sacrément. Et parfois, je deviens son objet de jouissance, j’avoue qu’être sur le dos, écartée, avec cette jeune langue qui a pris de l’assurance n’est pas détestable du tout. Surtout l’autre soir, où sa langue me fouillait, ses dents mordillant mon bouton, elle avait son œuf en elle et moi, la télécommande. Plus je devenais proche de l’explosion, plus j’augmentais le volume des vibrations de l’œuf, et toutes les deux, n’arrêtions pas de nous donner des mots d’amour et d’envies : « oui chérie, plus loin, tes doigts, encore plus… », « oh maman, c’est bon…, mais fais-le encore monter et descendre ! ».

Et arriva le moment extraordinaire de l’explosion avec un grand cri de nous deux en même temps :

« Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhh ! cheriiiiieeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee, mamannnnnnnnnnn ! »

Epuisées sur le dos, encore haletantes, ouvertes, je vis la porte s’ouvrir et la tête des deux filles apparaitre !

« Ben, vous en avez fait du bruit, dit Nelly, alors, on a voulu voir ! »

Et ce faisant, nues toutes les deux, elles nous encadrèrent sur mon lit, heureusement, un 180 laissait une place, quelle bonne idée j’ai eue de le prendre si grand !
Les mains des deux minettes s’égarèrent sur notre intimité et la réflexion fusa :

« Ouah ! Olala, ça dégouline, on aimerait bien boire et nettoyer… !
- – D’accord Virg et moi, nous voulons bien, vous nettoyez rapidement et après, plus question, ça suffit comme cela pour ce soir ! »
-
Pas eu le besoin de le dire deux fois, à genoux toutes les deux, elles s’emparèrent de nos chattes gluantes et le léchage commença, à la grande satisfaction de nos clitos, mais pas tout à fait à la nôtre, pas encore remises complètement de nos exploits.

Afin de finir notre nuit plus tranquillement, après un petit conciliabule avec Virginie, elle partit dormir chez elle avec Nelly et moi, je gardai, l’autre qui se lova de suite contre moi, m’embrassant les seins et titillant mes tétons qui, quand-même, réagirent malgré le traitement qu’ils avaient subi. Je compris que la nuit ne commencerait pas si je ne donnais pas satisfaction à la petite chatte qui miaulait désespérément. Mes doigts firent leur office et elle s’endormit rapidement avant moi.

Le lendemain matin, nous nous retrouvâmes toutes les quatre, nues, sur la terrasse pour le petit déjeuner au soleil, et j’ai eu droit, avant, à trois bouches qui embrassèrent mes seins et dirent : « Merci tatie, merci maman pour cette soirée ! ».
Je me souviens encore de cette nuit et de la matinée qui suivit. Le "ti dej", et où j’ai pu admirer ces trois filles nues, gambadant et chahutant dans le jardin, après avoir pris leur douche sous la douche d’été, et je dois dire que les petites caresses mutines que je pouvais apercevoir, ne me laissaient pas insensible. Combien j’avais aimé, j’allais dire ce tête à tête, ce "chatte à chatte" avec Virginie, nos deux sexes se frottant l’un à l’autre, les yeux dans les yeux, chacune sentant le plaisir arriver et retardant les frottements pour faire durer ce moment enivrant de l’explosion, ouvrant la fontaine de cyprine.

*****

Le temps passait et nous arrivions au début août, il fallait que je satisfasse Virginie pour son passage à l’état de femme, mais j’étais anxieuse à la pensée que les deux filles assisteraient et parlaient, déjà, de la même chose pour elles deux, ce qui n’était pas réalisable, vu leurs âges. J’en avais déjà parlé avec ma sœur et, dans une longue conversation, nous leur avions expliqué qu’il leur faudrait attendre leurs premières règles pour que l’on puisse en parler.

La décision fut prise avec l’accord de Virginie, que sa tante et moi, l’assisterions dans cette cérémonie et Virginie insista pour que son cousin soit nu quand il arriverait dans la pièce.
J’avais, je ne sais pourquoi, inventé dans ma tête, un cérémonial pour cette prise de « pucelage » et j’avoue, maintenant, que j’étais un peu jalouse de savoir que ce serait quelqu’un d’autre. Sur une table, j’avais mis un matelas confortable et préparé, à coté, pour compléter cette cérémonie, son petit Plug et le double gode vibrant. Je savais aussi qu’Anne et Nelly assisteraient et je voulais les faire participer, aussi.

*****

Oh, je me souviens bien, il y avait un très beau soleil ce jour-là, la fenêtre était ouverte sur le jardin qui embaumait, Virginie était là, nue, splendide et nous n’avions pas fait l’amour cette nuit, je voulais lui réserver la suite. Les deux filles étaient là, aussi nues, qui regardaient Virginie allongée sur la table et, au moment voulu, ma sœur arriva, nue elle aussi, avec Victor, nu comme c’était prévu. Il faut savoir que pour lui, c’était aussi la première fois qu’il pénétrait une chatte !!

Anne et Nelly étaient de chaque côté de Virginie et lui faisaient des petits bisous sur le cou et sur ses seins. Ensuite, elles descendirent vers son ventre et chacune la lécha un peu pour me laisser la place. Hé, oui, dans mon esprit, j’étais quand-même un peu émue de penser que cette chatte que j’avais tant de fois léchée, je la préparais au sexe du mâle !
Et ma sœur, pendant ce temps, branlottait Victor qui, si ma mémoire est bonne, bandait déjà fort bien !

Quand j’ai senti que Virg allait jouir, je stoppai et Victor s’approcha. Ma sœur lui avait placé un préservatif et moi, je pris sa petite queue et la présentai devant l’orifice suintant de ma fille. Il poussa en avant, je vis Virg qui grimaçait un peu et là, son visage s’éclaircit et elle demanda : « continue, je veux jouir et te sentir jouir en moi ». Ce ne fut pas très long, après quatre ou cinq allers et retours, Victor poussa un cri en jouissant et il fut suivi par Virginie qui cria aussi. Moi, j’avais les larmes aux yeux et ma bouche collée sur celle de ma fille, dans un long et profond baiser !

À suivre

Sophie


Revenir en haut
jujucharly


Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2012
Messages: 9

MessagePosté le: Ven 25 Avr - 23:40 (2014)    Sujet du message: moi et virginie Répondre en citant

Que du bonheur à lire cette confession,mere et fille s'aiment beaucoup.

Revenir en haut
sophie25


Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2014
Messages: 114
Localisation: gaillac

MessagePosté le: Dim 27 Avr - 18:07 (2014)    Sujet du message: moi et virginie Répondre en citant

Virginie…, ouf, ça y est !

Ҫa y est, je suis femme !! Mais quelle histoire ! Bien sûr, je suis heureuse, mais pourquoi ? Ils étaient tous heureux d’avoir vu ça, en plus, je n’ai rien dit, mais ça m’a fait mal, il est entré dans moi comme le métro dans un tunnel. J’ai cru, à un moment, qu’il allait me transpercer !! Pourtant, sa queue est mignonne, mais moins grosse que le gode de maman. Ҫa doit être bien, parce que quand elle s’en sert, elle ne reste pas silencieuse. Je l’ai entendue une fois et j’ai pensé que c’était bien que nous soyons seules dans la maison !!

Mais ce fut un bonne fête et c’est bon et curieux de sentir la décharge de sa queue, on la sent se grossir. Après, on a bu un verre de champ et les deux filles ont sucé Victor qui a joui encore une fois, mais là, c’est sur Nelly qu’il en a mis partout, sur ses petits seins et sa figure. Maman aurait voulu que je le suce aussi, mais je l’avais déjà fait et je n’en avais plus envie. C’était plus drôle de voir les filles s’amuser avec le petit bâton, on aurait dit un sucre d’orge !!

Bon, j’ai été à la douche, me laver, car j’avais joui, mais pas seulement, c’était très coloré !

Puis le soir est arrivé, nous avons dîné toutes les deux, maman et moi, tatie avait emmené les trois petits chez elle, mais elle m’avait demandé, en m’embrassant :
« Virg, tu voudras que l’on fasse l’amour toutes les deux ? ».
Et après dîner, maman et moi, sommes allées au lit et ce fut un très long câlin, très sage, maman voulait attendre le lendemain pour qu’on le fasse en vrai.

Je crois que j’ai beaucoup rêvé la nuit, j’ai eu plein d’idées cochonnes qui couraient dans ma tête ! Et quand je me suis éveillée, nous étions toutes deux nues sur le lit. Maman dormait encore, je me suis levée pour faire le café et le lui porter au lit !

« Bonjour, ma petite femme chérie, ma toute nouvelle petite chérie, a-t-elle bien dormi ? »

C’est vrai, elle avait les yeux pleins d’amour et un grand sourire qui m’a fait chaud au cœur, en me faisant, aussi, un long baiser comme j’aimais.
Puis nous avons été prendre le petit-déjeuner et, ensuite, la toilette et là, maman m’a demandé si, sous la douche, je la laisserais me laver le minou pour voir et trouver mon point G. Bien sûr, j’ai été trop contente qu’elle s’occupe de moi ainsi, d’autant qu’en le cherchant, elle a bien su me faire jouir. Après, en sortant, elle m’a dit : « si tu veux, nous allons sur le lit et je te montre tout de suite ce que tu voulais depuis quelques temps.

Elle prit mes lèvres et ce fut un baiser torride, nos langues se mêlant, tournant dans nos bouches, pendant que d’une main, elle aguichait mes tétons : « tu es ma petite femme, aujourd’hui et tu me laisses faire, je veux te donner tout mon amour ». Une fois sur le lit, nous nous sommes caressées longuement et, ensuite, elle me fit mettre en 69, sur elle et me demandant de la lécher…, pour ensuite, enfiler le gode. Elle me léchait aussi pendant ce temps-là et je l’excitais de plus en plus, elle aussi, d’ailleurs, jusqu’au moment où elle me dit : « vas-y, prends-moi, enfonce-moi, fais-le marcher », et elle, pendant ce temps, me léchait toujours et me caressait le clito. Oh que j’ai aimé la pénétrer comme ça, entrant et sortant le gode, maman gémissait de plus en plus, en parlant de moi qui mouillait de plus en plus, tandis que je voyais sa cyprine couler entre ses cuisses et sur le gode et, tout à coup, je sentis son ventre durcir, son vagin serrer le gode et elle explosa en hurlant :

« ViRGGGGGGGGGGGGGGGGGGGG !! »

D’ailleurs, j’en fis autant, nos deux corps agités de violents soubresauts.

« Chérie, dit-elle, ta cyprine est excellente, j’aime son goût de fruits… !
.. Et je ne pensais pas que tu pourrais mouiller autant… ! »

Nous avons, après un moment de repos, été sous la douche, car nous en avions bien besoin ! Cette fois, c’est moi qui la lavai et je me suis mise a genoux pour lui faire un long baiser sur ses lèvres dispensatrices de ce miel qui avait tant coulé.
Et nous nous sommes habillées, si l’on peut dire, car juste d’une robe légère et rien dessous, pour aller déjeuner chez tatie, en espérant ne pas être arrêtées par la police, vu notre tenue, car de maman et de moi, les tétons pointaient avec agressivité !

Tatie nous a ouvert la porte, et me prenant dans ses bras, elle me chuchota à l’oreille :

« Heureuse, ma nièce chérie, je crois que la matinée a été bien occupée, si j’en crois tes yeux !
– Mais non, Virginie a été très sage et nous n’avons pas fait de folies, juste une mise en route ! » Lui dit maman.

Anne et Nelly étaient aussi habillées sagement, car tatie avait, aussi, invité une de ses amies, que je crois très chère ! Et il fallait être et rester sages toutes les quatre, ce qui n’empêcha pas tatie de me faire une petite caresse en soulevant ma robe et en me disant : « coquine, pas de culotte, alors ? Hummmmmmmmmm ! ». Le déjeuner fut très bon, mais la conversation était très sage entre les trois adultes. ANNE et Nelly n’avaient qu’une hâte, c’était de disparaitre dans leur chambre pour discuter.

Là, il m’a fallu leur expliquer que pour elles, cela ne pouvait se faire de suite, parce que ce n’était pas raisonnable, mais qu’elles pouvait jouir toutes les deux, à condition de ne pas mettre les doigts trop au fond, et bien sûr, une démonstration fut la suite des explications. Anne regardant attentivement Nelly que je masturbais et à qui je fis boire et lécher le petit filet de cyprine de Nelly. L’inverse se fit sous ma gouverne et, pour moi, il m’a fallu essuyer de suite ma chatte qui était plus que mouillée.

La semaine passa, maman travaillait et moi, j’en ai profité pour réviser un peu mes cours. Bien sûr, il y a eu un ou deux petits câlins avec maman, mais plus de plaisirs perso pour moi.

*****

Puis le samedi où maman était de repos pour deux nuits arriva, j’étais heureuse de voir arriver le moment de passer une bonne nuit avec elle, en espérant qu’elle ne soit pas trop fatiguée. J’avais préparé un petit dîner d’amoureux comme nous aimions et maman, comme moi, étions habillées de nos tenues légères et nues en dessous.

Apres le dîner, maman m’avait envoyée à la douche, seule, en me disant qu’elle avait à s’occuper pour notre soirée. Revenue de ma toilette, je finis de ranger dans la cuisine, maman étant partie sous la douche, elle aussi, en me disant qu’elle m’attendrait dans sa chambre.

Là, en arrivant, je la vis dans une demi-obscurité, elle avait préparé une table avec de l’huile de massage et le double gode dont je rêvais tant, alors…, je me suis mise nue…

Virginie


Revenir en haut
redflag44


En ligne

Inscrit le: 28 Mai 2012
Messages: 2 185
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Dim 27 Avr - 18:09 (2014)    Sujet du message: moi et virginie Répondre en citant

Confession des plus exaltantes à découvrir !
_________________
Je suis passionné de rapports incestueux mère-fille et j'aimerais correspondre à ce sujet !

Mon blog : redflag44.tumblr.com


Revenir en haut
sophie25


Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2014
Messages: 114
Localisation: gaillac

MessagePosté le: Lun 28 Avr - 07:47 (2014)    Sujet du message: moi et virginie Répondre en citant

contnbuer et est ce que les recits de virgienie vous plaisent

Revenir en haut
Belomucho


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2013
Messages: 2

MessagePosté le: Lun 28 Avr - 10:15 (2014)    Sujet du message: moi et virginie Répondre en citant

Jolie confessions que j'ai dévoré hâte de suivre la suite de vos histoires a toutes les deux. L'idée de mettre des photos étais sympa! Merci les filles Embarassed

Revenir en haut
sterco


Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2012
Messages: 355
Localisation: toulouse

MessagePosté le: Lun 28 Avr - 14:08 (2014)    Sujet du message: moi et virginie Répondre en citant

Merci Sophie25 ton histoire est très belle et excitante bien naréée

Revenir en haut
sophie25


Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2014
Messages: 114
Localisation: gaillac

MessagePosté le: Lun 28 Avr - 14:12 (2014)    Sujet du message: moi et virginie Répondre en citant

merci sterco, t u sais c'est la réalité

Revenir en haut
sterco


Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2012
Messages: 355
Localisation: toulouse

MessagePosté le: Lun 28 Avr - 14:16 (2014)    Sujet du message: moi et virginie Répondre en citant

alors c'est encore plus beau

Revenir en haut
sophie25


Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2014
Messages: 114
Localisation: gaillac

MessagePosté le: Mer 30 Avr - 21:36 (2014)    Sujet du message: moi et virginie Répondre en citant

Sophie raconte…, (suite)

Je n’aurais jamais pensé que je serais aussi émue par cette opération de "dévirginisassions", mais il est vrai que j’avais conservé un tel mauvais souvenir de la mienne que je la voulais joyeuse pour elle.

Tout c’était bien passé et lä, j’étais juste habillée d’un léger voile transparent, en attendant ma petite maîtresse nue. Quant elle apparut dans la pièce, nue, belle, mon minou réagit immédiatement, je la serrai alors dans mes bras, nos lèvres s’ouvrirent, nos langues se mélangèrent en un ballet étourdissant, pendant que nos ventres se frottaient et que, moi. je sentais mes pointes durcir à me faire mal. Sa jambe essayait de s’insinuer entre les deux miennes et je sentais son bassin onduler.

« Maman, je mouille, j’ai envie ! Tu veux bien ?
– Oui, mon amour, mais laisse-toi aller, il ne faut jamais être pressée, en matière d’amour… ! »

Oh, moi aussi, j’avais terriblement envie, de jouir et de son corps. Doucement, je l’ai amenée vers le lit, je l’ai assise sur le bord, serrée dans mon bras droit. Je lui caressais les seins de l’autre, pendant que ma bouche courrait sur son cou, ses oreilles, sa nuque…

« Maman, oh maman que tu es douce, que j’aime tes mains sur mon corps quand tu me caresses comme cela !
– Tais-toi, chérie, laisse-toi aller et profite de tout… ! »

C’est à ce moment-là que je l’ai doucement basculée sur le lit, toujours en l’embrassant et je lui ai relevé les jambes que j’ai posées, écartées, sur le lit. Ma bouche a quitté la sienne et mes baisers parcouraient son corps, ses seins que je mordillais, son ventre qui, sous cette caresse, durcissait, alors que ses gémissements qui me ravissaient, augmentaient petit à petit.
Elle se retourna tout d’un coup, enserrant ma taille, pendant que l’une de ses jambes forçait mon entrejambe pour atteindre mes lèvres qui suintaient de plus belle :

« Maman, je te veux toute entière !
– Virg, ne sois pas trop pressée, il faut apprendre à te retenir, ta jouissance n’en est que meilleure, après ! »

J’ai resserré mes cuisses pour qu’elle bouge moins, ma chatte est en feu, mais je veux, absolument, la mener selon un ordre que j’ai bien établi. Je la retourne sur le dos et me mets à genoux entre son bassin et, après un autre long baiser, je parcours ses seins, ses tétons, son cou, avec le pinceau à longs poils qui me sert pour le maquillage. Je sens, sous moi, son corps frémir. Ses yeux fermés, il ya, parfois, de petites contractions de son visage et des gémissements plus aigus, alors je me recule et fait passer le pinceau sur son pubis, à l’intérieur de ses cuisses et sur ses grandes lèvres.

Alors, je me dégage et me mets sur elle en 69, en continuant les caresses sur les cuisses, les jambes et le bout du clito qui pointe son nez sous le capuchon. Là, je sens qu’elle me lèche et, au bruit, que ma chatte coule sur elle. Et je vois son minou couler et je lèche et suce la cyprine abondante et je jouis sous sa langue fureteuse.

Je sens son besoin et c’est alors que je veux lui faire goûter le pénis-gode !! Vu comme elle est trempée, je n’ai aucune difficulté, je le présente à l’entrée de sa chatte et le frotte sur les lèvres et le clito. Elle réagit à cette caresse, non connue d’elle, et a un petit sursaut, le gland écarte les lèvres et pénètre dans le vagin. Je le fais frotter en haut, près du point G et, aussitôt, un gémissement aigu se fait entendre. Je le rentre un peu plus, sa langue me pénètre aussi en moi, doucement, mais à fond. Je la pénètre jusqu’à l’utérus, « ohhhhhhhhhhhhhhhhh », son corps réagit et, maintenant, je fais comme si c’était une queue normale, mais en sortant presque du vagin. « Oh ouiuiiiiiiiiiiiiiii…, maman…, ouiiiiiiiiiiiii », j’accélère les allers et retours, elle gémit de plus en plus et de plus en plus fort. Sous moi, je sens son ventre se contracter, elle crie, et moi, je mouille, je le sais et comme folle, je vais de plus en plus vite et dans un hurlement, elle éclate, un jet sort et moi, je rejoujiiiiiiiiss… !

« Oh maman, tu ne m’avais pas dit que c’était si bon et que je jouirais si fort !
– Oui, chérie, mais c’est parce que, comme je te l’avais dit, il faut aller doucement avant, pour être prête à l’orgasme… !
.. Ce n’est pas simplement le gode qui t’a fait cela, c’est tout le début des préliminaires et tu sais, c’est ce que les hommes ne font que rarement ! »

Quittant cette position allongée, l’une à côté de l’autre, nos lèvres se joignent, nos mains se sont unies. Je la regarde tendrement et, dans ma tête, tournent de multiples pensées, c’est ma fille, c’est interdit, mais…, jamais, une de mes « maîtresses » ne m’a procuré cette sensation plénière d’un amour partagé de cette communion des corps et de l’esprit, oh que je suis heureuse, même si je suis fautive.

Elle me sourit et s’endort. Longtemps, je la regarde, je suis avec elle et j’ai comme l’impression que je viens de lui donner une deuxième fois la vie, mais est-ce possible ? Et comment une mère peut-elle aimer deux fois sa fille ? Je ne me suis endormie que bien plus tard, mon bras sur elle.

*****

J’ai senti, en moi, une envie, car cela m’a réveillée, elle était à genoux devant moi, ses seins droits devant mes yeux, et la coquine me pénétrait, doucement, avec le gode. Un grand sourire aux lèvres, elle était là, les genoux écartés, tout son minou ouvert et elle m’a dit :

« C’est toi qui est maintenant ma petite femme, je veux te posséder comme toi tu m’as possédée ! »

Et là, je n’ai pas pu lui résister, j’étais pourtant fatiguée, mais elle était si belle dans cette posture !

Sophie


Revenir en haut
redflag44


En ligne

Inscrit le: 28 Mai 2012
Messages: 2 185
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Mer 30 Avr - 21:39 (2014)    Sujet du message: moi et virginie Répondre en citant

J'en veux encore... !
_________________
Je suis passionné de rapports incestueux mère-fille et j'aimerais correspondre à ce sujet !

Mon blog : redflag44.tumblr.com


Revenir en haut
Hanauer


Hors ligne

Inscrit le: 01 Juin 2012
Messages: 247
Localisation: Allemagne

MessagePosté le: Mer 30 Avr - 23:59 (2014)    Sujet du message: moi et virginie Répondre en citant

Moi aussi......!!!!

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum histoires de chez nous Index du Forum -> Forum, espace de discussion -> Confessions Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 3 sur 7

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom