le forum histoires de chez nous Index du Forum
le forum histoires de chez nous
Forum d'échanges et de discussions consacré aux relations intra familiales entre adultes consentants
 
le forum histoires de chez nous Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Jamais trop tard pour l'inceste
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum histoires de chez nous Index du Forum -> Forum, espace de discussion -> Confessions
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
yug99


Hors ligne

Inscrit le: 01 Juin 2012
Messages: 85

MessagePosté le: Ven 27 Déc - 15:41 (2013)    Sujet du message: Jamais trop tard pour l'inceste Répondre en citant

Je passe toute la journée d'hier, excité de vous avoir écrit l'histoire "La ligne ténue de l'équilibre des corps", bien cachée au fond de mon bureau pour ne pas être découvert par ma femme ou par mes enfants.
Je n'en ressors que pour faire du ménage en cette veille de Noël, en retournant le plus souvent à mon ordi.
Nous recevons ma famille (mère, frère, sœur et enfants).
Ma mère ayant plus de 80 ans, couche à la maison.
Je suis toujours à moitié là, dans la party, par l'état d'intense excitation qui m'habite depuis le matin en écrivant mon texte.
Bien que la visite soit là, je lorgne allègrement le cul de mes belles-sœurs ainsi que leurs jambes.
Plus tard, sirotant un verre de vin avec ma mère au salon pendant que le reste de ma parenté est à la cuisine, elle sort d'un grand sac qu'elle a apporté, un des nombreux vieux album photo de ma jeunesse.
Nous rions ensemble en nous remémorant tel copain d'enfance ou de me voir nu, bébé sur le lit, en photo noir et blanc.
Soudain, je suis frappé par une photo où on me voit sur elle.
Maman porte une jupe au-dessus des genoux, on peut bien voir ses jambes vêtues de bas de nylon noir, portant de jolies escarpins sobres.
Ses jambes, repliées sur le côté, lui donnent un air craquant, mais ce sont surtout la beauté de ses jambes qui me frappe.
Sur la photo en noir et blanc, on voit bien l'aspect diaphane de ses bas sur sa peau en une palette de gris allant vers le noir.
Elle a de délicates chevilles qui contrastent avec le galbe de ses mollets.
Je ne peux résister, dans l'état où je suis, de lui dire comment elle a de superbes jambes.
Elle ne réagit pas mal, même qu'au bout de quelques photos, elle me passe des commentaires genre :
« Tu vas bien aimer celle-ci, tu vas bien aimé celle-là ! »
À chaque fois, j'en rajoute sur sa beauté en riant, question de détendre l'atmosphère.
Au fil des photos, mes commentaires deviennent un peu plus directs.
On voit une photo d'elle avec un de mes cousins assis entre ses cuisses pendant qu'elle le serre de ses bras pour les besoins de la photo. Je lui ai dit: « J'aurais bien aimé être à sa place, entre tes cuisses ! ».
Puis j'ai ri, faisant semblant d'être au-dessus de mes commentaires.
Mais à la façon qu'elle a eu de me regarder, j'ai compris qu'elle avait pigé...
Elle n'a pas mal réagi.
Seulement, à partir de ce moment, une tension s'est installée entre elle et moi.
Je l'ai compris tout de suite, quand elle a rangé l'album dans le sac avant d'en sortir un autre.
Sur la première photo, je pouvais deviner qu'elle devait avoir 25 ans. En voyage, je ne sais où,
maman était en costume de bain. Tournant la page en me regardant, j'ai compris qu'elle s'attendait à un commentaire.
« T'es vraiment super belle, là-dessus ! »
Elle garda la page ouverte.
« Dommage que t'étais pas nue ! »
J'ai passé le reste de l'album, lentement avec elle, en lançant plein de commentaires du genre.
J'étais vraiment excité.
Peu après minuit la visite est partie et mon épouse est allé se coucher.
Je suis resté debout à siroter du vin et à regarder la télé avec ma mère assise dans l'autre divan.
Au bout d'un moment, je suis allé l'installer dans la chambre d'invité, avant d'aller prendre ma douche, puis je suis repassé par sa chambre pour m'assurer que tout était parfait pour elle.
Je n'avais sur moi que ma sortie de bain lorsqu'elle passa un commentaire sur mes cuisses imberbes.
Je lui ai expliqué que mon travail manuel m'amenait à travailler souvent sur mes cuisses et qu'avec les pantalons de travail, ça avait fini par m'exfolier tout le dessus de la cuisse.
Voulant lui montrer le résultat, j'ai mis ma jambe sur la chaise en lui montrant ma cuisse dénudée.
Elle a dit : « Oh la la ! » et là, j'ai poussé en lui disant : « Tiens, touche voir ! ».
Je pouvais voir la l'étincelle briller dans ses yeux lorsqu'elle a posé sa main sur ma cuisse en la glissant pour voir comment c'était.
Elle a rajouté : « Oh wow ! Ça fait longtemps que je n'ai pas caressé la cuisse d'un homme ! On en redemanderait ! », qu'elle a dit en riant.
Je lui ai dit: « De toute façon, j'aime ça, me faire caresser la cuisse ! », sur un ton un peu désinvolte.
Elle a laissé sa main et continué à la glisser toujours au même endroit.
« C'est aussi doux qu'une cuisse de femme ! » Qu'elle a rajouté comme commentaire.
J'ai commencé à sentir mon pénis s'ériger.
Je sais bien que ma mère est vieille, mais de sentir sa main profiter de la douceur de ma peau m'excitait terriblement.
J'avais en tête, les images des photos de ses cuisses plus jeunes et j'ai dit :
« Aussi douce que tes cuisses sur tes photos de tantôt ? ».
Elle m'as répondu :
« Elles avaient l'air de te plaire en tout cas ! » Tout en continuant sa caresse.
J'étais nu sous la sortie de bain et j'ai bien senti mon pénis s'ériger complètement sous la sortie de bain.
Toujours caché, j'ai bien vu que ma mère regarderait en allongeant son geste vers l'intérieur de ma cuisse.
Elle m’a surpris un peu quand elle m’a dit :
« Tu faisais toujours tout pour regarder sous ma jupe, ma robe ou bien, tu te collais à ma jambe en la tenant de tes mains ». Puis elle a ri comme pour me montrer que c'était pas un reproche.
La main de ma mère glissait jusqu'à l’aine sur l’intérieur de ma cuisse.
La tension était palpable entre elle et moi.
« Ça te déranges pas ? » Qu’elle m’a demandé, probablement pour se rassurer.
« Non, ça me dérange pas, ta main est tellement douce ! » Je lui ai répondu pour la sécuriser.
«Même avec ta vieille mère ? » En souriant.
« J’ai plutôt l’image de toi à 30 ans que l’on voyait sur tes photos ! »
« J’étais belle à cette époque ! »
Ma mère discute avec moi, comme si le temps n’importait pas pour elle.
Sa main voyage sur l’intérieur de ma cuisse, du genou au creux de l’aine, ma jambe bien relevée sur la chaise.
« J’ai bien aimé tes commentaires cet après midi ! Y’avait bien longtemps que je m’étais pas senti si belle "»
« Là, c’est moi qui te trouve très bel homme ! »
J’ai bien vu qu’elle appréciait le spectacle, alors qu’elle repoussait légèrement l’étoffe de ses doigts pour en voir plus, j’ai pris la ceinture attaché mollement à ma taille et j’ai tiré dessus en laissant retomber les épaules de ma sortie de bain.
Du coup je me suis retrouvé complètement nu devant elle.
« On fait des folies » Qu’elle a dit, en riant nerveusement.
« T’es vraiment bel homme ! »
La sensation de m’exhiber devant me mère est grisante et très excitante.
« MMmm ! Tu aurais dû me montrer ça plutôt ! » Qu’elle a dit.
« T’aurais pris soin de moi ? » Que je lui ai répliqué.
Avec toute l’amour d’une mère, sans me regarder, elle commença timidement à me caresser les testicules, puis main ouverte, elle a glissé ses doigts sous mon pénis me soutirant, inévitablement, un gémissement de plaisir.
« AAaahhhhh !
– J’ai toujours trouvé ça beau, un homme qui gémit de plaisir !
– T’aurais dû faire ça il y a longtemps ! Que je lui ai dit .
– Longtemps comment ?
– Bah, quand j’avais 13-14 ans, genre !
– Ciel ! T’étais encore un enfant !
– Quand même ! Je ne te regardais pas avec un regard d’enfant ! T’avais tellement des belles jambes ! »
Elle a souri quand je lui ai dit ça.
« Je sais ! Pas pour rien que j’étais toujours en talons hauts et en jupe.
– Et en bas de nylon ! Que je rajoute.
– T’aurais voulu que je fasse ton éducation sexuelle ?
– Oui ! J’en aurais rêvé !
–Tant que ça ? »
La discussion entre elle et moi devenait le centre de mon excitation.
Vieille comme elle est, je peux difficilement m’exciter de son corps.
Sa main, par contre, douce comme de la soie, glisse sur mon sexe sans le prendre, elle ne fait qu’y glisser les doigts comme on flatte un chat, ses yeux, son regard ainsi que les lèvres de sa jolie bouche m’excite par contre.
Voyant que je fixe son regard, elle retire ses lunettes en dévoilant ses jolis yeux bleus comme le ciel.
« J’en ai juste besoin pour lire » Qu’elle me dit en les déposant sur la petite table à ses cotés.
Elle avance vers moi d’un pas et tend le bras vers l’interrupteur de la lumière de la chambre en le fermant.
Je sens à son geste, qu’on vient de passer à une autre étape.
Nous nous retrouvons, elle et moi, dans l’obscurité complète.
Sa main quitte mon pénis en remontant sur ma poitrine qu’elle caresse maintenant de ses deux mains.
Curieux et un peu gêné, je lui demande dans le noir :
« Ça t’excite encore à ton âge ?
– Si ça peut te rassurer, la libido de maman se porte très bien ! Sur un ton légèrement offusqué.
– Content de savoir que je suis pas seul à être vachement excité ! »
Je ne la vois pas, mais je sens qu’elle sourit.
« Je suis quand-même étonnée d’apprendre que t’aurais voulu que je te fasse ça à 13-14 ans !
– J’en rêvais à c’t’époque là !
– Tu veux plutôt dire que tu te branlais en pensant à moi ? »
Je suis surpris par l’audace de son commentaire pendant qu’elle serre ma queue pour la première fois entre ses doigts.
« AAAaahhh !
– T’aurais aimé qu’à cet âge-là, j’aille dans ta chambre porter du linge plié, vêtue négligemment ?
– Oui, j’aurais vraiment aimé ça ! »
Le sang, coulant dans mes veines à son commentaire, je prends vraiment goût à cette conversation dans le noir, où seules, sa voix et la mienne, tranchent dans le silence de la maison, quand je sens, tout à coup, sa bouche déposer un petit baiser sur ma poitrine.
Dans cette noirceur presque absolue, je ne l’ai pas entendu franchir le dernier pas qui séparait son corps du mien.
« J’y serais allée vêtue seulement de ma belle blouse blanche, complètement nue dessous et mal boutonnée !
– T’aurais fais ça ?
– Oui, si j’avais su ce que je sais, maintenant !
– Pour vrai ?
– Pour vrai ! J’ai toujours aimé me sentir regardée !
– Ça t’aurais excitée de savoir que je te regarde ?
– Encore plus ! Sachant que c’est toi et que j’aurais fais ça devant un enfant !
– Je n’étais plus un enfant !
– Pour moi, t’en étais un ! Et honnêtement ? Ça t’aurait plus de le faire pareil devant moi à cet âge ?
– Sachant que ça t’excitait… ? Oui !
– Et toi ? Ça t’aurait excitée aussi ? »
Elle ne répond pas.
Je répète ma question :
« Ça t’aurais excitée aussi ?
– Oui, terriblement ! Surtout devant mon enfant !
– Tu y a déjà pensé à t’exhiber devant moi, quand j’étais jeune ? »
Je sens sa joue contre ma poitrine pendant son silence que je devine éloquent.
« Oui, j’y ai déjà pensé ! » Finit-elle par dire.
Elle rajoute :
« Même plus ! » Sur un ton de confession.
Mon sang augmente de vitesse dans mes veines et mon corps tremble d’excitation à ses paroles.


Dernière édition par yug99 le Dim 1 Nov - 13:37 (2015); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 27 Déc - 15:41 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Edouard


Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2012
Messages: 39
Localisation: isère

MessagePosté le: Ven 27 Déc - 16:06 (2013)    Sujet du message: Jamais trop tard pour l'inceste Répondre en citant

Bonjour, merci de ce texte merveilleux de désir tendre!

Revenir en haut
redflag44


Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2012
Messages: 2 192
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Ven 27 Déc - 17:47 (2013)    Sujet du message: Jamais trop tard pour l'inceste Répondre en citant

Admirablement bien écrit, on ressent tout l'amour et la tendresse que tu éprouves pour ta mère, beau conte de Noël !
_________________
Je suis passionné de rapports incestueux mère-fille et j'aimerais correspondre à ce sujet !

Mon blog : redflag44.tumblr.com


Revenir en haut
nadine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2012
Messages: 32

MessagePosté le: Sam 28 Déc - 00:56 (2013)    Sujet du message: Répondre à ''jamais trop tard'' Répondre en citant

Ce que cette mère vit à 80 ans, d'autres l'ont vécu plus tôt et le vivent maintenant. Beau récit, bien observé, bien ressenti, bien raconté. Si tous les « adeptes » avaient cette délicatesse, beaucoup de femmes viendraient se raconter ici... car c'est souvent de cette façon que les choses s'engagent  : de l'attendrissement, un regret, une nostalgie, et ce maudit désir qui est comme une boule brûlante au bas du ventre.

Revenir en haut
elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2013
Messages: 72
Localisation: gironde

MessagePosté le: Sam 28 Déc - 13:47 (2013)    Sujet du message: Jamais trop tard pour l'inceste Répondre en citant

Magnifique, presque bouleversant de tendresse et d'émotion!

Revenir en haut
yug99


Hors ligne

Inscrit le: 01 Juin 2012
Messages: 85

MessagePosté le: Sam 28 Déc - 14:57 (2013)    Sujet du message: Jamais trop tard pour l'inceste Répondre en citant

Maman la tête toujours appuyé sur mon torse relève son visage vers le mien sans quitter ma poitrine.
‘’Tu te souviens quand j’allais te donner de petit baisers de bonne nuit ?’’
‘’Oui je m’en souviens bien !’’
‘’J’étais parfois nue sous ma robe.
Une fois, j’avais déboutonné le devant plus qu’il n’en faut !’’
‘’Et je m’en souviens bien ! T’as du me donner au moins, dix becs de bonne nuit !’’ Que je lui ai dit
Elle parti à rire à ce souvenir.
‘’Cette fois là, j’aurais bien aimé que tu piges ! J’avais tellement le goût de t’embrasser !’’
‘’Sur la bouche ?’’
‘’Surtout sur la bouche ! J’arrêtais pas de te serrer contre moi.’’
‘’Je m’en souviens ! J’étais idiot, j’aurais du tenter ma chance et caresser tes seins !’’
‘’À ce moment là, je me souviens que dans mon état, je t’aurais laissé faire !’’
‘’J’aime bien ta franchise !’’En ne pouvant plus résister de relever les bras et de les placer dans son dos en la serrant contre moi.
Ma mère glisse ses mains dans mon dos, elle et moi, s’enlaçant maintenant.
Elle me demande alors :
‘’Ça te dérangerait si je le faisais là ?’’
J’ai pas compris tout de suite
‘’Tu veux dire quoi ?’’
‘’Si ça te dérangerait que je retire ma robe de nuit pour te sentir contre moi ?’’
‘’Non ça ne me dérange en rien !’’
Je sais bien que maman est vieille, mais dans ma tête je me concentre toujours sur les jolies photos d’elle que j’ai vu dans l’après midi.
Dans la noirceur toujours totale, je ne peux du tout la voir, mais j’entends bien le bruit du tissu lorsque tombe sa robe, j’aperçois même quelques étincelles de statique.
Elle remet ses mains autour de ma taille et les glissent dans mon dos pendant que je sens la peau de son corps se coller au mien.
Je l’entoure de mes bras de nouveau en la serrant contre moi.
La sensation de son corps nu contre le mien est très agréable.
Nous restons comme ça un bon moment, nos mains mutuelles explorant nos dos en de douces caresses idylliques.
Je la sens glissé ses mains sur mes fesses en les palpant.
‘’T’imagine si Suzie nous voyaient ?’’ Sur un ton pseudo coupable.
‘’Honnêtement, j’aime autant pas imaginer’’
‘’J’ai l’agréable sensation d’être en train de faire des choses en cachette’’ Qu’elle ma dit.
Elle sait qu’elle n’as plus le corps de sa jeunesse, alors elle me reparle de mes envies d’ado.
‘’À 13 ans, moi j’en avais 43 !’’
‘’T’étais super belle à cette âge là !’’
‘’Oui j’étais pas mal ! Toi par contre t’avais le corps d’un enfant !
Ça m’étonne que tu me dises que t’avais le goût de faire plus à cet âge !
Tu y pensais vraiment ?’’ Me demande-t-elle alors
‘’Oui ! À chaque jour !
T’étais mon modèle de branlette !’’
Elle part à rire en entendant mon commentaire.
‘’J’aurais vraiment eu l’impression de couché avec un enfant !’’
‘’Mais t’as dit que tu l’aurais fais pareil ! ‘’
‘’Oui !’’
Ma mère embrasse mon torse tendrement.
‘’J’aurais simplement retiré ma robe de nuit, je t’aurais chevauché en te prenant en moi et je t’aurais laissé
découvrir mon corps de tes mains’’
‘’Ouf ! J’aime ça t’entendre dire ça !’’
‘’Ça ressemble à l’idée que tu t’en faisais ?’’
‘’Oui ! Beaucoup !’’
Je sens les mains de ma mère pellotant mes fesses avec plus de vigueur.
‘’J’aurais bien aimé t’embrasser’’ Qu’elle ma dit
‘’Pendant que tu me chevauchais ?’’
‘’Non ! Là ! Maintenant !’’
Je sens à ses paroles, mon pénis pulser entre nos corps.
Elle le remarque en me disant :
‘’Ça d’l’air à te faire de l’effet que je veuille t’embrasser ?’’
‘’Mettons que oui ! Me faire dire ça par toi !’’
Elle prend un ton pour me taquiner :
‘’Tu peux ne pas le faire si tu veux pas ?’’
‘’Ça te déplait, je suis trop vieille ?’’
‘’Non ! C’est pas ça ! C’est juste que j’avais pas imaginé qu’on en arriverait là toi et moi !
C’est vrai que t’as plus 43 ans, mais tu as quand même une belle bouche et de belles lèvres.’’
‘’Et toute mes dents !’’ Qu’elle dit en riant.
J’ai penché ma tête vers elle car elle est plus petite que moi, jusqu’à ce que je sente son souffle devant mon visage.
Je ne la voyais aucunement, mais je savais par sa respiration et par l’odeur mentholé de son dentifrice que la bouche de ma mère était très proche de la mienne.
‘’Ça me rend nerveuse de savoir qu’on va s’embrasser !’’ Qu’elle me dit en confidence.
‘’Moi aussi !’’
‘’Faudrait vraiment pas que Suzie nous voit en train de faire ça’’ Rajoute-t-elle nerveusement, avant de me donner un petit bec sur la bouche.
Je lui en donne un aussi à mon tour, puis suivit d’un autre et d’un autre, jusqu’à ce que finalement nos lèvres s’apprivoisent et demeurent en contact.
L’idée que j’embrasse maman me traverse, cependant dans le noir obscur, je ne saurais aucunement déceler son âge avancé tant sa bouche est bonne et aimante.
Quand on a terminé notre étreinte, je me sens vraiment excité.
Ma mère a saisi mon pénis dans sa main quelques secondes en le serrant, le relâche puis prends mes doigts dans les siens.
Elle me dit, ses lèvres tout proches des miennes :
‘’Aimerais tu ça te couché sur le dos dans mon lit ?’’
Là ça y est ! Je sais, à ces mots, qu’elle veut qu’on le fasse… Là maintenant !
Je ne dit rien.
Je me suis juste couché de mon long sur le dos et elle m’a suivi silencieusement.
J’ai à peine le temps de m’installer, que je sens ses jambes m’enfourcher reposant son poids sur le bas de mon ventre.
Maman a reculé son bassin, et j’ai senti alors, mon membre glissé facilement en elle.
Elle a commencé de doux mouvements de son bassin en l’ondulant sur moi en prenant appuis sur ma poitrine de ses deux mains.
Je l’ai laissé faire longuement, lui laissant mener la danse à son rythme.
Peu à peu, son souffle discret c’est accéléré, brisant le silence autour de nous.
Se relevant de son appui, elle a cherché mes mains des siennes, en les guidant sur son corps, qu’elle voulait maintenant que je caresse sans retenues.
‘’Imagine maman à 43 ans !’’ Dit-elle en augmentant le rythme de ses coups de bassin.
‘’T’es tellement belle maman !’’ Que je lui dis en caressant ses seins, ses doigts toujours bien empoignés autour de mes poignets.
Un long moment de silence s’en suit, où seul le son à peine perceptible de son bassin sur le mien et du lit subissant la contrainte, trahisse le moment.
Je l’entends alors, répéter en gémissant à voix basse :
‘’Je fais l’amour à un enfant… Je fais l’amour à un enfant… Je fais l’amour à mon…enfant…’’
Je sais bien à ses mots, l’image qu’elle a de moi, jeune, très jeune… et ça m’excite de la savoir prendre tant de plaisir à le faire.
Elle prend bien son temps, appuyant chaque coup de bassin langoureusement sur mon membre, pendant que mes mains explorent, accompagné d’elle, son corps.
Au temps que nous prenons, au lent plaisir que nous partageons, jamais nous ne pourrons dire que c’est un accident ou que l’on a été emporté par la passion…
Ici ! Aucun doute possible.
Chacun de nous devra vivre avec l’entière responsabilité de ses gestes.
Maman se penche sur moi en collant son corps sur le mien, et pose finalement ses lèvres sur les miennes en m’embrassant.
Ses baisers, définitivement plus intenses, elle prend mes lèvres entre les siennes, les mordillant pendant que je lui rends la pareil.
Timidement, avec une gêne respectueuse, je sens doucement sa langue se poindre sur mes lèvres.
J’avance la mienne en venant délicatement à sa rencontre.
Peu à peu, se touchant à répétition, s’apprivoisant, le contact augmente en crescendo jusqu’au mouvement principal, puis arrive l’apothéose.
Maman glisse alors sa langue dans ma bouche.
Plus que la pénétration, plus que nos corps copulant, ce geste représente pour elle comme pour moi, la quintessence de notre partage mère-fils.
À ce moment précis je sais vraiment, que maman et moi faisons l’amour ensemble.
Nos bouches, nos langues ne se quittent plus lorsque je sens monté en elle la vague du plaisir.
Ses pieds, glissent alors sous mes genoux en s’y agrippant fermement, ses mollets enserrant mes cuisses.
Maman laisse aller un fort gémissement qu’elle ne peut retenir.
La voyant prendre tant de plaisir, je ne peux me retenir plus longuement et l’accompagne dans son extase.
Elle reposa alors sa tête contre mon épaule en caressant nonchalamment ma poitrine.
Je viens vraiment de faire l’amour à ma mère de 80 ans.
Jamais au grand jamais je ne me suis senti si proche d’elle.
Elle tend légèrement la tête en embrassant le lobe de mon oreille.
‘’On aurait vraiment dû faire ça avant !’’ Un fond de regret dans la voix.
Puis elle se retire.
Je l’entends enfiler sa robe de nuit et quitter la chambre pour la salle de bain.
Rejoignant ma chambre, je m’insère doucement sous les couvertures, pendant que Suzie à demi réveiller m’entoure de son bras en appuyant sa tête contre moi.
Je me sens aimé et je m’endors, cette douce pensée m’accompagnant.


Revenir en haut
yug99


Hors ligne

Inscrit le: 01 Juin 2012
Messages: 85

MessagePosté le: Sam 28 Déc - 15:03 (2013)    Sujet du message: Jamais trop tard pour l'inceste Répondre en citant

Joyeuses fêtes à tous de ma part et surtout beaucoup d'amour!

yug99


Revenir en haut
BoysLov


Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2013
Messages: 23

MessagePosté le: Sam 28 Déc - 18:50 (2013)    Sujet du message: Jamais trop tard pour l'inceste Répondre en citant

belle expérience
moi aussi je révais de ma mère a 13/14 ans


Revenir en haut
Skype
mimi75


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2012
Messages: 30
Localisation: matuvu

MessagePosté le: Mar 31 Déc - 02:44 (2013)    Sujet du message: Jamais trop tard pour l'inceste Répondre en citant

merci

Revenir en haut
elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2013
Messages: 72
Localisation: gironde

MessagePosté le: Mar 31 Déc - 16:22 (2013)    Sujet du message: Jamais trop tard pour l'inceste Répondre en citant

J'en suis toute humide d'avoir lue cette histoire! Merci et tous mes voeux

Revenir en haut
lorenzo88


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 49
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 31 Déc - 16:25 (2013)    Sujet du message: Jamais trop tard pour l'inceste Répondre en citant

j'ai bandé très dure sur ton histoire

Revenir en haut
mumu


Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2013
Messages: 101
Localisation: Saint-etienne

MessagePosté le: Mar 31 Déc - 21:27 (2013)    Sujet du message: Jamais trop tard pour l'inceste Répondre en citant

excelente histoire et joyeuses fetes!!!!!
_________________
Je suis épicurien


Revenir en haut
sterco


Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2012
Messages: 355
Localisation: toulouse

MessagePosté le: Mer 1 Jan - 18:30 (2014)    Sujet du message: Jamais trop tard pour l'inceste Répondre en citant

erotime et tendresse arci rt bonne ae

Revenir en haut
Mikoscar


Hors ligne

Inscrit le: 03 Sep 2012
Messages: 95
Localisation: Ningbo

MessagePosté le: Mar 24 Juin - 23:09 (2014)    Sujet du message: Jamais trop tard pour l'inceste Répondre en citant

Un récit plein de tendresse et d'érotisme , emporte par une écriture légère tout en étant concise ,on en oublierai l'âge de la mère ...bravo   Okay     Okay     Okay

Revenir en haut
histoire_incest


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2012
Messages: 26

MessagePosté le: Mer 2 Juil - 17:55 (2014)    Sujet du message: Jamais trop tard pour l'inceste Répondre en citant

Sublime récit! Tres bien écrit! 

Revenir en haut
MSN
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum histoires de chez nous Index du Forum -> Forum, espace de discussion -> Confessions Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom