le forum histoires de chez nous Index du Forum
le forum histoires de chez nous
Forum d'échanges et de discussions consacré aux relations intra familiales entre adultes consentants
 
le forum histoires de chez nous Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Magalie épouse modèl

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum histoires de chez nous Index du Forum -> Histoires à l'examen -> Vos récits, vos essais
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
motuuta


Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2012
Messages: 115
Localisation: Tahiti

MessagePosté le: Lun 8 Juil - 08:45 (2013)    Sujet du message: Magalie épouse modèl Répondre en citant

En ouvrant sa porte j'avais le cour qui battait la chamade, j'avais l'impression que tout le monde allait l'entendre. je me dirigeais vers son lit, il était étendu nu et bandant comme la veille je le regardais il était beau, son sexe aussi ; j'avais envie de le toucher, de le sentir, de le prendre en bouche.j'étais folle ou quoi.j'allais faire demi tour et m'enfuir au moment ou sa main se posa sur sa hampe, il se touchais, je n'osais plus bouger.sa main se poussa et sa queue tressautais.cela en était trop pour la femme que j'étais j'ai glissée ma main dans ma culotte et me suis touchée en observant son sexe. Je baissais ma culotte à mi-cuisses et me masturbais sans retenue dans la chambre de mon fils en espérant qu'il se réveillerait et me baiserais.mais j'étais seule dans mon délire érotique incestueux. Ma nuisette était relevé et je la mordais pour ne pas crier mon plaisir qui montais.j'ai jouie en inondant mes doigts, j'ai laissé retombé ma nuisette, et sans remonter ma culotte je me suis penchée sur mon fils pour lui faire un bisou, que j'ai déposée sur ces lèvres et en tournant la tête je voyais sa queue qui me regardais j'osais et dirigeais ma main vers elle et la frôlais, mais mon fils bougea et de panique je suis partie rejoindre le lit conjugal.

Les jours suivants furent tourmentes et interrogations pour moi devais je continuer mes divagations sexuelles ? Non bien sûr !! Il fallait cesser sur le champ ! Mais le pouvais-je ? Non j'en avais trop envie ! Je prie donc la résolution de poursuivre de l'allumer, de m'exhiber, d'aller le voir dans sa chambre et de me faire jouir en pensant à lui.
Durant cette période lorsque je faisais l'amour avec mon mari, je m'imaginais dans les bras de mon fils et je jouissais bien plus fort ainsi.

Mes bonnes résolutions disparues, je tâchais de lui montrer de plus en plus de mon anatomie sans en avoir l'air tout de même, décolletés, jupes plus courtes, vestes échancrées. Plus le temps passais et plus je l'allumais jusqu'au jour où.

J'étais sous la douche, la porte c'est ouverte et mon fils est rentré nu le sexe dressé. Je me suis retournée prête à rouspéter, mais je n'en eue pas le temps sa bouche se colla à la mienne et sa main droite se posa sur mes fesses et m'attira à lui. Je me retrouvais collée à sa queue bien raide. J'ai bien tentée de le repousser, mais je dois avouer de bien molle façon. Il glissa sa main entre mes fesses et me caressa sans retenue, je ne protestais même pas et écartais un peu les jambes pour faciliter ses attouchements. Sa langue força ma bouche, et je répondais à cette fouille. Il introduisit un doigt dans ma fente, et je crue défaillir tellement j'avais fantasmée sur cet improbable moment. Son autre main est venue prendre possession de mon sein gauche, et le malaxa sans retenue en titillant le téton déjà bien dressé par l'excitation.

Il passa sa main droite sur ma chatte, tout en me regardant droit dans les yeux et il enfonça deux doigts bien à fond dans ma fente, je l'encourageais en l'embrassant. Il les fit aller et venir en moi, une fois qu'il me trouva suffisamment mouillée il approcha sa queue et me pénétra d'un coup jusqu'à la garde, il me pistonna un bon quart d'heure ainsi et me fit jouir, il éjacula sur mon ventre, et m'embrassa en me disant : je t'aime maman.
Je lui répondis, en étalant son sperme moi aussi mon chéri. 

Nous nous sommes lavés mutuellement, et sommes sortis de la salle de bain chacun rejoignant sa chambre. Je pris mes vêtements sans faire de bruit pour ne pas réveiller mon mari qui dormait sereinement. Tout en m'habillant je fus prise de remords, et me suis promis de parler à mon fils pour lui dire que j'avais apprécié mais qu'il ne fallait pas recommencer.
Une fois vêtue je suis allée en direction de la cuisine, en passant devant la chambre de ma fille j'ai jetée un coup d'oil, elle aussi dormait paisiblement. J'ai refermée la porte et est rejoint mon fils qui préparait le petit déjeuné, nous l'avons pris sans parler, il me regardait avec envie et moi je rougissais et évitais son regard. Je lui proposais une fois fini d'aller faire un tour pour parler tranquillement. 

Nous sommes restés une heure à discuter, et plus je lui disais que cela n'était pas bien et plus j'avais envie de le refaire, mais mon côté maman l'emporta sur mon côté bourgeoise salope.
Il me dit qu'il respecterait mon choix et qu'il continuerait de m'aimer comme un bon fils mais qu'il penserait toujours à ce que nous avons fais ce matin et qu'il continuerait à me mater et regarder sous mes jupes. 

De retour à la maison avec les croissants, mon fils à regagné sa chambre après avoir dit bonjour à son père et sa petite sour qui venaient tout deux de sa lever. Après une matinée des plus banale, ou chacun vaqua à son occupation nous passâmes à table pour le déjeuner familiale, je sentais le regard de mon fils pesé sur moi épiant le moindre de mes gestes, ou la moindre ouverture sur mon anatomie et cela me troublais. Après le repas ma fille est sortie rejoindre sa meilleure amie à son domicile elle y passait l'après-midi complète. Mon fils devait sortir, mais je l'entendis téléphoner à son copain et lui dire qu'il ne se sentait pas très bien et préférais rester sagement à la maison. Quant à mon mari il devait rester devant la télé pour voir le match de rugby France-Angleterre, et pour lui cela est sacré, la maison brûlerait il attendrait la fin du match pour appeler les pompiers.

_ Tu vas sortir dis-je à mon fils ?
_ Non je dois finir une recherche sur internet, pour mon cours de sciences de demain.
_ Si tu as besoin d'un coup de main n'hésite pas.
_ Il sourit.Je n'y manquerais pas ma petite maman.
Je me rendis compte alors du double sens de ma phrase et tout en prenant des couleurs sur les joues, j'ai sourie et lui ai dit :
_ Je vais repasser un peu dans la buanderie.

La buanderie est située au fin fond de l'appartement, loin du salon et donc de mon mari. En disant cela à mon fils ne l'ai-je pas invitée à me rejoindre ? Pourvu qu'il n'interprète pas cela comme cela !!
Et s'il venait aurais-je la force, et la volonté de le repousser ?
Je n'en suis pas certaine. Mais pourquoi me poser ces questions, il ne viendra pas il à fort bien compris ce matin lorsque nous avons parlé et en plus il à du travail.
Je repassais en pensant à ce que nous avions fais ce matin, et je sentie l'excitation monté en moi, et j'en suis venue à espérer que la porte de la buanderie s'ouvre et que mon fils apparaisse.mais je suis folle ça va pas !!
Ressaisie toi ma fille et fait ce que tu as à faire à savoir ton repassage. J'allumais l'écran plat afin de suivre un feuilleton quelconque pour ne plus avoir mes pensées lubriques, perverses et incestueuses. Durant mon repassage j'avais bien du mal à me concentrer et fut presque déçue qu'il ne vienne pas me retrouver. Mais je parvins à chasser mes idées coquines et à m'atteler à ma tache.
Cela faisais deux heures que je repassais, mon mari avais du attaquer le deuxième match de l'après-midi, le pauvre il sera fatigué après autant de sport ; lorsque la porte s'ouvris, je n'osais pas bougée pétrifiée de peur et d'envie que ce soit mon fils.
_ Maman tu as repassé mon caleçon préféré ?
_ Heu.oui mon chéri dis-je en sursautant
_ Je t'ai fais peur ma petite maman ?
_ Oui je ne t'ai pas entendu entrer, il doit être dans ta corbeille. Tu n'en as pas besoin de suite si ?
_ Non c'était juste pour pouvoir admirer ta croupe dit-il en me déposant un bisou dans le cou. Ces mains se posèrent sur mes hanches, sa bouche continua ses petits bisous dans cet endroit si appréciable et il se colla à mes fesses en me disant tu es belle maman.
Je me sentais prête à fondre, j'avais les yeux fermés une main serrant fermement le fer à vapeur, et l'autre maltraitant la chemise de mon mari, lorsque mon fils ajouta :
_ J'y retourne à plus tard ma petite maman préféré.
Je suis resté ainsi un moment sans bouger, ravie de cet intermède et honteuse d'avoir après mon côté moralisateur de ce matin, autant appréciée ses brefs instants.

L'après-midi avança irrésistiblement, le rugby s'acheva pendant que je m'afférais à ranger les vêtements de ma fille et les nôtres. Mon mari eut envie de profiter des rayons du soleil, pour aller faire du vélo, il proposa à notre fils mais celui-ci refusa. Mon mari vint se préparer dans la chambre et j'en profitais pour l'observer du coin de l'oil et fit une comparaison avec notre fils. Mon époux fait 1m82 95k de demi muscle, un peu ventru et une queue de 15cms pas plus ; mon fils fait 1m95 83k de muscles, pas un pète de graisse et des tablettes de chocolats apparentes et sa queue dois faire un bon 20cms. En faisant mon comparatifs j'avais chaud et rougissait.
_ Vous allez faire du vélo tout les deux dis-je à mon mari ?
_ Non Mathieu à du travail, c'est bien c'est un bosseur et il s'applique à tout faire bien.rajouta son père fièrement.
_ Oui il est vrai qu'il est appliqué dans tout ce qu'il fait et est plutôt doué.et tu ne sais pas à quel point pensais-je.
_ Je vais faire le tour du bois deux ou trois fois, je devrais retrouver des copains à cette heure là.
_ Bien mon chéri, moi je vais me prélasser un peu sur la terrasse avec un bon livre, un petit cocktail de fruits frais et un fond musicale. Un peu de farniente me fera du bien.
_ Tu as raison d'en profité me dit-il en me déposant un bisou sur le front.
Je l'accompagnais jusqu'à la porte et refermais derrière lui à clé.Je réalisais alors que je me retrouvais seule avec mon fils et j'eu envie d'aller le voir mais refoulais vite cette idée, pour aller préparer mon cocktail, mettre la musique et m'installer sur la terrasse.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 8 Juil - 08:45 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
motuuta


Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2012
Messages: 115
Localisation: Tahiti

MessagePosté le: Lun 8 Juil - 08:50 (2013)    Sujet du message: Magalie épouse modèl Répondre en citant

Je lisais depuis 5 minutes lorsque mon fils apparu devant moi avec son livre de chimie.
_ Cela ne te dérange pas si je te tiens compagnie ?
_ Bien sure que non mon chéri. 
Je me replongeais dans mon roman, en jetant un oil à ce que faisais mon fils, il déplaça le siège pour se positionner face à moi.Je pensais : cochon ainsi tu espère voir sous ma jupe !!
Mes pensées se révélèrent vrai je le vis régulièrement jeter un oil sous ma jupe et au lieu de lui dire de cesser je le laisser faire.jouant au bout d'un certain laps de temps à entrouvrir les jambes pour lui permettre de mieux voir.
Malheureusement, le temps filait vite, et j'entendis la porte d'entrée s'ouvrir, ma fille rentrait.
_ Ah ! Voilà ma sour préférée dit-il en se levant. En passant à côté de moi il se pencha et me dit : maman tu as une superbe petite culotte blanche et tes jambes son magnifique, tu m'as bien fait bandé.et il parti accueillir sa sour.
_ Tu viens avec nous sur la terrasse ? Je te prépare un cocktail de fruit Cassandra ?
_ Oui avec plaisir, j'arrive.
_ Et toi maman tu en veux un autre ?
_ Oui mon chéri je te remercie.
Il arriva avec le plateau et les trois verres, me tendit le miens en me disant c'est dommage que tu es une culotte maman.
Je restais bouche bée. Ma fille arriva m'interdisant toute réponse.
_ Ton après-midi c'est bien passé ma puce ?
_ Oui maman, je crois qu'une fois mon cocktail avalé je vais fermer les yeux et profiter du soleil pour bronzer un peu.
Nous avons discuté de chose et d'autre, puis chacun est reparti dans ses lectures ; mon fils se penchait sans aucune retenue pour reluquer les cuisses de sa sour en prenant bien soin que je le remarque puis en alternance avec les miennes.
Puis il se leva et revint avec un stylo et son bloc note, il se réinstalla à sa place.puis écrivit.
« J'aime voir ta culotte, montre la moi !! »
Je rougissais et lui fit signe qu'il était fou.
« Fou de toi oui » écrivit-il.
« Allez montre la moi !! »
Je me surpris à obtempéré et écartais les jambes pour lui dévoiler ma culotte.
« Je ne vois pas bien, relève ta jupe »
Je la relevais légèrement. Il baissa la tête pour mieux profiter du spectacle que je lui offrais. Il à commencé à caresser son sexe par-dessus son pantalon en fixant mon entrecuisses ou mes yeux.
« Dommages que tu es une culotte maman. »
« N'as-tu jamais omise d'en mettre une ? »
Non lui fis-je de la tête à ses deux questions.
« Ma sour n'en n'a pas sous sa mini et j'ai une vue imprenable sur sa fente imberbe »
J'ouvrais de grands yeux interloquée et choquée.
« Vérifie me dit-il. »
« Mais je préfère la tienne maman, en plus on est si bien dedans »
Je me suis levée et suis allé dans ma chambre en pleurant, je me suis assise sur mon lit et ais laissé couler mes larmes. Mon fils à frapper à la porte et ait entré.
_ Maman je suis désolé.excuse moi.ce que j'ai dit est vrai sauf pour ma sour elle a une culotte, très jolie d'ailleurs mais pardonne moi ma petite maman je t'aime et il m'embrassa sur la joue comme un fils et me laissa seule pour rejoindre la terrasse.
Seule avec mes pensées, mes convictions, mes réticences, mes envies, mes interrogations, mes craintes.
Je passais par la salle de bain pour me passer un peu d'eau sur la figure, et en m'observant dans le miroir je me suis dit.
« A toi de voir où tu veux aller, mais réfléchi bien à ce que tu fais car après il sera trop tard. »
Je suis sortie et es rejoint mes enfants sur la terrasse, ma fille c'était endormie et mon fils lisait sagement son livre de classe, à mon arrivé il leva la tête, me sourit et replongea dans sa lecture.
Je me réinstallais et reprenais mon roman. Au bout d'un moment je relevais les yeux pour voir mon fils bouche ouverte, les yeux écarquillés l'air stupéfait.il venait de se rendre compte que j'avais avant de revenir ôtée ma culotte et qu'il pouvait voir ma fente comme il le souhaitait. Je le regardais en souriant et lui murmurais « profite mon amour. »
Ce qu'il fit. J'avis en accédant à sa demande franchi le pas du non retour, lui signifiant par ce geste pas du tout anodin « tu as gagné ».

Mon mari est arrivé, toujours quand il ne faut pas cela deviens une habitude. Il est allé prendre sa douche et avec mes enfants nous avons préparés l'apéro, ma fille apporta le plateau de gâteaux sur la table basse de la terrasse pendant que je préparais les boissons, mon fils me demanda de lui verser de la vodka dans son jus d'orange pour fêter cela et tout cela en me posant le plus naturellement du monde la main sur les fesses et en les pétrissant. Notre cuisine est séparée du séjour par un grand comptoir, cela permet de pouvoir voir venir sans être surpris.
Je lui ai souris en tendant mes fesses vers sa main.ma fille est entré dans le séjour en me demandant s'il y avait encore des olives, je conversais avec elle et mon fils glissait sa main sous ma jupe et poursuivais ses caresses sur ma croupe.
_ Je les ramène ma chérie pendant que ton frère apporte les boissons, hein Mathieu !!
_ Oui maman à ton service
Nous nous sommes installés et mon mari nous à rejoint. Nous avons plaisantés, discutés, je me sentais bien. Après le repas les enfants ont regagnés leur chambre respective, je suis passé leur dire bonsoir, en premier ma fille que j'ai bordée et ensuite mon fils, qui était sous son drap. Une fois le seuil de sa chambre franchi j'ai refermé la porte derrière moi et me suis dirigée vers son lit.
_ Bonne nuit mon chéri dis-je en me penchant
_ Bonne nuit maman dit-il en posant ses lèvres sur les miennes
Nos bouches se sont ouvertes, nos langues mêlées dans un long baisé passionné ; sa main droite glissa sous ma jupe et me caressa la fente, j'écartais pour lui en faciliter l'accès. Il me pénétra de deux doigts et les fis aller et venir, je le fixais et l'embrassais de plus belle. Un troisième doigt vint se mêler à la bataille, il entre aisément tellement j'étais mouillée. Et j'ai jouie rapidement ainsi penchée sur mon fils l'embrassant fougueusement, et me faisant fouillée sans ménagement.
_ Merci mon amour, dors bien
_ Maman, dit-il en repoussant le drap, tu ne vas pas me laisser comme cela ?
Il bandait dure, je dirigeais timidement ma main vers sa tige, refermant ma main dessus et commençant à l'astiquer. Il me caressait les cheveux, en me disant que j'étais douée et que cela était excitant de se faire branler par la main experte de sa maman.
Je prenais grand plaisir à le faire.il me dit « maman suce moi j'en ai tellement envie et toi aussi j'en suis sûre ».
Après une courte hésitation je gobais son gland, lapais sa hampe sur tout la longueur et avalais son vis, avant d'en téter juste le gland, de redescendre jusqu'aux couilles pour les gober l'une après l'autre, et d'engloutir à nouveau sa queue.il ne résista pas longtemps à ce traitement et il gicla dans ma bouche 5 ou 6 jets puissant, j'avalais tout et lui nettoyais bien la queue.
_ Je t'aime maman
_ Moi aussi mon amour

Je suis retournée près de mon mari en bonne épouse modèle, et ais décidée que je vivrais pleinement ma relation incestueuse.


Revenir en haut
gedell


Hors ligne

Inscrit le: 01 Juin 2012
Messages: 7

MessagePosté le: Lun 8 Juil - 09:27 (2013)    Sujet du message: Magalie épouse modèl Répondre en citant

Même histoire que "Epouse modèle" de JP Chenet ci-dessous

Revenir en haut
redflag44


Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2012
Messages: 2 194
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Lun 8 Juil - 14:07 (2013)    Sujet du message: Magalie épouse modèl Répondre en citant

Tout à fait, ue copier-coller dans la meilleure tradition ou l'original non corrigé ?

Et ce troisième chapitre, qui l'a écrit ?

Merci de me répondre avant que je ne supprime le sujet !
_________________
Je suis passionné de rapports incestueux mère-fille et j'aimerais correspondre à ce sujet !

Mon blog : redflag44.tumblr.com


Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le forum histoires de chez nous Index du Forum -> Histoires à l'examen -> Vos récits, vos essais Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom